Best Of Cyrillo

Page précédente

Stagiaire.

La dernière année de mon bac pro je dois effectuer un stage de 15 jours en entreprise. C'est mon prof principal qui attribue les places selon les compétences de chaque élève.

Apparemment mon prof me connaît bien. Le matin j'arrive avec 15 minutes d'avance et une tonne de stress. Je vois une camionnette arrivée à 190Km/H et piler en s'arrêtant à 10 centimètre de ma jambe.

Cédric (j'ai appris son prénom hier en lisant mon protocole de stage) sort hilare de la camionnette. « Alors t'as pas pissé dans ton froc ? ».

J'ai moyennement apprécié cette vanne, mais le physique de rêve du garçon lui donne une assurance que possèdent ceux qui savent qu'ils sont beaux. Je vous rappelle que nous sommes en juin et donc je suis à poils sous ma combinaison (c'est mon coté obscure). La première matinée se passe normalement Cédric m'explique des trucs de métiers, et seulement une fois il fait une allusion lourde sur la taille des tuyaux que nous devons utiliser, et il me sort « Toi tu dois aimer les gros tuyau ! ».

J'ai pu quand même mater un peu mon nouveau collègue. A un moment il était allongé sur le dos pour serrer un raccord d'alimentation eau d'une baignoire, je ne sais pas pourquoi mais à un moment il m'as dit regarde J (je m'appelle Jonathan) approche toi, c'est comme ça que l'on doit visser ce type de raccord, je me suis donc pencher et (oups) j'ai fait semblant de perdre l'équilibre et je me suis rattrapé en posant ma main bien ouverte sur son ventre, j'ai pu constater la dureté de ses abdos. Uniquement à cause de ce petit contact qui a duré 2 secondes ma bite a gonflé d'enfer.

Vers 17h00 il décide de partir du chantier en cours et il me dit que c'est la partie de la journée qu'il préfère. Nous revoilà dans la camionnette et tout à coup il change de route et nous arrivons dans une forêt à coté de disney. Il se gare dans un grand parking et il me dit « attends moi je vais pisser un coup ». Il disparaît dans les bois. A ce moment je remarque qu'un mec sort de sa voiture et rentre dans la forêt à la suite de Cédric. Oh oh, je sens du sang affluer au niveau de ma queue et je me dis que moi aussi j'ai envie de me vider. Je rentre dans le bois en prenant le même petit sentier que Cédric et l'autre mec. Je ne vois personne.

Je continue pendant 50 mètres environ et j'aperçois une silhouette à moitié cachée derrière un gros tronc d'arbre. A moitié rassuré je continue doucement à m'approcher. Lorsque je suis à moins de 10 mètres je commence à entendre le mec qui encourage quelqu'un que je vois pas (il est derrière le tronc) « Va y, bien à fond, donne toi un max, fait toi plaisir, gobe là entièrement, huummm c'est bon » etc etc, bref j'ai compris que derrière l'arbre il avait une bonne suceuse. Je commence à ouvrir ma combinaison, mais c'est pas pratique le haut pendouille et je risque de me prendre les pieds dedans et finir comme un bouffon le nez dans la terre. Je la retire donc entièrement, je suis à poil avec juste mes tennis.

Ma queue est bien raide d'excitation je suis un peu ouf il y a peut-être un gros thon derrière le tronc. Vous avez déjà deviné que c'est Cédric que je découvre  à genoux en train de tailler une bonne pipe au mec. La bite du type est engloutie par Cédric qui gémie de plaisir. J'ai l'impression d'entendre la bande son d'un film porno ! Je me mets direct à coté du sucé et je vois que Cédric a les yeux fermés. Je lui prends la main droite qu'il a posée sur la cuisse du mec et je lui fais toucher ma bite plus dure que jamais. Il n'ouvre même pas les yeux et commence à me branler avec enthousiasme.

Une minute plus tard il change de bite et gobe la mienne, juste au moment ou je vois ma tige disparaître dans sa gorge il ouvre les yeux et me regarde bien droit avec vraiment ce que l'on appelle un regard de grosse vicieuse. Merde qui aurait pu croire que ce super mec hyper viril était en réalité un lopsa bien chaude ! Sa bouche est bien chaude et il salive abondamment, sa bave coule de sa bouche et il fait des bruits de succions bien hard. Je bien gâté par dame nature et ma teub est bien épaisse je vois que l'autre type la reluque avec une autre lueur lubrique clairement identifiable. J'ai donc deux passifs bien chauds pour moi tout seul. Il me caresse le cul et le dos et j'avoue que le contact de ses mains de mecs me fait venir des frissons de plaisirs. Sans prévenir il se met à genoux à coté de Cédric et il lèche comme une grosse chienne mes couilles. Cédric est très gentil et lui laisse gober ma tige. Ouah, il a encore plus faim que Cédric il aspire comme un ouf.

C'est vraiment un habitué de la pipe, et comme je sens le picotement annonciateur de jute je lui retire ma queue je relève Cédric et le mec et c'est moi maintenant qui suce alternativement ces deux bites bien grosses. Bon j'avoue que je m'applique avec un soin particulier sur le sexe de Cédric. Le mec qui est décidemment super hot met sa teub au contact de celle de Cédric et me voilà la bouche envahie par les deux bites en même temps, j'ai l'impression que mes mâchoires vont se décrocher.

J'essaye tant bien que mal de ne pas vomir car le mec m'enfonce sa queue bien profond. Mais la vérité c'est que kiffe à mort d'être le jouet consentant de deux supers costaux avec de bonnes grosses bites bien juteuses. Tient puisque le sujet de la jute arrive, je reçois bientôt ma récompense de bonne pipeuse à savoir deux grosses cuillérées de jute bien épaisse et salé. J'avale tout bien sur. Maintenant tout les fins de journée j'accompagne Cédric dans la forêt et j'accepte de m'occuper des garçons qu'il choisit. Je pense que je vais avoir une bonne note pour mon rapport de stage.

Donc si tu aimes les pipes (a faire ou a recevoir) ci-dessous emails pour me contacter. A+

hothothot77@aol.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes