Best Of Cyrillo

Page précédente

Première pipe

Cela remonte à l'époque des mes 19 ans. Pendant les deux mois d'été j étais animateur en colonie de vacances en montagne. Cette année là j'encadrais les enfants entre 10 et 12 ans. Il y avait 4 animateurs 2 mecs 2 filles. Je fais la connaissance des deux nanas dans le train qui conduit les enfants en vacances. Le mec est aux abonnes absent ? Ca commence bien !

Arrivé au centre la directrice m'informe que l animateur devant s occuper des garçons avec moi avait une compet de tennis et qu' il arriverait le lendemain. Je me demande quel type d animateur je vais récupérer ! Un mec qui fait passer son sport avant son taf ??? Sans le connaitre je le juge !!! Ah la jeunesse !

La journée se passe bien avec les enfants. Nous partons en ballade l après midi.

Au retour je monte dans ma chambre je tombe nez a nez avec mon compagnon de chambrée. Il me dit bonjour je le toise un peu et repars vite m occuper des enfants.

L heure du repas a sonné j emmène les enfants au réfectoire et me rends dans la salle des monos et m installe (nous ne mangeons pas avec les enfants).

je vois arrivé le mec et ....... wouah ! je ne reconnais pas le mec de tout a l heure. Grand muscle brun yeux vert poilu..... Les animatrices lui disent bonjour avec de grands sourires.... Les chaudasses lol !

Il se présente Malcolm, 21 ans, en discutant il s excuse de son retard et nous explique qu il est classé à l ATP et qu il veut devenir joueur pro en tennis... et qu' il avait un match important a disputer.

J ai toujours su que j etais gay et ce mec me fait un effet terrible. J avais eu qu' une expérience a ce jour (un mec m avait suce au college) mais avec lui j avais envie de m abandonner totalement. Enfin je fantasmais en fait !

Nous nous entendions bien mais il m énervait parfois quand il sortait le soir avec certaines animatrices et quand il rigolait avec elles. Il maitrisait parfaitement son pouvoir de séduction. Il me rendait dingue.

Par tous les moyens je le reluquais. J organisais des matches dans laquelle il se retrouvait systématiquement dans l équipe des sans maillot, fier d exhiber son corps façonné par les longues heures d entrainement. Ou bien encore j attendais qu' il parte a la douche le matin et le rejoignais dans la salle d eau pour etre sur de le mater le plus possible ce que j arrivais a faire vu qu' il n etait pas pudique. Et puis un matin il sort de la douche et me vois... Il est a poil et me dit qu' il a oublié sa serviette. Je vois un engin magnifique qui pendouille entre ses jambes. Il est bien équipé côté couilles également. Je bouge dans les sens et tous mes mouvements sont organises afin de jeter un oeil a chaque fois sur sa bite. Il ne s en aperçoit pas. Moi je suis rouge confus honteux et terriblement attiré par ce mec. Salaud d hétéro canon me dis-je !

Je passe la journée avec un sourire niais a repenser a sa teub. Je suis terriblement excité. L après midi en ballade nous parlons de choses et d autres et il me dit avoir rompu avec sa nana avant l été. Pour moi son hétérosexualité ne fait aucun doute. Il me fais comprendre être excite car il a rien fait cote sexe depuis. Je le taquine en lui disant qu' il n a qu' a faire ses "courses" parmi les animatrices. Il me dit qu' il a bien senti que c était possible mais les nanas s accrochent a lui et qu' il n a pas envie d une relation pour le moment.

La journée se termine. Je vais aux toilettes et ne peux m empecher de me carresser et de me masturber. J entends quelqu'un dans les toilettes, cela me coupe dans mon élan. Je débande et décide d aller me coucher.

Je rentre dans la chambre avec ma lampe électrique pour ne pas réveiller mon compagnon de chambre. Je me déshabille et je l entends ronfler, il dort. Je me couche quelque minute plus tard je l entends chuchoter je ne comprends pas ce qu' il dit. Je lui demande s il dort, il ne réponds pas. Il continue à chuchoter. J allume la lampe et je constate qu' il dort. Je descends la lampe et je me rends compte qu' il est a poil sur son lit alors qu' a l habitude il dort en boxer. Non seulement il est a poil mais sa teub est a demi bandée et il continue a chuchoter. J imagine qu' il rêve d une nana. Je vois sa bite tressauter. Je ne peux cesser de le mater. Je m approche. Je bande a mort. Je luis dis "tu dors" ? et pas de réponse.

