Best Of Cyrillo

Page précédente

jh pour mec mur...

La semaine dernière, devant me rendre chez un ami en Ardèche, je me décidais à prendre le car, moins cher, et pas en grève.

J'arrivais à la gare routière, achetais mon billet et prenais place dans le car au fond dans l'angle.

Lorsque le car partit, il devait y avoir genre 20 personnes tassées à l'avant. vers Aix en Provence le car fit sa halte unique et un mec d'environ 45/50 ans plutôt pas mal monta, genre 1m80, mince, sportif, les cheveux courts légèrement grisonnants, un jean moulant son gros paquet et t-shirt dévoilant sa musculature saillante.

Je me dis « lui il me le faut ! ».
Il vint s'asseoir au fond, à gauche en me regardant du coin de l'oeil.
Ma queue se dressait déjà dans mon pantalon de survet blanc sous lequel je ne portait rien. Je fus agréablement surpris en le voyant sortir discrètement un magazine de cul gay et se mettant à son aise pour le lire.
Je me levais alors et m'assis sur le siège opposé à lui et le voyant surpris je sortis ma teub de mon survet en me caressant lentement et le regardant avec insistance. Heureusement les gens devant ne nous regardaient pas. Il rangea son magazine et vint s'asseoir à coté de moi.
Il se dégrafa le jeans et me présenta son sexe déjà raide, bien large et dont le gros gland rose vif était un appel à la bouche.
Ma bouche ne résista ni à son chibre ni à sa paire de couille rasées et je me mis à mon aise en pompant, suçant, léchant, pendant que lui, d'une main experte travaillait ma queue au bord de l'éruption...
Il me dit avant que je jouisse de passer sur la banquette arrière du car où il serait plus à l'aise pour m'enculer.
Je m'exécutais aussitôt, et le plus discrètement possible et il me rejoignit et enfila un préservatif; tant bien que mal il me pénétra après m'avoir doigté avec quatre de ses doigts afin de me préparer le cul.
Je trouvais excitant de se faire prendre comme ça sans que personne ne nous voie et en faisant des efforts pour ne pas gémir ni même crier mon plaisir.
De plus les vibrations de la route rendaient son va et vient plus excitant.
Ma queue mouillait sur le siège et je sentais sa paire de couille frapper à l'entrée de mon cul.
Je sentis soudain ses mouvement accélérer, son sexe se contracter et se dégageant d'un coup rapide et discret il enleva sa capote et me lâcha son foutre sur le ventre. Il frotta ensuite de ses larges mains le sperme autour de mon sexe rasé et me branla la teub au point de me faire jouir.
Il recueillit le jus dans ses mains déjà salies par son propre sperme et me dis de lécher, ce que je m'empressais de faire docilement. en se rhabillant il me dit que j'étais un bon élève et il me laissa son numéro pour d'autres rendez vous improviste.
Ce soir je le rappelle.

Fred de Marseille

frdupuis@caramail.com

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.