Page précédente

Plan dans un métro :

Il était environ 22h30 lorsque je pris le métro pour rentré chez moi après une soirée chez un pote, je me suis installé au fond d’un wagon ou il n’y avait personne. Au bout de 2 stations un mec est rentré dans mon wagon et est venu s’assoir a quelque siège face moi, je n’y ai pas franchement porté attention mais au bout d’un moment j’ai remarqué qu’il me fixait bien des yeux, une main poser sur sa braguette tout en se caressant la queue au travers de son jean’s. Je n’ai toujours pas prêté attention jusqu’au moment ou lorsque je l’ai regardé il me fit un clin d’œil avec un petit sourire au coin des lèvres, un peu étonné je lui rendis son sourire et là il a ouvert les boutons de son jean’s et sortis sa bite en semis érection et commença a se branler devant moi.

Etant salope de nature et l’alcool aidant par la soirée, je ne me suis pas dégonflé et suis allé le rejoindre. Direct je me suis mis entre ses cuisses et pris sa bite dans ma bouche. Sa bite en semis érection était déjà bien grosse mais lorsqu’il se mit à bander elle devint encore plus grosse que je ne pouvais l’avalé entièrement, qui, de plus était recouvert de son prépuce que même bander elle ne se décalottait pas. Je n’avais jamais vue une bite aussi grosse, (même ma main ne faisait pas le tour de sa circonférence) je lui suçais donc la moitié de sa bite tout en le branlant, le décalottant et le re-calottant en y enfournant ma langue dans son prépuce (j’adore ça) il apprécia ma suce car je l’entendais chuchoter.
- Humm…ouais… c’est bon… vas-y salope… suce…vas-y…
Sans vouloir me vanter je sais que je suis un bon suceur car beaucoup de mecs me l’on dit en me disant que j’étais une bonne salope, donc je redoublais de vigueur à lui faire plaisir et pour paraitre encore plus salope tout en le suçant j’ai déboutonné et enlever ma chemise afin d’être torse nu.
- Humm… apparemment t’aime ça la bite hein…vas-y salope suce… ouai…
Il me prit par la nuque d’une main, pris sa bite de l’autre pour me flageller le visage en me l’enfonçant dans ma bouche lorsqu’il le désirait tout en se branlant en même temps.
Puis le moment vient ou il joui…
- Oui, oui… vas-y salope…suce… humm… Ouiii…putain j’vais jouir…humm…ouiiiiiiiiiii……

Là il se retira de ma bouche et tout en se branlant me déversa un flot de foutre sur ma joue et mon épaule qui dégoulina sur mon dos et mon torse. Apres s’être bien secouer la queue pour en extraire son jus il me remit sa bite dans la bouche comme si il voulait la garder au chaud, puis il se retira, remis sa bite dans son jean’s et me dit merci.
J’ai remis ma chemise sur mon torse et mon dos couvert de son foutre puis il est descendu à la prochaine station.

lope soumise 91

rick.lope@yahoo.fr

SUITE

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.