Best Of Cyrillo

Page précédente

(Épisode 4 ici)

Il a 18 ans (Épisode 5)

23/03/2007 : Vendredi, midi … ça frappe à la porte … c’est Dean ! il a soit disant pas cours, et semble énervé ! Je ne sais plus pour quelle raison, on commence à s’engueuler… Je le laisse dans la chambre à l’ordinateur et moi reste dans le salon devant la télé ! On s’engueule encore, me dit qu’il est dans la merde. Je lui réponds que moi aussi [à cause d’Alex (encore lui)]. Et toujours en gueulant, il me dit qu’il a veiller sa mère toute la nuit, et qu’elle est à l’hôpital … Je ne dis plus rien, et je laisse retomber la pression. Je le laisse faire ce qu’il veut.
Ça fait un petit bout de temps que je ne l’entends plus… Je vais quand même voir dans la chambre, et je le vois endormi sur mon lit. Mon pauvre Doudou… tant de soucis à son âge ! Il dort, il est beau !

Une heure plus tard, moi aussi fatigué (car je dors très mal en ce moment), je décide de m’allonger à ses côtés. Je pose ma main sur ses cotes et regarde la télé (allumé doucement pour ne pas le réveiller).
Je suis désolé que l’on ce soit disputé, et me demande comment le réconforter : le mieux est de le laisser dormir !

Mais il se réveille, se retourne sur le dos. Comme s’il m’attendait ! Je m’approche de lui, passe ma main sous sa chemise pour lui caresser le ventre, je lui fais un bisou sur sa joue, et lui dis que je suis désolé pour sa mère, que je ne pouvais pas deviner ! Il est calme … il me laisse l’embrasser, caresser son torse et me laisse passer ma main sous son jean … Il bande ! Je met son sexe droit, en bonne position, elle dépasse de son jean. Je ne peux m’empêcher d’embrasser son prépuceJe pose ma tête sur son ventre, et là à ma grande surprise, il déboucle sa ceinture et déboutonne son pantalon, pour le descendre et faire apparaître son sexe raide comme un poteau électrique

Il guide ma tête et je ne peux pas faire autrement que d’embrasser son sexe. Il me force avec ses main à le gober en entier. Mais je ne veux pas le brusquer. Je me relève, lui refais des bisous sur sa joue, tandis que ma main caresse doucement son sexe si magnifique. Mais il repousse ma tête vers son membre … Je descends donc son pantalon et son boxer jusque ses chevilles pour le libérer complètement et me permettre de mieux observer, embrasser et caresser ses jambes, son sexe.

Je suis allongé entre ses jambes, ma tête à hauteur de sa bite qu’il me force à sucer (enfin …. Il ne me force pas !). Je prends le temps de bien sucer son gland. L’odeur de son sexe m’enivre ! Je descend vers ses couilles, rondes, un peu poilues.
Et puis je ne sais pas pourquoi, je lui demande s’il veut me faire l’amour ? Et contre toute attente, il me répond que OUI ! Je lui demande s’il est sûr ? Il me répond que OUI ! Je retire donc mon pantalon de survêtement, mais garde mon caleçon (je ne veux pas le choquer). Car je suis le premier à l’avoir sucé, et je suis le premier avec qui il va faire l’amour !
Je me mets donc sur lui, baisse le derrière de mon caleçon et guide sa bite vers mon anus qui n’attend que ça depuis longtemps ! Elle commence à rentrer, mais il n’a pas l’habitude (c’est sa première fois). J’y vais doucement, son gland commence à me pénétrer et il commence à remuer son bassin.

Malheureusement il est 15h30 et il doit partir ! Il doit passer chez sa tante …
Nous arrêtons donc là … Mais je garde en mémoire la présence de son gland dans mon anus ! Malheureusement seul son gland est rentré… j’aurais voulu tout avoir !
Avant qu’il parte, bien sûr, je le prends dans mes bras, l’embrasse et lui demande si on réessayera ! Il me dit que OUI !