Je ne peux plus résister je touche sa bite du bout des doigts. Elle réagit immédiatement et j admire son pieu d une longueur alléchante et bien épais. Je continue du bout des doigts pour ne pas le réveiller. Je glisse mes doigts du haut en bas. Je touche ses couilles chaudes. Je me branle en même temps. Je flippe car s il se réveille je ne sais pas ce qu' il se passera.

Il chuchote plus bruyamment et j arrive a comprendre dans son sommeil "oui pompe bien". Je suis persuadé qu 'il reve d une nana. Entendre ces mots m électrise et j approche ma bouche de son pieu. Je titille le bout du gland avec ma langue. J adore le gout, la chaleur, j adore sentir sa bite qui réagit sous ma langue. Il ne bouge pas, il bande dur..... Je me lance et j enfourne délicatement sa bite dans ma bouche. Le contact est délicieux il mouille je le goute. Il chuchote toujours. Je l aspire je le lèche je le caresse. Je vais jouir quant d un coup il se contracte et décharge dans ma bouche 4 giclées de foutre bien épais que j avale avec délice. C est incroyable j ai joui en même temps. Je n ai maintenant qu' une angoisse c est qu' il soit réveillé... Et bien non.... Je fais attention de le nettoyer pour qu' aucune trace ne subsiste. Je me couche... Et m endors.

Le lendemain matin dans un demi sommeil je me remémore ce rêve quand ce gout salé de sperme dans la bouche me réveille définitivement... Une angoisse monte ! S en est il aperçu ? Je regarde rapidement dans son lit il n y est plus. Ouf.

Je me lève et le croise dans le dortoir des garçons. Il me salue comme tous les jours et me demande si j ai bien dormi je lui retourne la question a laquelle il répond par l affirmative. Je souris soulagé.

La journée se passe normalement. Je plane.... J ai encore la sensation d avoir son gout dans la bouche.

Une fois les garçons couchés je me pieute fatigué de la journée. Je m endors rapidement. Il se couche après moi.

Au petit matin je me réveille. J ai du dormir la bouche ouverte car ma joue est mouillée par un filet de bave. Je me lève et remarque que ma joue colle ? Rapidement je me rends compte que ce n est pas de la bave, je pense a du sang je file aux toilettes à demi endormi. Dans le miroir j observe de longues trainées blanches je sens et j identifie rapidement l'odeur du sperme. Que s est il passé ? Je regarde si je me suis pas branle dans mon sommeil quand il arrive derrière moi me saluant et me demandant si j ai bien dormi avec un sourire taquin. Je balbutie pour lui répondre. Il me demande ce que j ai sur le visage. Je lui réponds que je ne sais pas trop.... que j ai du baver en dormant.... Je suis embarrassé. Il se casse avec le même sourire. Je suis dubitatif.

La matinée se déroule de façon étrange. A chaque fois que je le croise il me lance un "ça va" accompagné du même sourire. Je ressens un malaise s'installer.

L après midi nous partons en ballade dans une clairière ombrée ou les enfants construisent des cabanes. Mon coéquipier ferme la marche avec moi et nous restons en recul. Nous discutons de choses et d autres quand il me dit...

- Tu pourrais me remercier

- Ah bon pourquoi ?

- Pour le teint frais de ton visage.

- De quoi me parles tu ?

- Du petit cadeau que je t ai fait la nuit dernière.

- Quoi ? Lui dis je en comprenant immédiatement ce qui s était passé.

- Oh ça va fait pas le mec choqué, tu n'as pas fait de manière quand tu m as bouffé la queue l'autre nuit.

Je suis paralysé et rouge de honte. J'attends une réaction de sa part... Il rajoute "tu pompes bien..." je me détends et me met à rire. Il ne me jettera pas dans le ravin ouf !

Je lui dis que je pensais qu'il dormait. Il me dit que oui au début mais ma pipe magistrale l'a réveillé et il avait envie de se vider les couilles. Je lui demande pourquoi il m'a juté sur le visage. Il me dit qu'il visait ma bouche mais je ne me suis pas réveillé. On éclate de rire. Je suis excité de cette complicité avec laquelle nous parlons de cela. Je trique et il s en rend compte. Il se fout de moi et me montre son short! Le salaud il bande aussi. Nous arrivons sur le lieu de ballade et nous nous occupons des enfants. La journée se termine et je repense régulièrement a tout cela. A chaque fois qu'il me regarde il me sourit et me fais un clin d'oeil. Ce mec me rend dingue.

