Best Of Cyrillo

Page précédente

LOST

Jack était tranquillement en train de marcher dans la foret. Voilà plusieurs moi déjà que l'avion dans lequel il avait embarqué s'était écrasé sur cette île. Une île extrêmement étrange car on avait l'impression qu'elle comme «  appelait » l'avion à elle. Il faut également préciser qu'elle ne figure sur aucune carte.
Il continua donc sa promenade quotidienne à la recherche de quoi manger. Peut-être découvrira t'il un mystère à élucider. Il faisait chaud sur cette île, c'était une région tropicale, on pouvait en être sûr. Jack décida de se reposer à l'ombre d'un arbre. L'arbre était tellement grand qu'on pouvait croire qu'il touché le ciel presque.
Il commença à fermer lorsqu'il entendit un bruissement de feuilles. Il rouvrit instinctivement ses yeux et resta en alerte. Il se cachait des choses sur cette île, des choses dangereuses. Mais il fut soulagé lorsqu'il vit un jeune garçon le rejoindre. Il s'agissait de Boone, un autre naufragé.

Salut Jack, dit-il. Je t'aie fait peur ?
Salut, oui un peu. Je croyais être seul.
Désolé, ce n'était pas mon intention.

Boone regardait Jack en face de lui. Un silence s'installa. Il ne sut plus quoi dire et il faut dire que le corps de ce mec ne le laissa pas indifférent. Boone est bisexuel et il lui est arrivé de fantasmer sur le docteur Jack. Il sortit rapidement de ses pensées lorsqu'il trouva une question.

Tu faisait quoi ici ?
Je me baladais et chercher de la nourriture. Et toi ?
Ballade aussi.

Jack s'assit sur un rocher. Il était fatigué, la vie qu'il avait ici était fatigante. Il invita Boone à faire comme lui en un signe de tête. Il regarda le jeune homme faire et se surpris et regarder son corps avec insistance.
Ses muscles fins étaient retenus par un tee shirt noir et moulant. Il portait un pantalon large qui ne montrait malheuresement pas ces formes, qui devait être jolies selon Jack. Il secoua la tête, sortant de ses pensées. Il n'avait jamais regardé ainsi un autre homme. Il demanda :

Ta sour va bien ?
Oui, oui je crois.

La demi-sour de Boone était aussi présente dans l'avion et avait survécu au crash. Un bien ou un mal, on l'ignore. Boone ne savait pas de quoi parler. Il avait envie de connaître Jack, car il n'avait pas l'habitude de se retrouver seul avec lui.
Jack regarda le visage de Boone. Il avait des yeux magnifiques, d'un bleu superbe qui donnèrent envie à Jack d'y plonger. Il se mordillait discrètement sa lèvre inférieure mais il se dit «  J'aimerai bien mordre ses lèvres ». Qu'est ceux qui lui arrivait ? Il fantasmait sur un autre homme, plus jeune que lui en plus. Mais quel homme, Boone devait être le plus mignon des naufragés males.

Bon, tu m'excuses mais je dois y aller. A plus tard, j'ai un . un rendez-vous
Ok, à plus.
Boone fut un peu déçu par le départ de Jack, il devait sûrement retrouver une des belles filles qui faisaient partis de l'équipage. L'esprit un peu mal placé de Boone dit «  qu'il allait sûrement coucher avec ». Il resta là quelques minutes puis retourna à son camp.
Jack partit. Il était déjà loin de Boone. Il s'appuya contre un arbre et se demandait ceux qui lui arriver. Boone lui plaisait et il ne savait pas pourquoi. Sans se rendre compte de ceux qui se passer, Jack posa sa main sur son pantalon noir, plus précisément sur son sexe qui avait un peu gonflé. Il se ressaisit et partit.

Le soir tombé sur l'île. Un vent frais se mit à souffler. Les feux qui s'étaient allumés commencèrent à s'éteindre. Il devait être près de minuit quand Boone s'agita dans son sommeil. Il rêvait de Jack, il rêvait qu'il le touchait, il rêvait à son corps contre lui. Mais il se réveilla. Il était en sueur et le souffle haletant.
Jack rendait fou Boone, voilà à présent qu'il rêvait de lui. Il ne savait pas pourquoi car il eut peu l'occasion d'être avec lui. Mais lors de ces rares moments, Jack avait toujours fait en sorte de protéger Boone. Il sourit à cette pensée et se leva. Il se dirigea vers la plage, pas là leur, une autre plus loin.

Jack était assis sur un rocher. Il était  sur un sommet où il pouvait voir une plage inconnue. Il avait du mal à dormir depuis quelques temps, depuis l'explosif arriver ici. Il lui fallut quelques minutes pour voir arriver quelqu'un sur la plage. Il le reconnut rapidement, il s'agissait de Boone.
Il descendit alors de son rocher et arpenta la terre sous ses pas. Au bout de quelques minutes, il était sur la plage. Il se cacha cependant pour regarder Boone. Son comportement vis-à-vis de lui l'étonna. Mais il ne pus s'empêchait de trouver Boone sexy dans la nuit. Il alla donc sur la plage le rejoindre.

