Best Of Cyrillo

Page précédente

Lope de l'année

Ca fait maintenant quelques mois que je bosse dure dans une société dans la vente informatique internationale, j'avais flashé sur plusieurs mecs qui m'excitait beaucoup et dont j'avais maté leurs bites discrètement dans les chiottes. Un jour que j'étais au bureau je bossais sur pc donc pas le temps puis en faisant un test pour voir si tout fonctionne, je suis tombé sur un site gay deux mecs entrain d'enculer un 3e. Rien qu'en regardant la scène je me suis mis a bandé grave, puis j'ai éteint le pc et suis allé au WC pour me soulagé quand d'un seul coup j'entendis du bruit je regardais s'il y avait quelqu'un mais personne et mon froc a mes pieds la bite bien raide, puis j'ai recommencé, j'avais envie et je me faisais un petit film en imaginant qu'un mec me surprenne. J'ai joui sa ma fait du bien, mais pas satisfait. Suis retourné sur le pc et là je vois mon collègue qui me regarde avec le sourire en ne disant rien. Me suis dit peut-être a t'il encore fait une blague puis j'ai pensé au site gay et me demandais si ce n'était pas lui. Nous étions seuls dans la pièce et personne ne venait dans l'atelier.

Il c'est donc approché et a branché le pc lequel était resté sur le site gay, il me regarde et dit

— tu t'es soulagé sur ça ?

Je ne savais pas quoi répondre et il le vit, alors il me sourie encore et se touche le paquet et a ma grande surprise sort sa queue et me dit

— t'as pas envie ?

Je le regarde me demandant si ce n'était pas un traquenard ou un piège voir une de ses plaisanteries douteuses. Il vit que j'hésitais alors il prit ma main et la mis sur sa bite, super dur et très grosse, l'envie revenait et je bandais il s'en aperçu

— je vois que ça te fait de l'effet alors si tu veux va s'y on est seul
— OK, mais motus
— tkt pas je dirais rien a une condition
— laquelle ?
— qu'on le fasse souvent
— OK ça me va

Me suis mis a genou et pris ça bite dans ma bouche bien chaude et humide mon cul aussi est humide, car je mouille rapidement.

— tu suces super bien pour un mec continu
— t'aimes les gros calibres, vu comment tu t'occupes de ma queue j'imagine que oui
— je parie même que t'aime te faire enculer

N'ayant aucune réponse de ma part, car j'avais sa queue dans ma gueule il se baissa et caressa mon cul, puis voulant en voir plus il se relève, me dit de me lever et me dit

— fou toi a poil que je constate la marchandise et vite

Le ton avait changé, il me parlait de façon autoritaire et j'ai fais ce qu'il ma dit je me suis mis a poil la queue bien droite qu'il regarda au passage. Je regardais sa queue et ses couilles grosse et bien pleine et me suis remis à genou en prenant soins de sa queue que je suçais de nouveau.

— t'est bien docile mec voyons un peu ton cul maintenant

Il se baissa et caressa mon cul puis mis un doigt dans celui-ci ce qui me fit mouillé encore plus.

— t'est bien ouvert tu te fais enculer souvent toi
— j'ai des projets pour toi ma salope tu va aimer crois moi
— désormais tu va t'occuper de moi, de mes bijoux de famille et de mon cul
— vais te dressé pour devenir une bonne salope

Voyant que je ne disais rien et que je suçais toujours sa queue que de temps en temps je lèche ses couilles et que je le resuce. À ce rythme-là, il n'en pouvait plus. Je voyais qu'il allait jouir je voulais me retirer quand il me retint par la tête

— tient salope bois mon foutre bien chaud et n'en perd pas une goutte ou t'aura une raclée

J'avalais son bon yop tout chaud et frais, car le distributeur me donna ce que je voulais. Ça me plaisait et j'étais encore à genou puis me dit d'ouvrir ma gueule, ce que je fis pour voir si j'avais bien tout avalé.

— bien ma salope ta aimé sa ce voit, tkt j'en ai d'autre pour toi tu le veux ?
— oui
— oui quoi et il me donna une baffe
— oui maître
— bien et n'oublie jamais ta compris salope ?
— oui maître
— ok lève-toi et tourne-toi que je t'encule puis appuis toi sur l'atelier de réparations

En position il me pénétra sans capote et fit tout rentrer d'un seul coup me faisant crier.