La veillée avec les enfants se termine et nous les couchons. Ensuite réunion avec les autres animateurs du centre. Je n'arrête pas de le mater et il m'ignore, il discute et rigole avec les nanas. Quel enfoiré ! Je vais me coucher contrarié.

Je dors et tout d'un coup je ressens une main sur menton et dans la minute qui suit quelque chose dans la bouche qui m'étouffe. J'ouvre les yeux et je vois Malcolm avec un regard complètement lubrique. Il m'a enfourné sa tige dans la gueule. Il est raide. Il me pilonne la bouche comme s'il baisait une nana. Après quelques minutes de ce travail, il se vide et me remplit le gosier de son bon jus épais. Il se casse se coucher sans rien dire. Je suis excité mais en même temps contrarié par la rapidité de l'échange.

Le lendemain son comportement change comme s'il regrettait ce qu'il avait fait. J'essaye de lui en parler et me rends compte qu'il culpabilise d'avoir fait cela avec un mec. Il me dit que j'ai intérêt à fermer ma gueule et que de toute façon personne ne me croirait compte tenu de sa popularité auprès des nanas. Je me suis entendu lui répondre que seule sa bite et ses couilles m'intéressaient et que je n'avais pas l'intention de le manipuler ou autre chose … Il se calma et se remit à me sourire.

La journée se passa normalement. Je redoutais toutefois le coucher, j'avais très envie de lui mais ne me faisait plus beaucoup d'illusions compte tenu de l'échange de ce matin.

Nous nous couchons au même moment. Nous éteignons et nous discutons. Puis le silence s'intalla. Un peu plus tard il me demande si je dors, je lui dis non, il me répond tant mieux. Il me dit qu'il a envie que je le pompe comme l'autre nuit. Je lui demande s'il est sûr ? Il me dit oui. Je bondis hors de mon lit et m'installe sur le sien entre ses jambes. Je prends sa bite, il bande déjà. Je le caresse et commence à le travailler avec ma langue et mes lèvres. Il gémit. Il n'arrête pas de me dire comme je pompe bien, mieux qu'une nana…. Il est chaud ! Je me débride totalement. Je me met à califourchon sur lui et frotte mon cul sur sa bite. Il tremble. D'un seul coup il se relève en me faisant basculer par la même occasion et plante sa langue directe dans mon cul. Je ne peux m'empêcher de pousser un cri de stupeur et de satisfaction. Il me bouffe le cul, l'aspire le lèche… j'adore c'est divin. Il reprend sa respiration et me dit « putain elle est bonne ta chatte » ! Le mec m'associe à une nana certainement plus facile pour lui de se mettre dans le trip, alors je joue le jeu et me féminise au maximum. Je lui réponds et utilise le même vocabulaire que lui, il joue avec mon cul, m'enfile, un, deux puis trois doigts… j'ai le cul trempé. Il me fait cambrer au maximum et me plante sa teub lentement. Il m'a tellement lubrifié et préparé que je ne ressens aucune douleur insupportable. Le plaisir est vite au rendez vous et je l'entends respirer comme une bête en me limant le cul. J' étouffe mon plaisir dans l'oreiller, il me pilonne, me ramone, me traite en femelle.

Il décule s'allonge et me dit « viens empaler ta chatte sur ma teub ». Je ne me fais pas prier. Les sensations sont différentes et plus intenses que l'autre position. Je le vois prendre son pied et je le regarde lubriquement. Il me malaxe les pecs et me pince les tétons, j'adore. Je lui malaxe les couilles, il aime. Je sens son plaisir monter… Il me préviens qu'il va jouir, je redouble la cadence de mes mouvements et lui demande de me remplir ma chatte ! Il explose je sens sa bite tressauter, il beugle, je l'étouffe avec l'oreiller pour ne pas réveiller les gamins dans le dortoir à côté. Je reste quelques instants et quand je sens sa teub ramollir je me retire. Je viens lui lécher les boules et la teub pleine du sperme qui s'est écoulé de mon cul. Je me branle pendant que je le déguste et ne tarde pas à jouir. Il semble satisfait et respire fort pour reprendre ses esprits.

Je regagne mon lit et nettoie ma teub souillée.

Je venais de me faire dépuceler d'une façon des plus agréable par un hétéro ! Je n'étais pas au bout de mes surprises avec ce mec … Il s'est passé bien d'autres choses avec lui jusqu'à la fin du séjour. Si vous voulez le savoir, écrivez moi et je publierai la suite…

A bientôt

b1dssapo

b1dssapo@gmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.