Tu ne dors pas.

Boone entendu ses paroles et fut surpris. Il se retourna et poussa un soupir de soulagement en reconnaissant Jack. Il s'avança vers lui et dit :

Non, comme tu peux voir. Je faisais un drôle de rêve.
Quel genre de rêve, demanda Jack.

Il n'était pas de nature curieuse mais la question lui avait échappé. Il s'en rendit compte que trop tard.
Boone eut l'idée de provoquer un peu Jack, pour voir sa réaction :

Un rêve . chaud, très chaud même.
Ah oui, intéressant.

Jack ne pus empêcher un sourire de se dessiner sur son visage. Sans le vouloir, son excitation s'était éveillée quand Boone avait parlé de son rêve.

C'est vrai que c'est pas facile le sexe sur cette île.
T'as raison. Tu fais comment toi ?
C'est-à-dire ?
Beh pour te soulager.
Petit curieux va . Pour ta gouverne . je me branle mais je baise plus.
Pareil pour moi. On ne va pas coucher avec . avec les arbres quand même.
La réponse de Boone fit rire un peu Jack et fit sourire Boone. Jack baissa les yeux sur le sable et joua son pied dessus. L'idée d'allumer implicitement Boone naquit dans sa tête. Il tourna la tête à gauche et à droite puis avança sa tête vers celle de Boone :

Il n'y a personne. Si tu as envie et pas peur, on pourrait se soulager. T'en penses quoi ?

Boone garda son sourire au fil des paroles de Jack. Il voulait dire «  Attends, tu me fais bander et tu m'excite. Tu crois que je vais refuser une branlette devant toi ». Mais à la place de ces paroles coquines, il dit :

Pourquoi pas. Viens, on s'assoit.

Jack et Boone s'exécutèrent. Ce dernier fut un peu gêné mais elle disparut rapidement car il vit Jack dégrafait son pantalon en toile et se caressait le boxer. Boone se demandait s'il allait enfin voir l'objet de ses fantasmes. Il le vit rapidement car Jack sortit son sexe, de belle taille au repos, et commença à se masturber. Boone était aux anges.
Jack eut un comportement qui l'étonna lui-même. Il avait commencé par défaire son pantalon et se caressa le boxer. Il avait presque oublié la présence de Boone et se laissa aller. Rapidement, il sortit son sexe et commença à se masturber doucement. Il ouvrit ses yeux et regarda Boone. IL continua cependant.
Boone était heureux de voir Jack se branlait face à lui. Mais il n'allait pas le laisser seul bien longtemps car il sortit son sexe de son boxer et se branla à son tour. Il allait et venait lentement sur son sexe déjà bien dur.

Belle bête, complimenta Jack.
La tienne aussi est bien fournie.
Tu veux la voir de plus près.

Les paroles de Jack lui avaient à nouveau échappé de la bouche. Boone fut cependant excité par la proposition de Jack. Il s'avança et embrassa Jack. Il allait doucement sur ses lèvres tant désirées. Jack mit ses bras autour du cou de Boone et l'allongea sur lui. Il était aussi dans cette position sur le sable. Il sentait son sexe contre celui de Boone et avait hâte d'y goûter.
Boone fit descendre dans le cou de Jack. Il le mordilla et l'embrassa avec passion. Il avait tant de fois rêvée à cet instant qu'il croyait être dans un de ses fantasmes. Il commença à défaire la chemise de Jack. Plus son torse se dévoilait, plus il le caressa. Il la poussa un peu et Jack l'aida à l'enlever complètement. Ses lèvres descendirent sur ce torse tant désiré.
Il embrassa les tétons, les léchant avec sa langue. Ses lèvres les embrassaient aussi, comme pour les aspirer. Il les mordilla et les lécha. Il fit ce traitement pendant quelques minutes et continua de descendre. Il lécha le torse de Jack, aimant ce torse velu qui s'offrait à lui. Quand à Jack, sa respiration s'accéléra comme les caresses qu'il donna à Boone sur ses bras fins et musclés. Il adorait sa façon de le lécher.
Boone était enfin arriver à l'objet de désir : le sexe de Jack. Il lécha le bout du gland avec le bout de sa langue. Il fit accélérer son mouvement buccal avant de mettre le membre de Jack dans sa bouche. Il fit aller ses lèvres dessus puis le sortit. Sa langue parcourut ce membre bien dressé de 20 cm.
De son côté, Jack était en extase. Boone était un vrai chaud lapin car il savait le sucer divinement bien. Il posa une de ses mains sur ses cheveux et les caressa. Son autre main se toucha le téton laissait à l'abandon par Boone. Sa respiration s'accélera et il émit quelques gémissements de plaisir.
Boone administrait une fellation de maître depuis plusieurs déjà à Jack qui aimait ce traitement. Il la suça avec rapidité mais avec vigueur. Jack poussa même Boone a accéléré en exerçant une pression sur sa tête. Il descendit ensuite au niveau de ses bourses. Il les lécha d'abord avec le bout de sa langue avant de les prendre en bouche. Il posa ses mains sur le sable, il était à 4 pattes mais appuyé sur le sol.

