Best Of Cyrillo

Page précédente

Histoire réelle, comme on a envie d'en avoir !!!

Un soir d'été, je sors de chez un pote sur Meaux. Je dois marcher de chez lui pour aller à la gare choper le dernier train.
Il fait beau, chaud.

Je me présente, Abdel 26 ans, 1m75, bien bâti, look jean basket en général mais là vu les 32 degrés de la journée c'est pantacourt et tong.

Je presse le pas, la gare est à 15 min et je sens que ce train va me passer sous le nez.
Là, je vois deux mecs courir comme des malades, deux rebeux de mon âge, et dans les 15 secondes qui suivent deux flics en civil avec des brassards; ils font un geste à leur collègue de la voiture qui s'arrête devant moi et me balance "Contrôle de police, vos papiers"
J'obtempère direct vu que je suis en retard. Je lui explique ce que je fais là, la gare est à deux minutes et je peux voir les trains arrivés.
Il me dit qu'il doit attendre une réponse du fichier. Ca tarde et mon train part.
Je suis dégoûté, j'ai la rage mais je dis rien j'ai pas envie d'aller au poste.
J'observe le flic, il a deux ou trois ans de plus que moi, brun avec des yeux clairs, un bogoss quoi; il est mal rasé et ça me plait bien.
Je lui dis que maintenant je suis bon pour le taxi, et que c'est pas donné pour les trentes bornes à faire.

Il me rend ma pièce d'identité et s'excuse pour le train. Ca m'a choqué qu'il s'excuse.
Me voilà à la recherche d'un taxi, j'en trouve pour venir à Meaux mais aucun qui ne veut aller dans le 93, j'ai la haine!!! Ca fait une heure que je suis dehors, et l'orage se met à gronder, je suis beau avec mes tongs et les premières gouttes qui tombent.
Je me décide à faire du stop.
Personne ne s'arrête bien sûr.

La route est super sombre et je suis fatigué.
Une voiture arrive, encore une qui ne s'arrêtera pas.
Elle ralentit, et s'arrête 200 mètres devant moi. Soit c'est une bonne âme, sauf c'est un blagueur.
Je m'approche et la voiture redémarre mais s'arrête aussitôt.
J'arrive dans l'habitacle sans regarder à l'intérieur, je suis trempé et je m'excuse directement. Et je me rends compte qu'en face de moi, c'est le flic de la BAC, qui est d'ailleurs mort de rire.
Il me dit "j'ai toujours eu envie de faire cette blague"
Je suis étonné qu'un flic s'arrete pour un gars en stop.
Il me demande où je vais et il se trouve qu'il habite 3kms après chez moi, donc je ferai tout le chemin en voiture.

On discute pas mal et vu les trombes d'eau, il ne roule pas vite. Il sourit souvent, me fait des clins d'oeil. Je me sens bien même si je suis trempé.
On arrive en bas de chez moi, je me tâte pour lui proposer de boire un verre. J'ai pas envie de prendre une veste.

Je lui demandes. Il se gare et descend  en même temps que moi.
Je lui dit qu'il y a des trucs frais dnas le frigo et juste à appuyer sur expresso sur la cafetière s'il veut un café, il faut que je me change. Il va dans la cuisine.
Je suis à côté dans la salle de bain en train de me sécher.
Je me met à poil et je prends une grande serviette. J e m'essuie le visage en avançant vers la chambre et quand je retire la serviette je le vois devant moi dans le salon, moi qui pensait qu'il était encore dans la cuisine.
Je me sens con et pudiquement, je cache ce que je peux.
Il rigole très fort et vu les murs en carton chez moi, je lui demande de faire mois fort; il en rit de plus belle. Je lui mets la main devant la bouche, il m'enlace et me la retire et me dit quil y a une autre façon et là il m'embrasse.

Ni une ni deux mes 22 centimètres sont au garde à vous, et je sens que lui aussi est excité. Il se déshabille sans jamais retirer la bouche de la mienne.
Il est vraiment beau, son corps est musclé, imberbe et il dégage un charme fou.
Direction la chambre, on s'embrasse, on se caresse. Il me demande s'il doit partir plutôt vite ou si on peut faire durer.

Je réponds que j'ai la vie devant moi et on éclate de rire encore une fois.
Il s'allonge, me serre sur lui je l'observe nu. Et là il me dit " si on a toute la vie devant nous, profitons de l'instant présent", et on a passé un long moment à faire nos préliminaires, d'ailleurs ce sont les seules choses qu'on a fait cette nuit là.
Le reste je vous le raconterai bientôt...

Abdel

funkytrik@hotmail.com

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.