Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode 1 ici

Épisode Précédent ici

Envoyé en stage par mon maître :

Depuis que je suis aux ordres de mon maître, (si vous avez lu toutes mes histoires depuis le commencement)  mon cul n’est devenu qu’un garage à bites et donc bien dilaté, cependant je reçu l’ordre de me le travaillé durant toute une semaine afin de me l’élargir pour qu’il reste élastique et bien ouvert lors d’un stage que j’aurais a effectuer pendant tout le W.E suivant.
Ne sachant pas de quel stage il s’agissait mais par rapport a cet ordre j’avais quand même le pressentiment qu’il allait me mettre a l’abattage.
Afin donc de me préparer a ça je me suis peu a peu dilaté le trou avec des Plug alternant petit et gros en m’efforçant de les garder le plus longtemps possible dans la journée.
Vers 23h le vendredi mon maître arriva, après les salutations d’usage il inspecta mon cul, retira le Plug que j’avais gardé pendant 5h et y introduisit 4 doigts histoire de constaté l’élasticité de mon trou,  puis il me baisa pour me le remplir de son foutre et reboucha mon trou avec le Plug et passa la nuit avec moi.
-              Demain salope tu pars en stage tout le W.E chez un mec qui va t’initier à devenir un bon chien, il te sera interdit de parler et tu devras te faire comprendre par des gestes si tu as besoins de quelque chose, ton nom de chien sera pendant tout le W.E « doguy »
Samedi matin 6h, mon maître me réveil, tout naturellement le Plug a été éjecté durant la nuit, je lui prépare son petit déj, pendant qu’il le prend il m’envoie dans la salle de bain m’ordonnant de bien me nettoyé à fond, je reviens vers lui et m’ordonne de le sucer, il m’encule et se vide dans mon cul. Puis, il m’enfile un  espèce de  slip muni d’un gode d’un bon diamètre qu’il cadenasse afin que je ne puisse pas l’enlevé.
-              Ton maître du W.E a reçu un double de la clé…
Apparemment tout a été planifié et mon maître me conduit à la gare, il est 8h.
Apres 3 h de train j’arrive à destination, mon maître du W.E ayant eu ma description m’accueille.
-              Doguy ?
-              Oui.
-              Ok suis-moi…
Je le sui et monte dans sa voiture. Apres environs ½ h de route nous arrivons chez lui.
-              Ok doguy… fou toi a poil et met toi a 4 pattes…
Je m’exécute, il me place un gros collier de chien et y attache une laisse, me met des genouillères, des moufles et une muselière, il m’emmène ainsi dans la salle principale où une cage métallique était disposé et me fait rentré dedans.
-              Ici se sera ta place…
Mon nouveau maître n’est pas très bavard, il me laisse dans la cage  et s’en vas dans une autre pièce. Pendant ce temps je me couche sur le coussin dans la cage et attend. Il revient avec une gamelle de bouffe composé de jambon et de pâte et une autre avec de l’eau, il m’enlève la muselière et me dis.
-              Tiens doguy tu dois avoir faim alors aller mange…
En effet n’ayant pas pris de petit déj mon ventre commençait a gargouillé. A ce moment j’ai donc du me comporté comme un véritable chien et mangé comme tel. Quand a lui il déjeuna normalement sur sa table en regardant la télé ne m’adressant pas la parole.
Son déjeuner avalé il entreprit de m’exploité sexuellement, il se déshabilla, s’installa sur le canapé me trainant entre ses cuisses.
-              Aller vas-y doguy… lèche…
Je lui léchais donc sa bite et ses couilles jusqu'à ce qu’il m’ordonne de le sucer, il me baisa la gueule et m’envoya son foutre au fond de la gorge puis me remetta ma muselière.
Dans l’après midi j’ai eu une envie de pisser, je lui signalai en lui montrant la porte que j’avais une envie pressente, il me débarrassa de mon slip cadenassé et contre toute attente au lieu de m’emmener au toilette il ouvra la porte et me fis pisser dans son jardin.
Le gode ancré dans mon cul depuis le matin étais bien évidemment ressortie couvert de merde, il m’ordonna donc d’aller le nettoyé ainsi que de me faire un lavement de mon tréfonds intérieure. Je suis revenu me présentera devant lui  avec le gode du slip dans ma bouche pour lui prouvé qu’il était propre et lui présenta mon cul. Il me réenfila le slip gode en le cadenassant.
-              C’est bien doguy… viens me re-sucer maintenant…
Ce mec avait un gros appétit sexuel car il se vida 2/3 fois dans ma bouche dans l’après midi. Le soir est arrivé, (19h) il me resservie ma gamelle (jambon purée) avec une seul petite variante, il pissa dedans avant de me la donner. Après avoir mangé il me remetta la muselière.
22h30 après avoir regarder son film a la télé, il téléphona.
-              Salut Michel c‘est moi…ça va ?... ouais…moi aussi… quoi de neuf ?...ha bon ?.. ouai c’est cool… (la conversation dura un petit moment)…. Bon sinon j’t’appel car j’ai en garde pour le W.E un p’tit chien… ouai pas mal… obéissant et bonne gueule…ça te dit ?... ok cool… dans combien de temps ?...ok a toute…
½ h plus tard son pote est arrivé. En guise de bienvenu j’ai du le sucer et reçu une gorgé de foutre.
Alors qu’ils prenaient une pose en sirotant quelque goutte d’alcool j’ai du me rendre encore une fois a la salle de bain affin de me refaire un lavement.
Une fois redescendu je les retrouvais tout les 2 nu et dû m’occuper de leurs bites.
Par la suite, durant cette soirée, j’ai compris pourquoi mon maître m’avait ordonné de bien me dilaté le cul pendant toute une semaine car en effet mon nouveau maître du W.E assis sur le canapé ma ordonné de m’embroché sur sa bite, mon cul bien ouvert sa queue rentra sans PB. Apres quelques vas et viens son pote se plaça derrière moi pour m’enculer lui aussi, je reçu a cette instant 2 bites dans mon cul, pendant que le maître restait immobile son pote me limais le fion.
-              Humm…. Ouai… c’est un bon chien ça… elle a le fion bien dilaté cette chienne…
Apres quelque vas et viens les 2 bites éjaculaient en même temps dans mon cul et fut remplie de foutre.
Je fus reconduit dans ma cage pour la nuit. Le lendemain matin mon petit déj fut composé de céréale imbibé de leur sperme, en effet j’ai dû a leur réveils les sucé et récupérer leur semence en finissant de les branler dans ma gamelle.

J’ai passé mon dimanche à être traité comme un clébard, mangeant et buvant dans une gamelle, pissant dans le jardin en levant la pate contre un arbre puis me faisant baiser selon leurs besoins. Avant de repartir j’ai dû subir une dernière fois une double pénétration. Mon cul enfoutré et le slip gode remis j’ai repris le chemin du retour, (encore 3h de train) mon maître m’attendais a la gare, arrivé a la maison, étant encore conditionné comme un chien je me suis comporté comme tel devant lui, il ma donc préparer une gamelle de bouffe mais avant de m’autorisé à manger il ma ordonné de me branler et de jouir dedans, ce que j’ai fait, puis il ma demander de le sucer et lorsqu’il a été sur le point de jouir il s’est branler et juter dans ma gamelle, après quelques instant il a pisser dedans et ma autoriser a manger.
Je suis redevenu son esclave-pute durant la soirée pour le servir et passer mes derniers instants avant qu’il s’en aille a ses pieds.

lope91

ericm91@orange.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.