Remonte . sinon je vais . jouir, réussit à dire Jack entre 2 gémissements de plaisir.

Bonne s'exécuta et remonta sur les lèvres de Jack qu'il embrassa.

Putain, je te savais aussi doué.
J'ai encore pleins de choses à te réserver.
J'ai hâte de voir ça.

Les deux amants parlèrent sur un ton provocant et coquin. Boone faisait bouger son bassin contre ce lui de Jack. Il sentait leurs sexes en contact et fut encore plus exciter. Jack le prit et le retourna. Il lui enleva son tee shirt et fit pareil à ses tétons qu'il avait eut. Il les suçait, les léchait, les mordillait, les embrassant, les mordillant.
Boone était aux anges. Le plus beau mec au monde, pour lui, était en train de lui faire l'amour. Il le regarda descendre face à son sexe qu'il mit en bouche. Il le suça doucement puis allait plus vite. Le bassin de Boone ne restait pas inactif car il faisait des mouvements de vas et vient pour faire rentrer son sexe de 18 cm dans la bouche de Jack, qui l'accueillit avec facilité.
Jack fit un de ses doigts au niveau de l'anus de Boone. Il le fit ensuite rentrer, ceux qui provoqua un cri de douleur suivit de plaisir quand Jack fit faire le même mouvement à son doigt qu'à ses lèvres. Un autre puis encore un rejoignirent celui déjà dans le trou. L'anus de Boone fut rapidement dilaté et prêt à accueillir Jack.
Jack enleva le sexe de Boone de sa bouche. C'était la 1ère fois qu'il suçait un mec mais il avait adoré. Il s'empressa de faire rentrer son membre bien dur dans le trou de Boone bien préparé. Ce petit coquin devait avoir l'habitude de se faire baiser. Il commença à l'enculer doucement, posant ses mains sur le sable. Il commença ensuite à gémir comme Boone. Il se caressa le torse puis prit son sexe en main et le branla.

Oh oui, vas-y. J'aime ça.
T'es une grosse salope hein, disait Jack sur un ton de domination.
Oh oui, je suis TA salope.
Super, tiens t'aime.
Oh oui, j'adore.

Boone se fit baiser par Jack de longues minutes. Il se sentit venir de nombreuses et arrêta donc de se branler. Il fut cependant impressionné par Jack qui le prenait depuis pas mal de temps déjà. Ils continuèrent à se lancer des phrases cochonnes «  J'aime ta bite », « Ton cul est trop bon » et autres, entre des gémissements.
Jack se retira de Boone. Il lui prit le bras et s'embrassèrent d'une façon sensuelle. Plus calme que leur séance de baise.

A toi maintenant.

Boone avait du mal à croire qu'il allait enculer Jack, son fantasme. Ce dernier s'allongea sur le ventre sur le sable. Boone fit entrer un doigt en lui, suivit d'un second. Il mit 4 doigts en lui et fut à nouveau impressionner par la capacité d'intégration de l'anus de Jack. Il remplaça ses doigts par sa bite. Il allait doucement, entrant et sortant son membre dur comme jamais. Il avait souvent couché avec des mecs mais Jack l'excita plus que les autres. Jack et lui gémirent et s'insultèrent pendant toute la durée de la baise de Boone.

Toi aussi, tu as un bon cul.
Il est fait pour te plaire.
Je veux t'entendre gémir pour moi.
Oh oui . ouiiiiiiiiiii . oh Boone . j'aime ça encore ..

C'était comme ça pendant quelques minutes encore. Boone du s'enlever du cul de Jack, avec rancour, car il se sentit venir et se douter qu'il n'allait pas se retenir. Sans oublier qu'il n'avait pas de capotes. Jack bougea un peu et Boone le rejoignit à côté. Ils s'embrassèrent alors, se caressant le corps (Boone aimait les poils de Jack, il lui caressa le torse et les poils au dessus de sa queue).
Jack prit le sexe de Boone en main et ce dernier fit pareil. Ils se masturbèrent pendant de longues, faisant bouger leur bassin sensuellement l'un contre l'autre. Leurs sexes se caressaient l'un et l'autre car leurs propriétaires les mettaient à côté. Au bout de quelques minutes, Boone gémit qu'il allait venir. Il intensifia son mouvement sur le sexe de Jack et éjaculèrent en même temps.
Boone lâche 6 bonnes giclées sur le torse de Jack, qu'il s'empressa de lécher avec délectation. Jack avait envoyé sur Boone 5 giclées. Il caressa les endroits où sa semence s'était répandue, l'étalant sur le torse de Boone. Ils finirent par s'embrassa et s'enlacèrent sur le sable. Ils restèrent sur la plage toute la nuit, nu, dans les bras l'un de l'autre.
Par la suite, Jack et Boone sortirent ensemble et faisaient l'amour presque tout les soirs. Ils réalisèrent leurs fantasmes les plus osés. Leur dernière envie, faire tomber Sawyer dans leurs filets. Mais ça c'est une autre histoire.

zoneofme@caramail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.