Best Of Cyrillo

Page précédente

Job d'été au Touquet

Petite histoire racontant un de mes plans à plusieurs.

À l'époque, j'avais 20 ans, 1m77, 69kg, pas trop mal foutu paraît-il et plutôt mignon. Je m'appelle Abdel, suis d'origine algérienne, assez mat de peau et avec ce qu'il faut là où il faut.

J'avais trouvé un job d'été dans le Nord de la France, sur la côte du Touquet.  J'étais logé par mes employeurs dans une petite maison au fond du parc attenant à leur propriété.

Je m'occupais essentiellement de la piscine et de garder la maison, job pas trop valorisant mais assez sympa quand même.
Au bout de trois semaines, mon patron un homme de 60 ans environ me dit qu'il part avec sa femme le lendemain et que son fils Gaël, arriverait dès ce soir de Paris.
Il me demande de prendre la voiture et d'aller le chercher à la gare.

 

Je me dis que le fils doit bien avoir la quarantaine et que ce n'est pas avec lui que j'inaugurerai la piscine des vieux.
Je prends la voiture et direction la gare.

Le train est prévu pour 20h30, j'ai 15 min d'avance alors je décide d'aller boire un café en face. La voiture est stationnée devant la gare.

Alors que je bois mon petit café en discutant avec le tenancier, je vois un mec de 23/24 ans avec un pantacourt et des baskets, plutôt bogosse en passant qui essaie d'ouvrir la voiture.
Je me dis que les voleurs de voiture sont aussi sur les côtes du Nord ; Je sors du café en courant et je me dirige vers le mec, je le plaque contre la voiture et lui mets un bar dans le dos pour éviter qu'il bouge. Il a la tête plaquée contre la vitre.

Il ne se débat plus et je lui demande de se barrer ou alors j'appelle la police.
Il me regarde avec un air assez méchant et me dit que j'ai dû me tromper de voiture car celle-ci appartient à son père. Je me sens très gêné et je lui présente mes excuses en lui expliquant que je suis l'employé de son père et que je suis venu le chercher. Il reste avec un regard énervé et me demande en me vouvoyant de me conduire chez lui. Il monte à l'arrière et ne me regarde plus.
Le trajet semble long et je pense déjà que je vais rentrer à la maison dès qu'il aura expliqué l'incident à son père.

On arrive chez lui et il me demande de m'occuper des bagages et de les monter dans sa chambre d'ici quelques instants ; qu'il préfère se rafraîchir avant.

Après un petit bonsoir à ses parents qui partent en week-end, je me retrouve seul avec ce jeune homme à la maison.
20 Min s'étant passés je décide de monter les bagages de "MONSIEUR" dans sa chambre.

J'arrive au premier et n'entendant plus la douche je me dis qu'il a fini et que je peux entrer dans la chambre ; je rentre et je tombe sur lui debout près du lit complètement nu dos à moi ; j'ai pu un bref instant apercevoir ses fesses complètement imberbes et un corps bien fait.
Il s'est retourné vers moi et mes yeux sont descendus pour admirer un sexe au repos de bonne proportion circoncis avec très peu de poils autour.

Gaël m'a immédiatement demandé de sortir en vociférant. Je me suis exécuté non sans regarder une nouvelle fois son sexe.

Je suis descendu, mon service se terminant j'ai regagné la petite maison que j'habitais.

Je me suis vite dessapé et je me suis mis sous la douche, j'avais une trique d'enfer, mais j'ai décidé de ne pas me branler pour aller draguer dans les dunes...

Je suis sorti de la salle de bains, et j'avais la tête dans la serviette. Ma queue avait débandé mais resté assez gonflée.
En retirant la serviette, Gaël était là devant moi, m'observant comme je l'avais fait tout à l'heure, il m'a regardé de la tête aux pieds et m'a demandé ce que ça me faisait de me faire surprendre par un étranger au sortir de la douche alors que je suis nu comme un ver. Je lui explique que ma position n'est pas confortable et je lui présente mes excuses pour l'incident qui a précédé. Je descends ma serviette et l'enroule autour de ma taille. Je lui propose de boire un verre pour me faire pardonner.
Il accepta. Il avait enfilé une sorte de tunique et un pantalon en lin blanc.

