Best Of Cyrillo

Page précédente

JF 2 notre decouverte s'intensifie

Je vous avais donc raconté ma premier expérience avec JF... je dois vous raconter la suite. Il est évident qu'âpres ce premier soir avec JF il fallait une suite. Nous avions trop pris de plaisir....et cela ne pouvait s'arrêter la.

Comme chaque vendredi JF venait dormir a la maison.

Les deux que nous étions réclamaient dans notre fond intérieur que notre 1ère expérience se renouvelle. Nous avions donc le vendredi précédent découvert le sexe de l'autre, mais depuis nous n'en avions pas reparlé ensemble. Moi cela me travaillait grave...je voulais absolument que cela se reproduise....mon angoisse était alors de penser que lui avait peut être eu honte de ce qui s'était passé et ne voudrait pas renouveler cette expérience mais la suite me prouvait tout le contraire, il en avait envie autant que moi.

Comme a notre habitude ....petite bouf devant la télé ...puis deuxième programme télé et retour vers nos chambres respectives vers 23h....23h30
Bon ne tenant plus dans ma chambre et ne voyant pas non plus arriver JF ...je décide donc de monter le voir avec un bouquin ...prétextant que je n'arrivais pas à dormir.
Me voila installé à cote de lui...je remarquais du coin de l'œil qu'il n'arrêtait pas de se tripoter, ce qui eu forcement pour effet de le faire bander.

- JF arrêtes de te tripoter tu vas finir par te faire bander
- Mais Laurent c'est déjà fait...regarde
Il me montra sont érection a travers son caleçon. Ce qui eu évidement pour effet immédiat de me faire bander aussi.
- JF tu ressembles a rien avec cette érection ...tu vas en faire quoi maintenant ?
- je ne sais pas...tu as une idée pour régler le problème ?
- ben euh ...pas trop non.
Nous savions tous les 2 on voulait en venir, mais nous ne savions pas trop comment aborder le sujet. Je décidais donc d'être a mon tour un peu provocateur...
- JF j'ai le même problème que toi...je crois que je bande
JF rebondit tout de suite sur ma phrase qui contenait le verbe " je crois... "
- Laurent, tu crois ou tu es sure
- je ne sais pas... regardes toi même !!!
JF s'empressa de mettre sa main sur mon caleçon et de toucher ma queue qui déformait très amplement ce caleçon devenu trop étroit.
- Et toi tu bandes toujours ? (cela se voyait comme le nez au milieu du visage mais je me devais de lui poser la question)
- Ben va voir tu verras bien !!!
Ni une ni deux j'avais ma main sur sa queue bien bandée
- Ah effectivement tu es bien en forme comme moi...
JF avait retiré entre temps sa main du dessus de mon caleçon mais voyant que la mienne était toujours sur le sien et revint alors la reposer délicatement, me caressant maintenant les couilles puis attrapant a pleine main mon sexe érigé.
L’excitation était la, nous bandions comme des malades. Nos deux sexes réclamaient avec insistances que nous nous occupions d'eux très rapidement.
- JF enlèves ton caleçon STP...

Je n'avais pas besoin de me répéter deux fois, son caleçon vola à travers la chambre ainsi que le mien. Nos deux sexes étaient tendus. Nous commencions une lente et délicate masturbation, JF fermait les yeux, son plaisir montait et sa respiration accélérait...je le voyais prendre beaucoup de plaisir a mes caresse.
Il était allongé sur le dos, son sexe pointait vers le plafond, moi j'étais installé sur son coté droit en appui sur un coude et le cote de ma hanche. S'entant des fourmillements dans mon bras d'appui, je décide donc de changer de position, d'autant que JF n'avait pas vraiment un accès complet a ma tige qui ne pouvait pas masturber de tout sont long. C'est vrai que 20 cm demande un peu d'espace pour être agité sur toute sa longueur.
Je me retourne donc et me retrouve en 69. JF pouvait à présent me masturber, me caresser sans difficulté et moi de même. Curieux du sexe de JF entre mes doigts je me rapprochais plus encore pour l admirer et constater qu’il y avait tout une quantité de pré-sperme qui recouvrait son gland. J’avais envie de goutter son jus superficiel...je n'osais pas venir mettre ma bouche sur son gourdin qui mouillait toujours plus.
Je n'en pouvais plus je voulais...je voulais...mais ...mais ...
Si je veux goutter son sexe, son jus, savoir quel gout peux avoir un sexe...l'envie fut plus forte que la raison et ne pouvant donc plus résister...je me penchais alors sur son sexe et commença à lécher son gland tout mouillé...et progressivement je rentrais tout son sexe dans ma bouche et commençais des vas et viens entre mes lèvres.

