Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode 1 ici

Épisode Précédent ici

week end avec mon Maître

Voila un moment que je n’avais plus de nouvelles de mon maître lorsque je reçu un mail :
« Salut salope, je viens te chercher, nous allons passer le W.E ensemble, attend moi a poil avec ton Plug dans le cul »
Comme la dernière fois, il ne m’avait pas précisé son heure d’arriver et me souvenant de ses coups de ceinture sur mon cul car j’avais gardé un tee-shirt j’ai scrupuleusement exécuté son ordre. Donc passage obligé par la salle de bain pour un bon lavement et un rasage en bonne et du forme. Une fois prêt je me suis graisser le cul et mis en place mon Plug. N’ayant pas touché a ma bite depuis un certain temps ça ma tout de suite fait bander mais pas question de me branler car cela m’est interdit.
1 heure passa et toujours personne, je résistais tant bien que mal a ne pas me soulager la queue en pensant a autre chose, j’arrivais de temps a autre a débander mais pas complètement et re-bandais de nouveaux.
Cela faisait 1 heure 30 que j’attendais lorsque mon maître arriva enfin. en entendant la clé dans la serrure (comme une bonne chienne soumise) je me suis précipiter devant la porte et me mis a genoux mains sur la tête et les yeux baiser pour l’accueillir, je lui enlevai ses chaussures et ses chaussettes afin de lui embrasser et lécher les pieds en guise de bienvenu.
Mon accueille fut satisfaisant pour lui et remarqua ma bite en semis érection qui mouillais par l’excitation.
- Et ben ma salope… tu mouille on dirait….
- Oui maître.
- Ça fait combien de temps que tu ne t’es pas vidanger les couilles ?
- Depuis notre dernière rencontre, c'est-à-dire 1 mois environ.
- Ok alors va au fond du couloir à genoux cuisses écarter comme une bonne petite putain et attend moi…
Pendant qu’il se dirigea vers la cuisine je me suis poster à l’ endroit indiquer et attendu, il revint avec un verre et me dit.
- Ok maintenant tu as 2 mn pour te branler et juter dans le verre…
Quelle aubaine !!! J’allais enfin pouvoir me vider les couilles, ce que je fis sans plus attendre et éjacula dans le verre.
Contre toute attente, pensant qu’il allait me faire boire mon jus il m’ordonna de me mettre sur le dos en basculant mes pieds derrière la tête, là, il m’enleva le Plug, et mon trou bien ouvert par celui-ci il y déversa le contenu du verre dedans et replaça le Plug.
- Ok maintenant on va devoir y aller car on a un peu de route à faire…
Il alla me chercher de quoi m’habillé et pour tout vêtement il me donna mon short coupé au ras du cul (qui laisse découvrir ma bite et mes couille lorsque je m’assoie) et un tee-shirt, j’enfilais mes baskets et sommes partis.
Au bout d’environ 1 heure de route sur une petite route de campagne il s’arrêta dans un petit chemin.
- Aller fou toi a poil, balance tes fringues derrière et poste toi devant la voiture…
Je me suis exécuté et il vint me rejoindre, là il me menotta les mains derrière le dos, m’attachât les couilles avec une ficelle et me traina par cette ficelle sur ce petit chemin, après 2 mn de marche il attachât l’extrémité de la ficelle a un petit arbre et me fit mettre a genoux. Il sortit sa bite et me la fit sucer.
- Aller suce salope…
Pendant que je le suçais il prit son portable composa un NO et l’entendit dire.
« Salut mon pote, comment va ?... Ok super !!! Bon… on est bientôt arrivé… on sera là d’ici une petite demi-heure ok ? Ouai ouai… je la mets en condition là…t’inquiète… c’est devenu une bonne pute tu verras…
Puis il raccrochât, me pris la tête pour me bourrer la gueule avec sa bite.
- Humm… aller vas-y salope dégorge moi bien le poireau…et applique toi bien comme une bonne petite pute…
