Best Of Cyrillo

Page précédente

Rencontre en Corse,

plan direct avec bonne lope, bon klébard...

Je suis allé niker un salaud en fin d'aprés midi, ça m'a doppé autant que deux litres de café, un gars que je devais voir depuis un moment, on a finalement pu se rancarder en fin d'aprés midi.

Jeunot ,mais chaud comme la braise,bonne lope, un cul et une gueule de bon ptit mec, je l'avais rancardé sur intenret je crois, et depuis il laisse texto de temps en temps...

Beau gosse,chaud et bien salope , comme j'aime, 22 ans le coco.
Donc on s'est rancardé en ville et directos chez lui, en fait quand je l'ai vu il était vachement plus mimi en reel qu'en photo !!
Assez cool le garçon, et pas froid aux yeux, ni au reste d'ailleurs Que le salaud était bien plus bandant en réel !!!
1m75 , 70kg tout mouillé, bien foutu, poilu léger torse,bonne toison au dessus de la bite !
Et un cul!!!!! Un appel au peuple !!!!!
Bref, le temps de grimper les trois étages rapidos, et je suis arrivé dans un petit appart sous les toits.

Je l'ai laissé monter devant pour mater son cul de salope ! Putain , je le palpais déja dans l'escalier.

Sitôt arrivé,j'ai pas laissé le temps de nous poser : me suis asssis sur son pieu, et je l'ai fait mettre a genoux, la gueule sur ma braguette, bien tendue( trois gros cockring !! ), ma bite était si raide que j'avais mal...Il s'est pas fait prier le salaud.

Il était encore tout habillé qu'il tortillait du cul à genoux... la gueule remplie par ma queue, avec mon pied je palpais sa braguette, pour sentir ses couilles, sa bite, et je cherchais son petit trou de mec !

Il a viré son fut, son t-shirt dans la précipitation maladroite du mec qui a vraiment chaud aux fesses,et il me regardait bien dans les yeux en me pompant la bite.Une vraie salope...

J'avais amené du petit matos : collier,chaines,godes, mousquetons, cadenas, jocks cuir et deux super potes a moi : un gode blackos bon diamètre et un gode blanc moins gros, pour chauffer son petit trou du cul. En plus il me faisait super kiffer.

Ca faisait un moment qu'il s'occupait de ma teub, et comme il était a poil a quatre pattes devant moi , je cherchais toujours son trou avec mon panard.

Il habite en ville, un mec que j’imagine comme un futur régulier, à preter aux potes ou à mettre à dispo, je vais le revoir tres bientôt... Education oblige...

Donc cette salope en puissance , s'est retrouvé sur le plumard, les fesses en l'air, la gueule aplatie sur le lit.
Je lui ai passé le collier, et la lesse, pour qu'il reste ou je voulais l'avoir...
Et presque à sec , il a pris le gode dans le fion , tout doux au départ, mais il tortillait tellement son cul que je l'ai fourré rapidos,il attendait que ça...
Le blanc dans le fion, le blackos dans la gueule....

Et ma queue sous son nez, à renifler comme un klébard affamé !Ca gémissait dans la chaumière putain...j'en bande a te le raconter...
Je le godais bien à fond ,je le godais en lui tirant la queue et les couille en arrière et le collier vers ma bite.

Ce salopard avait tellement envie qu'il m'offrait son cul comme une chienne a tous les klébards de passage. Je l'ai godé longtemps , puis comme il ne voyait pas ce que je faisais -sans prévenir- j'ai viré le gode et fourré ma queue à la place dans un coup de rein bien marqué, pour annoncer les festivités.

Et là , j'ai perçu un truc comme un gémissement tres étouffé, mais ça sentait le plaisir, je lui ai massé la prostate à donf...

J'avais la quille tellement raide et tendue qu'il grinçait des dents le coco !
Mais ça ne faisait rien , il tendait toujours son cul de pute, attaché, collier, un gode dans la bouche pour étouffer les bruits et ma queue au fond de son cul. Il bougeait dans tous les sens. Chaud, bouillant !

La queue toujours super raide,il mouillait tellement que ca dégoulinait sur le pieu, puis, je l'ai fait mettre sur le dos, pour voir ses pattes bien ouvertes et son trou dilaté.
Il croyait que j'allais le baiser encore, mais je l'ai godé ,et obligé a me sniffer la bite,les couilles, la raie des fesses, me sniffer les aisselles et les lécher jusqu'à ce que je décide le stop. Il braillait comme une femelle.

Donc il braillait ,mais la langue dehors, une belle gueule en plus, une dentition parfaite , un beau sourire et des expressions kiffantes sous le plaisir... tous les atouts de la jeunessse.
Il me léchait partout , je l'ai interompu , via la douche. Il est allé se rafraichir, j'ai suivi et alors qu'il sortait de la douche je l'ai rapellé, mis a genoux et je me suis fait rincer la teub, pénard, sous la douche, raide , juteuse...
L'enfoiré n'a pas mis longtemps a comprendre comment je fonctionne !

De godage en limage , et d'ordres en léchage...je l'ai positionné devant moi, j'étais allongé sur le dos,lui a cheval sur mes jambes, collier, lesse, et pour me récompenser de lui avoir fait prendre son pied, je lui ai imposé de se branler à fond et cracher sur mes couilles.

Aprés avoir bien craché un max , je lui ai fait lecher, t'aurais vu sa gueule a se salopard
il a à peine hésité... « Si tu ne léches pas , je ne reviendrais pas te baiser ! ». Il a léché
j'adore ça, et crois moi ,il ne restait pas une goutte ! Rien et j'ai craché au dessus de ma tronche tellement ca m'excite...Un geyser de sperme ! La vraie fontaine virile, et putain c'est super bon...
Voilà , ma fin d'aprés midi, et le tout en tenue de chantier biensûr , puisque je sortais du taff...
Je le revois après demain...

Chakos

connexx@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.