Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode précédent

MON INITIATEUR DOMINATEUR -10

Tout en continuant à sucer la bite de mon maitre,celui ci me dictai les differentes règles que j'aurai à respecter.

-ICI TU NEST QU'UN OBJET SEXUEL POUR TOUT LES HABITANT DE CETTE IMMEUBLE.TU DEVRAS OBEIR A TOUTE LEUR DEMANDE MEME LES PLUS EXTRAVAGANTE ET SI TU REFUSE TU SERAS SEVEREMENT PUNIS.TU APPRENDRAS A LES connaître TOUS.ILS SONT TOUS MAGHREBEINS ET MARIE.LEUR FEMME SONT AU PAYS ET ILS LES VOIENT TRES RAREMENT ALORS TU SERAS LEUR FEMELLE ET CROIS MOI CE SONT DE VERITABLE PERVERS ET VICIEUX.COMME JE TE LE DISAIS AUPARAVANT,ICI TU SERAS HABILLE CONTAMENT EN FEMELLE ET C'EST MOI QUI DECIDERAI DES ENSEMBLES QUE TU PORTERAS.LORSQUE JE TE SORTIRAI TU SERAS AUSSI EN FEMELLE.TU SERAS AUSSI GODE REGULIEREMENT POUR QUE TA CHATTE SOIT DISPONIBLE A TOUT MOMENT.TU FERAS AUSSI LE MENAGE DANS TOUTE LES PIECES DE CETTE IMMEUBLE EN TENUE BIEN SUR.APRES TOUT JE TE FAIS UNE FLEUR EN LOUANT A TES PARENTS TA CHAMBRE BIEN EN DESSOUS DES LOYERS ACTUELS.LE SOIR,TU SERAS ENFERME DANS TA CHAMBRE ET TOUS LES LOCATAIRES POSSEDENT UNE CLE ET POURRONT A TOUT MOMENT TE BAISER.TU FERAS BIEN ATTENTION A ETRE BIEN PROPRE ET EPILE.D'AILLEURS NOUS ALLONS VOIR UN AMI QUI VA S'OCCUPER DE TON CORPS ET TE RETIRE LES QUELQUES POILS QUI TE RESTE.A L'EXTERIEUR ,SI TU ES SEUL, TU N'AURAS AUCUNEMENT LE DROIT DE TE FAIRE BAISER.OU ALORS IL FAUDRA ME DONNER LA PERMISSION DE LE FAIRE.TU PEUX ENCORE REFUSE D'ETRE TRAITE AINSI.ALORS JE ME DEBROUILLERAI POUR TE TROUVER UN AUTRE LOGEMENT ET M'ARRANGERAI AVEC TES PARENTS.ALORS QUE DECIDE TU SALOPE.

Je retirai sa bite de ma bouche.Et j'eu une légère hésitation.Faire la pute pour les vacances.ça va,mais pendant presque 24h/24h sans condition,j'avoue que cela mais fait douter

-ALORS PUTAIN TU TE DECIDE.

Finalement le lacha un OUI MAITRE.

-PARFAIT.TOURNE TOI QUE JE TE BAISE TA CHATTE

Je me retourna et cambra mon petit cul qui mouillai a mort.Me voilà l'objet sexuel de ce pervers et rien ne pouvait me faire retourner en arrière.De plus je n'avais pas pris de bite dans ma chatte depuis un moment et je redouter de me faire prendre par cette enorme bite.

-IL VA FALLOIR VITE VOIR MON AMI CAR TA CHATTE EST TROP POILUE A MON goût.

Je sentais son gland sur mon petit trou.Il cherchai a ce frayai un chemin et commençait a pousser.Je me suis mis à grogner de douleur,lui demandant de faire attention,ce qui ne lui plus pas.

-FERME LA SALOPE.LE PLUS DUR C'EST DE RENTRER ENSUITE TU NE T'EN PASSERAS PLUS.

Son gros gland commença a rentrer tout doucement et je hurlai de douleurs.Les larmes me venait.Je sentai ses grosses mains me tenir bien fermement les hanches et son sexe rentrai tout doucement en moi jusqu'à sa base.C'était presque un soulagement

-BEN TU VOIE SALOPE QUE C'EST RENTRER.MAINTENANT JE VAIS TE LIMER A MORT JUSQU'AU JUS,PUTAIN

Il me ramona la chatte longuement et je pouvais sentir tout son sexe glissai le long de mon cul et touchai ma prostate.Je bandai à mort.Je commençait à couinner comme une femelle.Je m'entendait lui dire des « plus vite maitre » ou encore des « c'est bon encore maitre ».Et il allait de plus en plus fort au point de sentir ses couilles pendantes claqué sur mes petites fesses de salope.Et au moment où je m'y attendait le moins,il s'enfonça completement en moi et m'envoya son jus chaud et abondant au fond de ma chatte.

