Best Of Cyrillo

Page précédente

Histoire de Lapuce

Quand je suis arrivé au Sauna, j’espérais la présence d’Alain, mon pote préféré… j’en suis très très entiché… Je demande donc à Fabrice, le patron, s’il était là… Son "non", je sens aussitôt que c’est un oui et que je vais pouvoir passer un bon moment de délices avec mon pote…
Habituellement, il m’attend dans le hammam… personne..., si ce n’est un mec bien baraqué à côté de moi…

J’ose aussitôt une main… bien accueillie, qui est aussitôt suivie pas sa main… que j’accueille tout aussi bien.

J’ai déjà les sens sans dessus dessous… et je m’agenouille devant le mec… le prends en bouche… commence à le pomper… soupirs ! extase ! que c’est bon ! Et ça dure !.... la porte s’ouvre : c’est Alain qui s’approche de nous. Je saisis sa queue déjà raide : elle n’est pas énorme, mais toujours d’une fermeté qui donnerait des envies à un bouc en chaleur !
Aussitôt, nous formons un trio où se mêlent bites, bouches, culs et doigtés, soupirs et halètements. Et ça continue dans la chaleur suffocante du hammam… et bientôt nous sommes cinq à nous palucher, rouler des galoches caresser, peloter… j’en passe et des meilleures.

Mais Alain comme moi avons besoin d’une certaine intimité et nous nous éclipsons, laissant nos compères à leurs jeux coquins.

Nous gagnons « la chambre aux miroirs », celle que je préfère et là ce ne sont que câlins, embrassades, langues qui courent en tous sens, qui s’emmêlent, se perdent se retrouvent, caresses, effleurements, douceur, chaleur des corps qui se retrouvent et se laissent aller tout entiers aux plaisir des retrouvailles...

Le jeu devient plus fort, plus appuyé : Alain aime être dominé, adepte du fouet, des fessées, des mamelons pincés, mordus arrachés… Je m’empale sur sa bite bien raide et je lui fais les seins jusqu’à ce qu’il gueule très fort ! A chacun de ses cris, il pousse sa bite plus loin ! C’est bon !!!!

Puis je le fais mettre à quatre pattes, contemplant sa rosette qui palpite… Ma langue se promène sur tout le pourtours, jouant avec les quelques poils restants d’un rasage récent… puis elle appuie entre pénètre ce trou d’amour que je convoite, travaille ce sphincter comme une gentille petite bite laborieuse, va vient, lèche , entre, sort… Alain n’en peut plus : « Baise-moi ! Encule-moi ! Mets-la ta grosse bite ! Je suis ta pute !!!!!

Mais il va lui falloir encore attendre : le sachet de gel ouvert, c’est mon majeur qui pénètre son cul qui va chercher le renflement de sa prostate et qui commence un lent mouvement de massage rotatif : « oui ! vas-y ! c’est bon ! encore ! ouiiiiiiiii !

Puis entre un second et un troisième doigt qui vont et veinnent dans son intérieur qui s’apprête à me recevoir.

Enfin, j’enfile la capote et pénètre mon pote, son cul levé au maximum, ses épaule écrasées contre le tapis, cognant tout au fond de ce cul si accueillant, si exigeant, si gourmand de bites….

Je me retire et vais ouvrir la porte ! Je le lime à nouveau depuis quelques instants quand un beau mec entre : trente ans, musclé, visage avenant : il s’installe et se fait sucer par Yves qui n’en peut plus de gémir de contentement. Puis je le retourne, le prends de face : son cul est levé, ses jambes écartées un maximum de chaque côté de mes épaules… Et que je te baise et que je t’encule ! Il ne peut gueuler, la bouche pleine de la bite de l’autre ! J’accélère encore mes mouvements, j’intensifie mes poussées ; trois mecs sont restés à la porte et nous matent… c’est excitant au possible ! Puis Alain se met à se branler : sa bite redevient ferme, dure, dressée et agressive… et dans un cri de bête (il a lâché la queue qu’il suçait), il largue sa purée, crache sa jute, décharge tout ce foutre qui n’en pouvait plus d’attendre en longues coulées crémeuses ...

Puis, je me retire ; son cul garde encore un instant l’empreinte grande ouverte de ma queue. De la main, j’étale ce foutre délicieux sur son ventre, humant le parfum merveilleux qui s’en dégage.
Me retournant, j’aperçois un jeune mec qui nous a matés… Je vais bientôt apprendre qu’il a dix-neuf ans et s’appelle Jérémie….

Mais ceci sera sans doute une autre histoire…

Lapuce

lapuce4@wanadoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.