Best Of Cyrillo

Page précédente

Horse men

Un de mes potes, Olivier, est ce que l’on pourrait appeler une « size-queen », c’est-à-dire un amateur de grosses bites. Et il n’a pas froid aux yeux ! Je peux vous dire qu’il s’en est pris de belles dans le cul ! Son grand plaisir est aussi de les photographier. Un jour qu’il me montrait sa collection, j’ai repéré un « truc » (il n’y a pas d’autre mot) hallucinant, un engin à appartenir à un cheval, plutôt qu’à un mec. Olivier m’a donné des éclaircissements. L’outil est celui d’un de ses copains, militaire de carrière, marié (à une salope), mais amateur d’échangisme et bi. Olivier a fait quelques plans assez hards avec lui. Puis avec madame. Comme s’introduire la nuit, en douce, dans une école sportive réputée. Un entraîneur a « livré » la nana à de jeunes athlètes qui l’ont tringlée comme il faut. Une autre fois, le militaire, sa meuf et Olivier attendaient dans une bagnole, garée dans un coin de rencontres pour échangistes. Deux flics qui patrouillaient ont demandé les papiers de la caisse, et l’un avec sa torche a maté la jupe relevée de madame. « Qu’est-ce que vous faites à cette heure ? » « Et bien, j’attends des types pour sauter ma femme. » Et hop ! Ils ont ramené chez eux les flics qui se sont fait tailler une pipe royale, avant de gicler leur purée à la gueule de la nana. Olivier prenait des photos en douce. C’est comme ça que j’ai pu voir qu’il ne me racontait pas d’histoires.

J’ai connu Olivier à une soirée, chez Lucas, un ami commun. Il y avait l’inévitable militaire (mais sans sa morue). L’alcool aidant, on s’est mis à jouer à « plus grosse que la mienne, il y a pas ! «  Bien entendu, vous devinez qui a gagné. Mais Olivier m’a tout de même sauté dessus, comme un dingue, défaisant ma ceinture et baissant mon jean devant tout le monde. Il l’a prise en bouche et m’a sucé à blanc. Au bout d’un moment, on s’est isolés dans une chambre (quand même) et j’ai pu vérifier qu’Olivier avait le cul aussi accueillant que la bouche ! … Lucas m’a dit plus tard qu’il avait parlé de moi et de ma grosse bite à Olivier et que celui-ci avait prévu, dès avant d’arriver, de faire mumuse avec mon jouet. Pour tout vous dire, le militaire a essayé de m’enculer. Cependant, même avec du poppers, du lub’ et quelques bons coups de langue, il n’a pu loger sa pine dans mon petit trou. J’apprécie les gros calibres, mais là, c’était vraiment trop énorme !

 

Olivier étant vraiment une salope affamée de sexe, je l’ai emmené à l’Impact. C’est un bordel où j’ai mes habitudes. Les tauliers organisent, le mardi soir, des soirées où les mecs les mieux pourvus par la nature gagnent un passe. Etant, comme je vous l’ai dit plus haut bien monté (20X7, circoncis), j’étais persuadé que ma grosse queue me donnait des chances. Plus que la perspective de gagner, j’avais surtout envie de passer un bon moment dans ce lieu de débauche conviviale pour adultes consentants. De baiser sans prise de tête, comme j’aime le faire habituellement et comme je vous l’ai déjà raconté.Donc, nous voilà en route (et en rut !). Bise au portier, Jimmy, qui a une couronne rigolote sur la tête (c’est la galette, il a tiré un roi, ou quoi ? …) et au barman. Mignon, le gars. Hmmm… J’en ai le serpent qui se dresse… Je commande une bière. Olivier est déjà parti au sous-sol découvrir ce qui se passe. Il y a du monde pour un mardi soir. A mon tour, je vais en bas, où des types s’envoient déjà joyeusement en l’air. J’ai la chance de tomber sur un beau mec, la bouille sympa. Echanges de sourire : il porte la main à mon zob et commence à me branler illico. Puis, sans perdre une minute, s’agenouille, en cambrant bien son petit cul pommé. Il salive un max, promenant et repromenant sa langue sur mon chibre. Au bout d’un moment de cette pipe goulue, j’ai la bite gluante de salive. On se quitte, contents l’un de l’autre (du moins je suppose !). Je remonte, le sguègue fièrement dressé. Il s’agit maintenant pour moi de faire homologuer mes mensurations.

Je tombe sur Medhi, un habitué, très sympa. Il abandonne son wisky coca pour me pomper. Un gars, puis un second, se joignent à nous. On s’amuse bien. Au bout de, disons deux heures, je reviens à mon pari. Olivier, qui est remonté entre-temps, me l’a rappelé.Jimmy s’amuse et me dit que c’est le barman qui vérifie la taille des plus grosses queues.Chouette ! Il sort son mètre et se penche…Hélas, avec l’alcool et le poppers, j’ai commencé à débander : 18,5 cms ! … Merde ! Olivier rigole. J’ai plus qu’à rentrer me coucher, la queue basse… Mais je reviendrai mardi prochain !!

A+ …

Nicolas

alexandrehelios@yahoo.fr

Lien : Soirée Horse Men à L'impact Bar

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.