Au bout de 10mn de suce il me largua tout son foutre que je ne pu avaler d’un seul coup tellement il y en avait, j’ai donc du en laisser dégouliner le long de ma bouche se qui n’était pas pour lui déplaire, puis il repartit a sa voiture me laissant attaché.
5 mn plus tard il revint avec un mec qui devais sans doute faire son jogging dans les parages car il était habillé en short et tee-shirt maculer de sueur, il s’approcha de moi descendit son short et me présenta sa queue.
- Aller vas-y salope… travaille…
J’ouvris donc la bouche et le suça.
- Humm… putain… c’est vrais que tu suce bien… tu va me faire jouir assez vite salope…
2 seconde plus tard il se retira de ma bouche pour se branler et me largua son foutre sur ma gueule tout en lâchant des…
- Han…han… putain ouiiiiii…….
Puis il se rhabilla, se retourna vers mon maître en lui disant merci et repartis.
Mon maître détachât la ficelle de l’arbre pour me reconduire à la voiture, et attachât la ficelle relié à mes couilles au levier de vitesse ce qui avait pour but de les étirés a chaque fois qu’il passait une vitesse.
½ heure après nous sommes arrivés devant une ferme, l’hôte de ces lieux attendait sur le perron dans une chaise longue, qui, en voyant la voiture arrivé se leva pour nous accueillir. Mon maître gara la voiture, détachât la ficelle du levier de vitesse et me fit sortir en me tirant par les couilles toujours attaché et me présenta a poil menotté devant son pote.
Apres de longues accolades entre eux sans faire attention a moi le mec dit à mon maître :
- Alors, c’est lui ton bâtard ?
- Oui c’est lui… et il est à notre service pour tout le W.E
- C’est parfait ça… aller… rentre et dis a ton esclave d’aller faire un peu de ménage…
Mon maître m’enleva les menottes, me détacha les couilles et m’envoya faire le ménage de la maison pendant qu’ils allaient discuter de leurs retrouvaille.
En effet la maison avait besoins d’un bon coup de nettoyage alors je me suis mis au travail balayant et nettoyant avec un bon coup d’eau de javel le sol.
Une fois fini je me suis présenté à eux en leur disant que j’avais terminé, alors mon maître me dit.
- Ok parfais, (et se retournant vers son pote lui dit) ça te dirais une petite gâterie en attendant l’apéro ?
- Ouaiiiii… ok…
Puis se retournant vers moi…
- Aller… a genoux et viens soulager mon pote…mais avant rend lui les honneurs qu’il mérite de nous recevoir…
Alors en bon esclave et chien obéissant je me suis mis a 4 pattes avancé vers son pote et lui ai retiré chaussure et chaussettes pour lui lécher les pieds avant qu’il ne me présente sa bite à sucer.
- Mouai !!!! pas mal ton esclave… tu l’as bien dressé a ce que je constate…voyons voir si elle suce bien ta pute… aller… vas-y prend ma bite dans ta bouche et tète bien…
Apres avoir sortie sa bite encore molle je l’enfournais dans ma bouche en rentrant ma langue dans son long prépuce pour y atteindre son gland, je sentais sa queue gonflé sous mes coups de langue qui prenais de bonne proportion et le suçais a mort afin qu’il puisse bien prendre son pied. Je l’entendais gémir tellement il y prenait du plaisir et m’envoya un puissant jet de foutre dans ma bouche en peu de temps.
Satisfait, mon maître m’envoya prendre une douche. Je suis donc monté à l’étage pris une bonne douche bien chaude me refaisant un lavement avant de remettre mon Plug que je n’avais pas quitté. Et une fois fait me suis représenter a eux ou j’ai dû leur servir l’apéro préparer le repas et mettre la table, curieusement je ne devais mettre que 2 couverts ce qui m’étonna, et qui me fit dire en moi-même (vont-il me laisser Agen tout le W.E ?) assis sur le canapé je leur ai servis l’apéro et pendant qu’ils buvaient ma position était d’être a leurs pieds, a genoux, les coudes au sol, le cul relever pour leur lécher de temps a autre leurs pieds.