Surpris par cette situation qui procurait un plaisir fou à mon copain...JF se redressa un peu pour regarder et observer ce qui pouvait ainsi lui donner autant de plaisir...
Je sentais que son plaisir montait a très vive allure...sa respiration était devenu rapide et j'entendais quelque gémissement discret qui sortait de sa bouche.
JF prenais tellement de plaisir dans cette fellation improvisée qu'il garda sa main sur mon sexe mais avait complètement arrêté d'agiter sa main autour. Je gouttais son sexe raide dans ma bouche gourmande qui prenait un plaisir fou. JF mouillait encore plus et toujours plus...ce plaisir que je lui procurais m'était affirmé par la présence impressionnante de jus qui en coulait...il n'avait pas encore joui et pourtant je récoltais de manière abondante cette sécrétion sucré et délicieuse.
JF repris alors ces esprits et voulu me donner autant de plaisir que je lui en donnais. A son tour il attrapait mon sexe et le fit glisser entre ces lèvres....
Humm qu'elle plaisir me donnait il là...je le regardais pendant quelques minutes besogner sur mon sexe tendu...il m'excitait...il m'exitait

Nous étions, ce soir la, a découvrir ce que le mot fellation veut dire...
Je commençais, à mon tour, à lâcher des gémissements et à me tendre parfois quand le plaisir était trop intense. J'étais retourné sur son sexe pour le lécher, le sucer....mais quel bonheur !!!
Notre rythme respiratoire, cardiaque, nos contractions musculaires....tout s'emballait...
JF avec le sexe qui avait des contractions de plus en plus rapides dans ma bouche...

Il n'était plus très loin de la jouissance...je ne savais pas a quel moment cela allait venir et je me posais alors la question de savoir si je voulais goutter a tout son foutre ou pas ...cela m'excitait de pouvoir récolter tout son jus je décidais donc de garder sa bite en bouche et j'accélérais encore plus le mouvement de vas et viens avec mes lèvres.
JF devais a priori avoir eu le même raisonnement que moi ou du moins la même envie.
Mon envie de jouir était plus que présente...JF le sentait bien mais il continuait à me pomper comme un  malade.

Ce qui devait arriver arriva...JF  m'envoya tout son sperme dans la bouche....il se vida âpres de longs jets puissants. La quantité de sperme était impressionnante et j'avalais tout ce nectar. L'éjaculation de JF dans ma bouche déclencha chez moi une telle excitation que je ne pu me retenir plus longtemps et immédiatement âpres l'envoie du premiers jet de JF, je me lâchais a mon tour et lui donna en bouche tout ce qu'il attendait de moi. L'un comme l'autre récoltions le jus de l'autre...nous rallions de plaisir mais impossible de nous exprimer bouche ouverte et de crier notre plaisir car la queue de l'autre nous empêchait de hurler ce divin moment....
Ouah !!!! Que ce fut bon ...

Apres avoir bien nettoyé son sexe avec ma langue je me suis retourné pour quitter se 69.j'étais maintenant dans une position cote à cote avec JF. Pas un bruit ne sortait de nos bouches, la respiration puissante et la palpitation cardiaque de nos deux corps étaient toujours intense....progressivement nous retrouvions nos esprits.
- JF ...quel pied... ???
- Oh oui ...t' fou ....c'était super bon.

Nous étions devenu accro a la queue ...c'était certain.
Sur ce ...l'heure avait grandement tournée...il était temps que je retourne dans ma chambre en silence car entre temps les parents étaient rentrés.
Comme pour ma précédente histoire il y avait une suite puisque nous étions passés de la masturbation à la fellation...

Il reste la troisième étape que vous découvrirez peut être si vous en faite la demande.
Cette histoire c'est passée il y a environ 15 ans. Le Sida était inexistant à nos yeux, c'est la raison pour laquelle aucun préservatif n'avait été utilisé. Aujourd’hui ce n'est plus le cas...alors sortons couvert.

A suivre...

Laurent

meksurrennes@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.