Best Of Cyrillo

Page précédente

Un kiné minet

cette aventure remonte à juillet 2010 et à une suite sur ma vie d’aujourd’hui. J’ai 40 ans, sportif imberbe et on me dit plutôt beau gosse. En février 2010 je subissais lors d’un match de rugby un tassement des vertèbres. Le médecin du sport me prescrivait dés avril des séances de kiné régulières. Je me rendais donc trois fois par semaine au centre de balnéo proche de chez moi. J’aimais beaucoup être allongé sur le ventre, en slip, sur la table de massage et sentir les mains de mon kiné remonter des cuisses au cou en insistant sur le bas des reins qui était la zone la plus douloureuse. Je connaissais bien Christian, le kiné, avec qui je faisais du sport. Fin juin, il m’informait de ses vacances tout le mois de juillet, mais, qu’il serait remplacer par un de ses élève en qui il avait toute confiance.

La semaine suivante, je me présentais au cabinet à l’heure prévue. Un jeune mec vient m’ouvrir. Waouh ! un petit blondinet,20/25 ans, mince comme un ado, imberbe yeux bleus et sourire enfantin sur une dentition de réclame publicitaire. Christian savait choisir ses remplaçant ! me dis je. D’une voix assez grave contrastant avec son aspect juvénile il me demanda comment pratiquait Christian avec moi. Je lui exposais en insistant sur mes douleurs du bas du dos pensant qu’avec un mec mignon comme lui mes phantasmes seraient complets, moi qui adore les minets.

Installé sur la table de massage, je sentais ses mains courir sur mes jambes, mon dos , mon cou avec une souplesse et une délicatesse qui me faisait frémir.

Non seulement sur mes indications premières il insistait sur le bas de mon dos mais me dit. « Excusez moi, mais Christian ne vous demandait pas de baisser la ceinture de votre boxer ? » Saisissant la balle au bond, je lui répondis immédiatement « d’habitude je porte des jocks mais comme je ne vous connaissais pas je me suis vêtu plus convenablement » j’entendis son rire dans mon dos «  vous savez, nous les professionnels de santé avons un rapport au corps du client très désincarné, même nu le client ne nous choc pas, par contre aujourd’hui avec votre boxer je suis gêné  soit vous le baissé soit vous l’enlever pour que je puisse poursuivre correctement mes massages » Ma réponse fut immédiate, je m’assis sur la table et je quittais mon sous vêtement pressentant furtivement à mon minet ma queue de 20 x 6 parfaitement rasée comme d’habitude. Je perçu le regard rapide de mon jeune kiné sur mon braquemart ce qui me fit un effet presque instantané. Je me retournais , me couchais sur la table pressentant mon cul lui aussi bien rasé avec mon tout petit tatouage du signe homo sur la fesse gauche. Tout en poursuivant ses soins il s’approchait de mon cul et effleurait parfois mes fesses du haut de ses mains. Maintenant je bandais à mort pourvu qu’il ne me demande pas de me retourner !

C’est mon minet qui rompit le silence. « Mignon votre tatouage, au moins on vois votre préférence. »Vous connaissez le signe demandais je ? » « je suis peut être étudiant mais pas niait à ce point ! » le silence se réinstallait. Couché sur le ventre, j’avais mes deux mains sur le coté de la table et à plusieurs reprises, je sentais le corps de mon kiné s’appuyer sur le dos de mes mains. Le corps…vu la hauteur vous vous doutez bien de ce qui se trouvait à hauteur ! je n’osais faire aucun mouvement mais cette sensation était très agréable. Moi, nu, offert à ses mains expertes et lui, pantalon blanc mince et tee shirt blanc se frottant furtivement le sexe sur le dos de mes mains. Je n’arrivais pas à débander.

Mais le choc arrive ! mon minou m’interpella «  je trouve que votre muscle moyen  fessier droit semble endommagé , et avec ses mains il parcourait le dit muscle, vous voyez il part d’ici et se rattache vers l’aisne. Vous pourriez vous retourner s’il vous plait ?» je bredouillais une réponse en lui disant que depuis quelques instants je bandais et que j’étais gêné de lui exposer cette situation. Encore une fois son rire me déconcerta et je me couchais sur le dos. Ma queue non circoncise, était dressée au maximum, elle pointait son gland humide de liquide pré séminal. » je pouvais voir cette fois le visage de mon minet dont les yeux ne quittaient pas ma hampe. « le massage vous fait toujours cet effet  » me demanda t il ? « Avec Christian non mais avec vous oui si vous voulez tout savoir ! » Son visage d’ange penché sur moi il commençait à masser mon muscle douloureux a la hauteur de l’aine effleurant avec le dessus de ses mains ma queue dressée. Je fermais les yeux dans une plénitude de plaisir.

Ma queue de temps en temps se mettait en mouvement pour montrer sa satisfaction . J’avais décidé de jouer la provocation avec mon minet…même si ça n’allait pas plus loin cette exhibition me rendait fou . Pour une fois que la sécurité sociale remboursait un moment de plaisir pourquoi se priver !  surtout que c’était pour mon bien, ! Au bout de quelques minutes alors que j’avais toujours les yeux fermé, une chaleur douce enveloppait mon gland…putain, mon minet me suçait ! je commençais à gémir et me tortiller gardant toujours mes yeux fermés et profiter de l’instant présent. De ma main droite je cherchais l’ouverture de sa braguette de pantalon.

Alors que j’approchais, ma surprise était de taille car, profitant de mes yeux fermés, il avait tombé le pantalon. J’avais à portée de main une petite queue que j’évaluais à 17/18, assez fine entourée de poils soyeux. Toute en secouant vigoureusement les burnes de et la queue de mon minet, je voyais maintenant son visage d’ange souriant au dessus de mon visage. Ses lèvres fines touchèrent les miennes pour un baisé profond qui ne semblait jamais terminer.

Mes mains glissaient vers son cul rond pour tenter de toucher cette rondelle que je devinais rose et tendre. Il stoppa ma progression en me saisissant doucement mais fermement la main « je ne suis qu’actif  » me dit il .Trouvant le même plaisir à prendre qu’a me faire prendre, je lui laissais diriger sa main vers ma rondelle qu’il ne tardait pas à pénétrer avec son index. Mon minou s’écartait de la table, allait fermer la porte du cabinet pendant que je me retournais pour lui présenter mon cul. Au passage je détaillais les jambes minces recouvertes de petits poils blonds de mon kiné. En revenant vers la table il avait déjà une capote à la main et deux doses de gel. Il me pénétrait tendrement, doucement, et je ne sentais pas rentrer cette queue mince tellement douce. Bientôt il me pilonnait les entrailles sauvagement et ne mit pas 5 minutes pour cracher sa purée. Je sentais les soubresaut de son corps et entendais son souffle haletant sur ma nuque. »Putain que c’est bon, me dit il , il y a plus d’un mois  que je n’ai pas joui dans  le cul d’un mec c’est l’enfer ! » Je commençais maintenant à me rhabiller et lui aussi gardant toujours ce sourire d’ange sans aucun mot. « Alors beau kiné je reviens mercredi comme prévu ? » « Pas de souci c’est prévu mais si tu veux boire un coup chez moi ce soir ce sera avec plaisir je te dois bien ça ; » Vous vous doutez bien qu’a 19 h j’étais chez Cédric mon kiné, mais…depuis nous ne nous quittons plus et dés février, fin de ses études, il emménage chez moi . Merci les vacances.

Yannick

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.