Page précédente

Épisode 1 ici

Épisode Précédent ici

Cinéma X

Dans un cinéma x avec mon maître :

Voila maintenant 3 semaines que mon maître a emprisonné ma bite dans la cage de chasteté, c’est difficile a supporté, surtout lors des moments d’excitation, ma bite se gonfle, mais reste compressé dans la cage ce qui m’empêche de bander normalement et de ce fait pousse l’anneau qui enserre mes couilles en les tirant vers le bas, ce qui me fait mal, mais je n’ai pas le choix que de résister, car lui seul en détient la clé.

Ce qu’il aime c’est d’entendre le cadenas claquer contre la cage lorsqu’il m’encule à 4 pattes comme une chienne et par-dessus tout sais que lorsque je suis en état d’excitation je me comporte comme une salope et une pute prête à tout pour avoir un peu de plaisir.

Il est arrivé à faire de moi sa petite chienne, son objet sexuel et je dois entretenir le rasage de mon corps afin de rester toujours lisse comme une femelle (comme il dit).
Ce soir-là, lors de sa venue, après lui avoir souhaité la bienvenue en lui léchant les pieds, je décide de lui faire part de ce problème en le suppliant d’accepter de me la retirer et de m’autoriser à me vider les couilles.
Mais, il refusa me rappelant que je ne suis qu’un objet sexuel qui n’as le droit a aucun plaisir personnel, il m’ordonna a cet instant de lui présenté mon cul, je reçu 2 claques sur les fesses, les écarta pour cracher sur ma rondelle et me laboura le fion jusqu'à inondé mes entrailles de son jus.

Apres cela il m’emmena dans un cinéma porno, nous rentrons dans la salle ou un film des plus banals passait, il n’y avait pas grand monde, on s’installa au milieu de l’avant-dernière rangée du haut puis me dit :
—           Fou toi à poil salope…
Je me suis exécuté ne gardant que mes baskets, il me confisqua mes fringues en les rangeant dans un sac.

Quelques mn passèrent lorsqu’un mec arriva et vint s’assoir a 3 fauteuils de moi ou il put me voir complètement nu, mon maître jeta un œil vers lui et sans un mot il me prit par la nuque pour me basculer sur ça bite.
—           Aller suce moi salope, ça va sans doute lui donner des envies…
Je lui dégrafais donc sa braguette, sortie sa queue et commençais à le sucer. Le mec ne fut pas long à venir pour s’assoir a coté de moi, là mon maître me releva de sa bite et m’ordonna :
—           Suce-le…
Je me suis retourné vers le mec qui avait déjà la bite à l’aire et le suça. Ses gémissements laissèrent penser qu’il prenait son pied à se faire sucer.
—           Humm… humm… ouai…vas-y… continu…
Puis s’adressant à mon maître…
—           C’est ton mec ?
—           Non c’est ma p’tite pute…
—           Humm pas mal… il est rasé comme une femelle en plus… j’aime… son cul est baisable aussi ?
—           Si t’as envie de le lui défoncé te gêne pas je l’ai amené pour qu’elle se fasse baiser, elle a le trou déjà lubrifier, j’lai baiser avant de venir
—           Ok cool… aller viens t’assoir sur ma bite salope…
Je suis donc relevé face à lui et me suis assis sur sa queue.

—           Houa… putain c’est vrais elle a le cul large… ça rentre tout seul…
Pendant que je me faisais défoncer le fion 2 mecs sont arrivés dans la rangée supérieure à nous et matais le spectacle.
—           hey les mecs… c’est une sacrée salope que vous avez là…
—           profitez-en si vous en avez envie répondit mon maître.
Sans se faire prié les 2 mecs on baissé leur fut.
—           Aller va y salope suce nous…
Je suçais donc ces 2 bites à tour de rôle pendant que je me faisais défoncer le fion, au bout d’un moment mon enculeur se déchargea dans mon cul.
—           Elle est à vous les mecs…
—           Ok viens nous rejoindre salope…
J’escaladais donc le fauteuil et alla les rejoindre, à genoux sur un fauteuil je tendais mon cul a l’un des 2 pour qu’il m’encule pendant que je suçais l’autre.
—           Humm putain c’est une bonne salope ça… elle aime la bite c’te pute… hey mec… laisse-moi l’enculer aussi…
—           Attends… j’vais jouir…
Après encore quelques coups de bite, le mec se vidangea les couilles.
—           Allez tourne-toi salope…
Mon trou bien ouvert dégoulinant de foutre l’autre mec y enfonça ça bite, il me lima le cul pendant que l’autre me mit sa queue dans ma bouche fraichement sortie de mon fion pour la lui nettoyer.
Je fus encore une fois rempli de foutre par le 2e enculeur.
Je rejoignis mon maître qui m’ordonna de le sucer et m’envoya ses giclées de sperme à avaler puis il me rendit mes fringues.
—           Allez rhabille toi on s’casse…

Nous sommes donc sortie du cinéma et me reconduisit chez moi, mon cul bien éclaté et rempli je sentais en marchant le foutre de ces mecs coulé le long de mes cuisses.

Rentré à la maison je me suis vider de tout ce sperme pris une bonne douche et alla me coucher.

lope91

ericm91@orange.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.