Il était à croquer et je pus mieux l'observer et voir que c'était vraiment un beau garçon, 1m75 environ plutôt musclé avec une coupe de cheveux mi-longs et des yeux clairs.

J'ai remarqué aussi qu'il ne portait pas de dessous. Je suis revenu avec des sodas et il me dit qu'il ne m'en voulait pas mais que les deux incidents l'avaient un peu énervés. On prit les verres et nous voilà partis au bord de la piscine. Il faisait encore très chaud et je n'avais passé qu'un short de bain à fleur type surfer, celui qui laisse apparaître les fesses juste ce qu'il faut.

Gaël me demande de le tutoyer et de repartir sur de bonnes bases. On blague un peu et la conversation passe rapidement au sexe.
Il me dit qu'il est blasé car aucune de ses partenaires n'a voulu tester la sodomie et me demande si je l'ai déjà fait. Je lui réponds par l'affirmatif et qu'elles ont apprécié. Il me demande comment j'ai fait car au vu de la taille de mon zob, ça lui paraissait difficile. J'ai rigolé et lui ai retourné le compliment.
Gaël est allé chercher une bouteille d'alcool et le dialogue est devenu de plus en plus chaud.
Il me mit au défi de sortir ma queue. Je ne suis pas exhib, mais ça ne me dérange pas plus que ça. J'ai vite jeté mon short et je suis resté à poil devant lui. Tantôt de dos tantôt de face. Je pense que je l'excitais assez.

Il me dit que ma queue est impressionnante au repos et qu'il se demandait comment je pouvais enculer avec.
L'alcool aidant je lui ai répondu que s'il se mettait à quatre pattes il verrait tout de suite comment j'encule !!

Il a éclaté de rire et s'est mis à poil. Je pensais qu'il voulait que je le prenne mais il a plongé dans la piscine, je l'ai suivi et on a déliré un p'tit moment en se touchant, le corps, le sexe mais sans rien de très poussé.

Je suis sorti de l'eau et je me suis mis face à lui pour me sécher.

Il restait un moment dans l'eau, je lui dis de sortir, mais il m'a répondu qu'il avait un "problème" et qu'il ne pouvait pas. Il me désigna son zob avec la main. Je lui ai répondu que j'avais déjà matte des films de cul et que des bites en érection ne m'impressionnaient pas.

Il prit ça comme un défi, et m'a assuré que je serai impressionné quand je l'aurais dans le cul.

De défi en défi on arriva à un accord, la plus grosse queue enculerait ce soir !!!

J'étais excité, mais je ne bandais pas, gaël en sortant de l'eau accélérai les choses. La vue de sa queue de très bonne taille et circoncise me fait gonfler la mienne. J'étais bientôt très raide. Gaël s'approche et me dit que la meilleure façon de mesurer c'était de les coller l'une à l'autre et il joignit le geste à la parole.

Ma queue dépassait la sienne en longueur et bien que d'un diamètre correct, était légèrement plus fine. Il me regarde avec appétit et me dit qu'on était égalité mais que comme la mienne était légèrement plus grande qu'il acceptait sa défaite. Il se tourna, se cambra et attendit.

Je me suis agenouillé pour lui cracher sur le cul pour le préparer, mais je me suis relevé et je lui ai dit qu'il n'était pas obligé de faire ça. On avait bu et ce n'était pas une bonne idée.

Je suis donc rentré dans la petite maison le laissant là avec sa trique d'enfer et moi avec la mienne.

La suite dans quelques jours ...

Abdel

funkytrik@hotmail.com

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.