Page précédente

Hockey

Voilà, je me lance enfin pour vous raconter une histoire que j?ai vécue durant ma courte vie sexuelle. Voici une histoire vraie de l?hiver dernier.
Petite présentation rapide: Dave, 18 ans, quand même assez grand, mignon! P'tit mec de taille normale avec un look hétéro. Les gens qui ne le savent pas, ne se doutent pas que je suis homo.

Nous étions tous dans les vestiaires après la joute de hockey. Tout le monde se déshabillait pour ensuite aller prendre sa douche. C?était mon moment favori la douche car je pouvais mater tous les autres mecs de mon équipe. Nous étions 16 en tout et nous prenions tous nous douche ensemble. Alors que je me préparais à y entrer l?un de mes coéquipiers nous proposa une compétition de bite. En fait celui qui avait le plus petite perdais la compétition. Alors que tout le monde sortait leur bite moi j?étais un peu gêner car je savais que je n?avais pas un gros pénis.

Moi : Heu
les gars? Qu?est-ce que le perdant va avoir comme punition?
Marc : Le perdant sera la petite salope de service de l?équipe pour toute la saison.
Moi : Quel genre de salope tu parles?
Marc : Baisse ton slip et on verra bien!!

C?est alors que je baissai mes sous vêtement et que je sorti ma bite. Tous mes coéquipiers me regardèrent avec un petit sourire en coin. C?est alors que je compris que C?est moi qui leur servirai de salope pour la saison entière. Marc le capitaine de l?équipe s?avança vers moi et me dit dans l?oreille :

Marc : Et bien petite salope met toi à genoux et commence ton travail.

C?est alors que je compris ce qu?Ils voulaient tous dire par petite salope de service. Ce qu?il ne savait pas c?est que j?étais gay et que cela m?excitait au plus haut point. De plus j?avais déjà expérimenté la fellation avec un de mes amis et j?avais adoré cela.
Je me suis donc mit à genoux juste en face de sa bite d?environ 18 cm et commença à lui caresser ses couilles qui sembla être pleines. Je débutai par lui lécher ses deux bourses et remonta le long de sa bite jusqu?à son gland. Je sentais son pénis se raidir dans ma main ce qui me rendit en érection moi aussi. Maintenant qu?il avait atteint une érection complète je pouvais commencer ma fellation. Je la rentrer au complet dans ma bouche d?un seul coup ce qui provoqua un spasme à mon bel étalon. Tout le monde était stupéfait par mes talent se suceur et se disait que ce n?était probablement pas la première fois que je faisais cela. Quelques minutes après je sentais que Marc n?allait pu tenir en bien longtemps. Il me baisa la bouche tout en me disant qu?ils avaient bien choisit leur pute et qu?ils allèrent s?amuser cette saison. Puis arriva le moment que j?attendais avec impatience. Sa bite se raidi et il me la poussa le plus profondément dans la gorge. Son sperme jaillit dans ma gorge en grande quantité. Je n?avais jamais avalé autant de sperme venant d?une seule personne. C?était délicieux et crémeux comme foutre. Il se retira, me sourit et dit :
Marc : Au suivant les gars
C?est un vrai pro de la fellation, nous l?avons bien choisit.

Ça tombait bien qu?il y en avait d?autre car je n?avais pas été rassasié par une seul personne et je me rejouais parce qu?il y en avait encore 14 autres à sucer et à avaler leur semence si délicieuse. Le deuxième s?avança et je ne perdis pas une seconde pour commencer à le sucer. J?avais soif de sperme et il ?en fallait plus. Pendant que je suçais cette belle bite, il y en avant plusieurs qui se masturbaient en me regardant à la tâche. Pendant plusieurs minutes je le suçai comme un défoncé puis il sortit sa bite de ma bouche et me dit de tiré la langue. Il se masturba et joui dans un râle puissant. Les premier jets de sperme allèrent directement sur ma langue coulant jusqu?au fond de ma gorge et puis les derniers spasmes laissèrent tomber quelques gouttes sur le bout de ma langue.
Trois autres mecs avancèrent en même temps et je vis qu?ils étaient tous sur le point de jouir eux aussi. Je n?avalai pas tout de suite le sperme que j?avais en bouche car je savais qu?il y avait d?autre qui allait bientôt arriver dans ma bouche. Je gardai la langue sorti et deux de mes coéquipiers éjaculèrent dans ma bouche en même temps. Quelques gouttes allèrent sur mes joues mais la plus grande partie du foutre alla directement dans ma bouche. L?autre s?avança à son tour pour venir jouir dans ma bouche mais avant de juter il récupéra le jus sur mes joues pour me le mettre dans la bouche. Une fois les joues propre il se masturba quelques seconde et puis son foutre se retrouva sur ma langue toujours tirée vers l?avant. Après ces puissants spasmes qui me remplirent encore plus la bouche je léchai son gland pour récupérer les dernières goutes et lui pompa le gland pour ne pas en perdre, comme si j?en avais pas assez dans la bouche. Maintenant c?était le temps d?avaler cette quantité impressionnante de sperme dans ma bouche venant de quatre beaux étalons. Je n?avais jamais eu autant de foutre dans ma bouche en même temps et je ne perdis pas une seconde pour tout avaler en deux gorgés. Le mélange des quatre donna un goût assez particulier mais j?adore tellement le sperme que c?était vraiment délicieux.

