Page précédente

Hombre.

Cette histoire m'est arrivée cette semaine et j'y pense encore tant elle m'a excité.

J'ai 24 ans, je suis un étudiant plutôt cool, du genre tout le temps en retard en cours... Et plutôt amateur d'hommes mûrs...

En parlant d'homme mûr, j'avais rendez-vous jeudi avec mon maître de stage pour lui montrer l'avancée de mon mémoire. Il me reçoit chez lui, dans un pavillon de banlieue. Il était seul chez lui ce jour-là son épouse étant absente.

Il me reçoit, assez classe, style 55 ans, bel homme, cheveux grisonnants, mince et athlétique, en pantalon de costume, chemise + cravate. Je le suis au salon et je sors mon laptop pour lui montrer mon travail.

On est tous les deux assis sur le canapé, côte à côte, et l'ordinateur est posé devant nous sur la table basse. J'ouvre mes documents, je lui dis c'est tel dossier, et je m'absente pour aller aux toilettes un instant.

Quelle n'est pas ma surprise en revenant, de me rendre compte qu'il a ouvert un dossier, certes, mais qu'il s'agit de photos un peu cochonnes qu'un photographe amateur avait pris de moi !!!
Plein de photos de moi à poil, la queue droite, du sperme sur le corps, jouant avec mon chibre,... bref m'offrant à l'objectif en toute franchise et l'air malicieux!!!
L'homme, m'entendant revenir se retourne et me dit:
"hé bien je vois qu'on à la un travail très intéressant Marc! d'ailleurs tu devrais prendre un bonne habitude envers ton maître de stage désormais..."
Et sans attendre plus longtemps, il défait son élégant pantalon, qu'il laisse glisser au sol et se rassoit sur le canapé en me faisant signe d'approcher de son slip dont la bosse laisse présager un bon morceau !

Je ne me fais pas prier, mais alors que je m'agenouille devant lui, il m'arrête et me dit :
"Dis, tu ne compte pas rester habillé devant moi après ce que je viens de voir !!! à poil p'tite pute!!"

Ça y est ! il m'excite grave là ! je me retrouve à poil, à genoux et sortant son sexe bien gras, aux bourses juteuses, je l'enfourne avec volupté et sentant la poigne de cet homme sur ma tête, je le laisse me guider docilement, et prendre son plaisir de mâle dominant.

Il râle de plaisir, tout en abandonnant de ses mains ma tête pour s'aventurer vers mon cul déjà mouillé de plaisir !

Il en a envie, c'est sûr ! mais je le pompe pour l'instant et comme c'est lui le maître, c'est lui qui me dira ce qu'il veut faire après !
C'est si bon ! son sexe est humide de salive et l'homme fait maintenant des mouvements de bassin qui me laissent entrevoir l'issue de cette pipe mouvementée. Là alors que je m'apprête à recueillir sa semence au plus profond de ma gorge, l'homme me relève, m'appuie contre la table, et m'encule avec tant de force et rapidité que je râle de douleur ! Mais il a l'âge et l'expérience, il me dit de la fermer parce que c'est lui qui prends son pied, pas moi !

Docile, je la ferme, ce qui m'excite au plus haut point et me laisse lime comme une petite pute que je suis devenu en cet instant.

L'homme s'agite, râle, gémis, il me donne des claques sur les cuisses, me cambre sur la table, attrape mon sexe qui n'en finit plus de bander, le branle, il m'en arrache des cris de plaisirs, nos corps en sueur se frottent frénétiquement, et nous sentons notre jouissance monter en puissance !

Son foutre chaud m'envahit jusqu'au bas-ventre, tandis que le mien gicle entre ses mains qui emprisonnent mon sexe en s'écrasant sur mon torse et sur la table du salon.

L'homme ri, il est heureux. Son sexe tendu toujours en moi, mon dos contre son torse poilu, tous deux à genoux face à la table du salon sur laquelle se trouve toujours mon laptop, désormais constellé de gouttes de spermes, il s'aperçoit qu'il y en a plein la table également.

Il me dit alors tout doucement à l'oreille : "nettoie la table, petit, lèche." Fermement, mais doucement.

Je me penche et récolte ma propre crème sur la table, du bout de la langue... l'homme est excité. Je sens son sexe ramolli en moi renaître et durcir au point de me déchirer. Mais j'aime, et je le laisse faire. Après tout il est mon maître de stage et je dois le satisfaire ! Je bande rien qu'en y pensant !

Il est désormais en mouvement, les yeux fermés, la tête en arrière en gémissant doucement.. Moi je suis toujours penché sur la table et je le laisse faire, car il est expert en la matière!!

Son sexe est si bon et l'expérience si belle que tous deux ne tardons pas de nouveau à jouir de concert !

L'homme se retire, et me dit : " lundi matin chez moi pour une autre réunion sur ton mémoire", puis il m'embrasse longuement, avant de me prier poliment mais fermement de me rhabiller et de partir car il a du travail...

En partant j'en avais encore la barre.. Et en écrivant cela je ne peux m'empêcher de penser à ce qui va m'arriver lundi !

Marcus

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.