Je crois qu’il veut vraiment et qu’il a des sentiments pour moi.
Moi je l’aime, il me fait oublier mes problèmes. Et même s’il y a du sexe entre nous, je crois qu’il y a aussi beaucoup de tendresse qu’il n’a pas ailleurs, et qu’il aime que je prenne soin de lui.
Demain nous sommes samedi, j’espère qu’il passera et que cette fois-ci il me fera l’amour jusqu’au bout. Je sais qu’il en a envie, moi aussi. Mais je sais que la pénétration sera difficile … Déjà par la grosseur de son « engin » et par son manque d’expérience. Mais je préparerais ce qu’il faut pour que ce soit génial ! et je sais que le plaisir l’emportera sur la douleur !
Mais une chose me perturbe : son prépuce a du mal à découvrir complètement son gland ! Je me demande s’il n’a pas besoin d’une petite circoncision ! Mais je n’aimerais pas qu’il soit complètement circoncis… J’aime trop son prépuce !
Il va falloir que j’en parle avec lui !

27/03/2007 :
Vers midi, ça sonne, c’est mon Dean ! Nous sommes mardi, et comme je le pensais, il sèche ses cours ! il ne veut pas y aller. Bien sûr je lui dis que ce n’est pas bien et je lui fais un peu la morale mais en douceur … je ne veux pas qu’on s’engueule !
Je le laisse sur l’ordinateur et vais à mes occupations.
Mais au bout d’une heure, mes pulsions me poussent à le retrouver dans la chambre. Le pouf est déjà à côté de la chaise de l’ordinateur. Je m’assis dessus et comme d’habitude je commence à m’approcher de lui et à poser mes mains sur son torse.
Il est de bonne humeur aujourd’hui, et me laisse faire. Mes mains caressent son corps tandis que je lui dis que je l’aime.
Ma main « par inadvertance » glisse sous son jean pour frôler son sexe. (j’ai pas fais exprès !!!). Il est déjà dur !

Sa braguette est descendue… ça j’avais pas fais gaffe ! Il m’attendais (enfin j’espère !).
Je passe donc ma main par l’ouverture de son pantalon pour atteindre de nouveau le désir suprême !

Il tourne la chaise vers moi, et baisse son pantalon pour me laisser découvrir son sexe, qui est déjà dressé au plus haut de sa forme !
Que faire ? Que d’y déposer des baisers tout le long, du haut de son prépuce au bas de sa hampe, et sur ses testicules.
Je baisse encore plus son pantalon et ma bouche gobe son sexe. De toute façon je n’y peux rien, ma bouche et comme un aimant attiré par la ferraille ! Mais là quelle ferraille : dure, droite, et pas rouillée !

Donc je gobe ce morceau de viande, très bon ! Mon bras gauche passe derrière pour caresser son dos et descendre jusqu’au début de la raie de son petit cul !
Tandis que ma main caresse sa petite raie, je le suce et suce …..
J’alterne mes mouvements : un coup je vais jusqu’en bas, un coup je reste en haut, et mes vas et vient sont lents, minutieux , précis.

Il me tient la tête avec ses deux mains (j’adore !) et me fais aller et venir à son rythme comme à son habitude.
Dès fois je fais une pose : mon visage se détend sur son ventre et je pose ma main droite sur sa bite gonflée à bloque ! Je la caresse doucement. Mais lui prend ma main dans la sienne et fait les mouvements. J’adore quand il me prend ma main dans la sienne pour faire bouger son sexe !
Puis il me force ( !) a le re-gober…
Donc j’y vais : je suce, je branle, je suce. Il me tient la tête et fait comme à son habitude il me force à le pomper a fond… J’entends ses gémissements qui s’accélèrent en même temps que ses mouvements. Ça m’excite encore plus et je continu mon travail acharné !
Il décharge dans ma gorge …. Un bon jet ! on voit que cette fois ci il ne sais pas branlé ! Bien sur, je bois tout ce délicieux elixsire !

28/03/2007 :
11h Dean arrive … Je suis sur qu’il n’a pas été en cours !
Il fonce sur l’ordinateur et moi je fonce sur le pouf !
Je laisse mes mains se promener sur son corps, je l’embrasse. Et comme hier (je suis surpris !) il me laisse descendre son pantalon ! Il le descend encore plus ! Et bien sur je fais des bisous tout le long de sa bite déjà dressée.
Je suce (normal !) je tripote (normal !) je re-suce !
Mais il va pas être loin de midi et il doit partir, donc j’abandonne ma besogne !
Sans oublier de refaire des bisous !
Il repasse vers 13h00 !
On verra …. Je vais terminer ma besogne !
En plus j’ai préparé le peigne et le rasoir, car je veux absolument lui raser les coucougnettes !

tof

totof51@aol.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.