Je passai tous mes autres coéquipiers dans le temps de le dire. Par fois j?en suçais deux à la fois, c?était comme si un de mes rêves venait réalité. Ça se terminait toujours de la même façon, c?est-à-dire en éjaculant dans ma bouche et à chaque fois je me délectais de ces cadeaux offert par de belles bites.
Il ne restait plus qu?une personne à vider et cette personne était le joueur avec le plus gros pénis de l?équipe. Tous les autres qui était déjà passé dans ma bouche se rhabillèrent et partir avec leur équipement. Il ne restait plus que moi et cette énorme bite dans le vestiaire. Puis il me dit :

Martin : J?espère que tu n?es pas fatigué car je te réserve une petite surprise.
Moi : J?en veux toujours plus
Je suis une vraie pute!

Je pris donc cette grosse bite encore mole dans la main pour commencer mon travail. À force de jouer avec, elle commença à durcir tout en me dévoilant une érection monstrueuse. C?était le pénis le plus gros que j?avais jamais vu dans ma vie, 25cm de long pour 5cm de large. J?ai eu de la difficulté à me la mettre au complet dans la bouche mais je réussis après plusieurs tentatives. Pendant plus de dix minutes je suçai cette énorme, magnifique et délicieuse bite. J?avais hâte que cette paire de couille pleine se vide dans ma bouche et cela n?allait pas tarder à arriver. Sa bite se tendit dans ma bouche et puis lorsqu?il hurla, je sentis dans ma gorge le fruit de mon travail. Il m?en donna une quantité tellement grade que ma bouche débordait de foutre sous les ses spasmes. Je pensais que le premier que j?avais sucé était celui qui éjaculait le plus mais Martin le dépassait haut la main. J?avalai tout ce nectar des dieux pour me rendre compte qu?il avait meilleur goût que tous les autres que j?avais sucé durant la dernière heure. Je lui pompai le gland pour tout récupérer et ne pas en perdre une goutte. Il prit sa bite avec sa main pour aller reprendre ce qui était tombé sur mon torse pour me le mettre dans la bouche. Je lui nettoyai le tout en léchant cette belle bite durant plusieurs secondes.

Fier de moi de ne pas avoir perdu une goutte et pensant avoir fini mon travail c?est-à-dire sucer quinze gars pour en avaler leur délicieux foutre, je me levai pour me diriger vers mon linge quand il me prit par le bras pour me dire :

Martin : Je n?ai pas fini avec toi il me reste encore des réserves.
Moi : Je suis toujours partant mais
.
Martin : Quoi qu?est-ce qu?il y à salope?
Moi : Je suis tellement excité que moi aussi j?ai besoin de me vider.
Martin : Masturbe toi, pendant ce ta là j?va me reposer un peu.