— t'es une bonne salope toi t'aimes te prendre les grosses queues hein ?
— oui
— t'aurais dit non que sa n'aurais rien changé ma salope
— mais tu vas être gâté dans peu de temps

Sur cette phrase il me ramona le cul de telle façon que ça me faisait gémir comme une chienne, ça lui plaisait quand j'entendis du bruit de pas et commençais a paniqué, il me tenait par la taille et je n'avais pas le droit de parlé sauf s'il me pose une question.

2 ouvriers entrèrent et nous vit dans une position ou je n'aurais pu dire « ce n'est pas ce que vous croyez ? » sa n'aurais pas marché, mais ce sont rendis compte que j'aimais me faire enculer et que leurs présences ne me gênaient pas du tout.

— salut Robert alors c'est ta nouvelle pute ?
— oui et elle aime la bite et le foutre une bonne lope quoi
— sa te gène pas si on participe j'ai les couilles pleines
— non allez s'y elle aime avaler le foutre te gène pas

Je connaissais enfin le prénom de mon enculeur, les 2 autres je les ai croisés, mais sans plus, enfin si je flashais sur eux aussi.

— allez suce moi salop j'ai du bon yop à te donner
— ne perds en pas une goute ta compris ou gare a la raclé ?
— oui maître

Robert m'encula encore quelques minutes puis me largua sa purée dans mon cul en « disant tient salope» !
Puis il regarde le second mec et lui dit de prendre la place de David lequel remplaça robert et m'encula. Robert regarda la scène avec un certain plaisir, il bandait encore et avait une bite de 23 cm, David 22 et son pote 22cm. puis pris pas le plaisir d'avoir une bite dans le cul et la bouche une bouffée de folie s'empara de moi et je dis

— j'ai envie de me prendre 2 bites dans mon cul de lope

Surpris par un tel aveu, Robert s'adressa au deux mecs

— les gars vous avez entendu la pute ? Double soudo les mecs
— alors miche ma queue te manque a ce point pour la vouloir a nouveau ?
— oui je la veux encore
— tu l'auras ma salope en attendant empale toi sur Éric pendant que David va t'enculer ma pute

Allongé Éric je me mis sur sa queue bien raide, laquelle entra sans difficulté, la seconde approcha du tunnel et entra avec une petite difficulté, puis David força et la fit entré et comme robert se trouvais juste en face de moi je sautais sur sa queue comme un chien sur un os a une différence prêt je l'est pas mordu.

Ils me baisèrent pendant des heures dans cette position et j'adorais sa, puis ils éjaculèrent presque en même temps les 2 bites dans mon cul me le remplit et robert le fit à nouveau dans ma gueule.

Éric et David me tapèrent sur le cul en disant « merci salope ont reviendra »

— t'es une bonne lope toi, ta bien bossé en guise de récompense penche toi vais t'enculer

Me suis penché et il ma enculé sans le moindre effort vu que mon cul était bien ouvert et bien graissé, David revint et quand il entra nous vit dans la même position et rien ne changea si ce n'est que David avait envie de me remplir la gueule ce qui ne dérangea pas robert qui m'enculais avec force tout en cognant ses couilles sur mon cul. Je suçais la bite de David qui ne mit pas longtemps à jouir, je continuais a le sucé pendant qu'il jutait dans ma bouche. Robert le suivit en remplissant mon cul.

— robert ta trouvé une bonne lope je reviendrais pour le baiser
— OK quand tu veux et comme tu veux il sera à ta dispo

 Après on a parlé et il ma dit si j'avais aimé j'ai dit que oui et que ça fait longtemps que j'attendais de me prendre sa bite ainsi que celle des 2 autres. Étonné il me dit pourquoi ne pas lui avoir dit j'ai répondu que je pensais qu'il était hétéro. Sur cette phrase il sourit et m'embrassa avec tendre et amour.

Pendant toute l'année on baisa très souvent et cette histoire est du 29.12.08 le 31 pour la dernière baise avec robert j'étais devenu la lope de l'année

Gaymen

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.