-PUTAIN C'ETAIT BN SALOPE.VIENS ME NETTOYE A QUEUE.

Je me retourna et constatai que sa queue était pleine de jus et sentais fort l'odeur de ma chatte.Je sortai ma langue et lecha son gland et tout le long de sa queue de façon à ce qu'elle soit toute propre.

-BIEN SALOPE.NOUS ALLONS FAIRE QUELQUES EMPLETES POUR T'HABILLER.JE POSSEDE QUELQUES VETEMENT MAIS J'AI ENVIE DE TE PRESENTAI A UN AMI QUE TU CONNAIT BIEN.ENSUITE NOUS IRONT VOIR UN AUTRE DE MES AMIS QUI S'OCCUPERA DE T'EPILER TOUT LE CORPS.RHABIILE TOI NOUS PARTONS TOUT DE SUITE.

Je me rhabilla et je montai dans sa voiture,une grosse Mercedes

On a roulé jusqu'au centre-ville.La voiture s'engoufra dans une petite arrière cours,puis nous sortimes de la voiture pour enprunté une porte qui conduisait à l'arrière d'une boutique de sous vêtements sexy et autre gadget sexuel.A ma grande surprise,je reconnu MOMO ,le vendeur du sex shop de mes vacances.

-REGARDE MOI QUI VA LA.MAIS C'EST SANDY
-SALUT MOMO.MAITENANT FAUT L'APPELER EMILIE.
-BONJOUR EMILIE.TRES HEUREUX DE TE REVOIR.RIEN QUE DE PENSAIT A NOTRE DERNIER RENCONTRE JE BANDE.

Et comme pour vérifier qu'il ne mentait pas,il me prix la main et me la plaça sur son sexe.Effectivement,il badai dur.

-JE SUIS VENUE AVEC MA NOUVELLE SOUMISE POUR L'HABIILER UN PEU.IL ME FAUT TENUE DE SOUBRETTE,ET AUTRE DESSOUS ET VETEMENT SEXY.

-VOYONS UN PEU.COMMENCONS PAR CETTE PETITE TENUE DE SOUBRETTE.PETITE JUPE TRES COURTE AVEC SES BAS ET STRING BLANC,SN PETIT TABLIER ET SON HAUT TRES COURT EN CUIR. SES CHAUSSURES A TALON VERNIE NOIR LUI IRONT A MERVEILLE.

Et pendant près 1 d'heure, j'éssayai divers vêtements les plus sexy possible dont cette ensemble rouge mini jupe et veste avec string et porte jaretelle noir et talon aiguille.

-J'ADORE CETTE ENSEMBLE .JE LE PREND .D'AILLEURS TU VAS RESTE COMME çA AUJOURD'HUI.TU ME FAIT UNE NOTE MOMO.ET JE TE LAISSERAI MA SALOPE UN SOIR POUR DEPANNAGE QUAND TU VEUX.

-MERCI HOUSSEF.

-TOI SALOPE,TU VAS PASSER PAR DEVANT ET JE REVIENS AVEC LA VOITURE.

Mon coeur s'est mis à battre.C'était la première fois que j'allai me montré en femelle à monsieur tout le monde.Je sortai timidement et attendait sur le trottoir le retour de mon maitre.Les hommes et femmes passai devant moi en me devisageant.Certains me regardai en souriant et en me faisant un clin d'oeil l'air de dire « c'est quand tu veux ou tu veux ».J'étais térriblement gêner mais en même temps excité et je bandai dur.J'essayai de me calmer comme je pouvais car malgré la petite taille de mon sexe,ma mini jupe était tendue.Finalement mon maitre arriva et s'arrêta devant moi.Je me precipita à l'interieur ,mais mon maitre m'arrêta net.

-QUAND TU RENTRE EN FEMELLE DANS MA VOITURE ,TON CUL DOIT ETRE ASSIS SUR LE FAUTEUIL DIRECTEMENT.ALORS RELEVE TA JUPE ET EXECUTE.

Je relevai ma jupe ce qui ne laissai apparaître mon string et mes bas.

Il commença à rouler pour nous rendre chez son autre ami qui devait s'occuper à m'épiler.
Sur le chemin à l'arrêt au feu tricolore,les regards des chauffeurs poids lourds et autre cycliste s'attardait sur mon entrejambe.

LA SUITE LA PROCHAINE FOIS...

soumis5962

sdbsm@wanadoo.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.