Je m?assis donc sur un banc et commença à jouer avec ma bite. Après quelques minutes, je savais que je n?allais pas tenir encore longtemps étant donné toute l?excitation que je venais d?avoir. Juste avant d?éjaculer Martin se coucha sur un banc et me dit de lui éjaculer sur le ventre. Je me levai donc de mon siège et marcha en direction de ce beau gosse en face de moi. À peine arriver à côté de lui je lui envoyai tout ce que j?avais sur ses abdos de fer. Après avoir secoué ma bite pour y faire tomber les dernières goutes. Martin me dit avec un ton autoritaire :
Martin : Maintenant tu vas tout me nettoyer ça salope!!!
Vous n?allez peut-être pas me croire mais je n?avais jamais goûté à mon propre sperme. Même après avoir avalé autant de sperme dans ma vie, cela n?était jamais arrivé que ce soit le mien. Je me penchai donc vers Martin et commença à lui lécher le ventre pour y récupérer tout le foutre que je venais de lui envoyer dessus. C?était si bon, qu?il fut propre en quelques secondes à peine. Je goûtais très bon et je me rendis compte que j?avais perdu énormément de délicieux sperme dans des mouchoirs.

Martin se releva et me dit qu?il était prêt à me donner ma surprise. Il me coucha sur le dos et commença à me lécher la rondelle. Je compris où il voulait en venir. J?avais un peu peur car je n?avais jamais été sodomisé. J?étais un déboutant de ce côté-là mais par contre un expert de la fellation comme vous avez pu le constater. Je sentis qu?il rentra un doigt dans mon cul pour ensuite m?en mettre un deuxième. J?appréciais vraiment le moment car c?était extrêmement bon et il était assez aimable pour me préparer la rondelle à son énorme bite. Il me cracha à plusieurs reprises sur la rondelle tout en me passant ses deux doigts dans le cul à une vitesse assez impressionnante. Puis venu le moment que je craignais, c?est-à-dire lorsqu?il appuya son gland sur mon cul pour l?insérer tranquillement. La douleur était tellement vive que je hurlai très fort. Martin me sourit tout en m?enfonçant sa bite le plus loin possible dans le cul.

À peine arriver au quart de sa bite, il me fit un clin d??il et me donna un violant coup de rein qui fit pénétrer tout son 25cm au plus profond de mes entrailles. Je croyais avoir eu la douleur la plus forte tantôt mais ce n?était rien à comparer à celle-ci. Il commença ces va et viens dans mon cul qui laissèrent place au plaisir après quelques minutes. C?était tellement bon sentir cette bite dans mon cul que je pris la mienne pour en faire sortir encore une fois mon jus blanchâtre. C?était ahurissant ce nouveau plaisir qu?il me procurait et je savais maintenant que j?étais né pour être une salope à bite, un vide couille, une pute à enculer, un avaleur de foutre

Ça ne prit que quelques minutes avant d?envoyer tout mon sperme sur mon ventre. Maintenant que je savais qu?il avait très bon goût, je récupérai le tout avec mes doigts pour me le mettre dans la bouche. Martin était surpris de mon action car il ne me l?avait même pas demandé mais je pense qu?il avait déjà envies de me voir le refaire. Il faisait toujours ses va et viens dans mon cul depuis déjà plus de 15 minutes quand il approcha de mon oreille pour me dire :

Martin : Tu veux que je t?inonde le cul ou tu n?en as pas assez avalé??
Moi : Je ne suis jamais au bout de ma soif!
Martin : Je le saurai pour les prochaines fois.

Il sortit donc sa bite de mon cul qui était en feu pour me la mettre immédiatement dans la bouche. Je le suçai comme un fou pour avoir ma dernière giclé de foutre dans la bouche. Au moment où il allait jouir il me prit la bouche pour m?y enfoncer son gland le plus loin dans ma gorge. Sentant son gland à l?entrée de mon ?sophage, il gonfla pour y laisser sortir son nectar si délicieux pour une deuxième fois dans la soirée. Je n?en croyais pas mes yeux mais il en avait encore plus que la première fois. Mais cette fois si je n?avais pas l?intention de laisser sortir son foutre de ma bouche donc j?avalai au fur et à mesure qu?il giclait dans ma gorge.
Il sortit de ma bouche puis se rhabilla et avant de sortir du vestiaire, il me regarda et me dit en faisant un clin d??il.

Martin : Prochaine joute tu vas en avoir autant qu?aujourd?hui, j?espère que être présent!

Puis il sortit du vestiaire. C?était sûr que j?allais être présent à la prochaine joute car je savais ce qui m?attendait

La saison de hockey passa extrêmement vite car j?avais toujours hâte à l?après match. Je n?en manquai aucune et je peux vous dire que durant cette année j?en ai sucé des bites et j?ai dut en avaler des litres de foutre.

Envoyez moi vos commentaire, je les attends avec impatience

gayboy77

seb_skater@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.