Vint le moment de servir le repas, et lorsque les assiettes fut servie je devais me mettre sous la table et attendre tout en leurs léchant encore les pieds, je les entendais discuter de tout et de rien jusqu’au moment ou mon maître me dit.
- Suce moi salope…
J’ai donc dégrafé son pantalon, et pris sa bite dans ma bouche pour le sucer jusqu'à ce qu’il m’envoie sa purée dans ma bouche qu’il me força a avalé puis il m’ordonna d’aller sucer son pote, je me suis donc exécuter et avala une seconde fois un autre flot de foutre. Leurs couilles vider ils on fait comme si je n’existais pas et continuaient leurs conversation lorsqu’a un moment donné mon maître me posa son assiette par terre en me disant.
- Aller mange…
Je du manger leur reste de leurs assiettes (finalement je ne suis pas resté Agen)
La soirée bien arrosée se terminait et ils montaient se coucher pendant que moi je débarrassais la table et fit la vaisselle avant d’aller rejoindre mon maître dans sa chambre.
- Tu as été un bon petit esclave aujourd’hui, viens là que je te récompense.
Je me suis approcher de lui et tout en relevant les draps de son lit me dit d’une voix douce.
- Aller…viens me sucer la bite…
J’ai donc pris sa bite encore molle dans ma bouche pour la faire grossir puis il me demanda de me retourner, là il m’enleva mon Plug et me demanda de m’assoir sur sa queue, sa bite n’eu aucun mal a rentrée tellement mon cul était dilaté par le Plug, il me laboura le cul pour me saillir comme une chienne. Apres avoir repris son souffle il m’ordonna d’aller rejoindre son pote dans sa chambre et d’exécuter ses désirs. Je me suis donc rendu dans la chambre d’à coté. Visiblement le mec m’attendait car il était à poil sur son lit sa bite en semi érection et lorsque j’ouvris sa porte il prit sa queue dans sa main et me dit.
- Aller viens salope…
Je me suis donc approcher et le suça alors que ses doigts venaient fouiller mon cul engluer par le foutre de mon maître.
- Putain… t’es une vrais bonne salope toi hein… t’as vraiment un bon trou a bite… fou toi a 4 pattes... je vais t’engrosser comme une bonne chienne…
Mon cul déjà bien ouvert et lubrifier par le sperme de mon maître sa grosse bite n’eu aucun mal a rentrée car il me l’enfourna direct et me laboura le fion sans ménagement tout en me claquant les fesses de temps en temps.
- Ouai salope…. Bonne putain… tiens… prend ça… ho… putain…quel chatte tu as…t’es bonne toi tu sais…on voit que t’as d’ l’expérience question bites…ouai….hummmm ma salope…t’as le cul bien ouvert…je voie qu’t’as été bien dressé en bonne pute…j’adore les bonnes petite putain comme toi…hummmm…houaaaa…putain j’vais gicler salope…
Là il me prit par les cheveux me tirant la tête en arrière et me largua son foutre dans mon cul dans un grand râle de plaisir.
Il s’es retirer de mon cul, s’affala sur son lit et me dit.
- Aller…c’est bon casse toi maintenant…
Je suis donc repartis dans la chambre de mon maître, une couverture était installe par terre a mon intention et me suis coucher.
Le lendemain matin en guise de 1er petit déjeuner a été de boire le foutre de mon maître et de son pote que je du réveillé en les suçant.
Le W.E c’est passer comme le 1er jour, j’ai servi de larbin et de vide couilles, prenant mes repas sous la table et donnant ma bouche et mon cul a la demande.
Le retour je le fis à poil dans la voiture les couilles attacher au levier de vitesse et les mains menotté derrière le dos et bien sur mon Plug dans le cul.
Cette aventure est à suivre car d’après ce que j’ai compris le pote de mon maître souhaiterait m’avoir à son service pendant une semaine.

(J’ai franchement l’impression que maintenant je suis conditionné à n’être qu’une salope et une petite putain comme le veux mon maître…d’ailleurs, suite a ce W.E il ma donner un pseudo, mon nom sera dorénavant « FLORIAN la salope ou la putain »)

lope91

ericm91@voila.fr

suite

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.