Page précédente

Épisode 1 ici - Épisode 2 ici - Épisode 3 ici - Épisode 4 ici - Épisode 5 ici - Épisode 6 ici

 

Les ordres de mon maître :

 

Je suis devenu totalement prisonnier de mon maître :

Ce titre veut tout dire… en effet, à l’heure actuelle je suis devenu prisonnier de mon maître car cette nuit j’ai eu la surprise avec un grand étonnement de voir mon maître débarquer dans ma chambre.
Il est environ 2h du mat lorsqu’une main qui me réveille en sursaut se plaque sur ma bouche et qu’une voix me chuchote :
- chut…

Je le reconnais, et devant ma stupéfaction, il m’explique que durant le plan où il m’avait emmené cher les 2 lascars et qu’il m’avait confisqué mes fringues il en avait profité pour faire des doubles de mes clés. Après ces explications il s’est mis a cheval sur moi me bloquant les bras avec ses genoux, sortie sa bite et me dit :
- aller pompe moi la teub salope…

Je ne pus qu’obtempérer en ouvrant ma bouche où il enfonça entièrement sa bite encore molle jusqu’au fond de ma gorge, comme à mon habitude j’ai joué de ma langue en l’enfonçant dans son prépuce jusqu'à ce qu’elle grossisse.
Une fois bien durcies il me bloqua les poignets derrière la tête avec ses mains et me défonça la bouche furieusement jusqu'à ce qu’il crache tout son sperme qu’il m’obligea à avaler.

Il a laissé sa bite dans ma bouche jusqu’à ce qu’il débande afin de la lui rendre propre (comme il dit) puis s’est relevé et m’a ordonné de me mettre sur le ventre, là il a sorti des menottes et m’a attaché les mains derrière le dos. Puis il a fouillé dans mon placard et à confisquer tous mes slips ne me laissant qu’un string me disant que maintenant il m’était interdis de porter des sous-vêtements et de ne mettre que celui qui me restait qu’en cas de besoins. De plus… dorénavant, j’ai interdiction de me toucher et de jouir, prétextant que ma bite ne doit servir à rien sauf pour pisser, sous peine de correction.

Il m’a détaché, m’ordonnant de m’habiller. Vite fait, j’ai pris un pull au hasard et enfilé un Jeans où il coupa les boutons de braguette et qu’il déchira aux fesses.

Nous sommes sorties et m’a conduit sur un lieu de drague en bordure de foret que je ne connaissais pas. Il s’est arrêté à un endroit et m’a ordonné de descendre de voiture.
- cette nuit tu vas te poster là et tu vas faire la pute, mais cette fois ci ce ne sera pas gratis, peu importe les mecs que je t’enverrais, du moment qu’il me paye, ils pourront abuser de toi, donc t’as intérêt à être à la hauteur si tu ne veux pas recevoir une raclé t'as compris salope?
- oui
Je me suis donc posté à l'endroit indiqué et j'ai attendu.
Peut-être 10mn après un mec s'est approché vers moi en me disant.
- c'est toi la putain du mac là-bas?
- heu... oui...
- ok alors viens par là...

Il m’a pris par le bras afin de rentré dans le bois et lorsque nous nous sommes arrêtés il m’a dit tout en sortant sa bite de son pantalon.
- vas-y suce moi...
Je me suis donc mis à genoux, pris sa bite dans ma bouche et l'ai sucée, je sentais sa queue grossir au fur et à mesure et lorsqu'il fut bien raide il me prit par les cheveux pour me défoncer la bouche.
- Ouai... vas-y salope, suce bien.... ouai... hummmm...ho putain!!! T’es une bonne chienne toi hein?... ouai... vas-y...ton mac ne m'a pas menti... t'es une bonne pute toi...hummmm...

Il m’a défoncé la gueule jusqu'à ce qu'il me jouisse sur la figure en se branlant, puis il a rangé sa bite dans son fut et est reparti.
Je me suis donc relevé, me suis essuyé avec mon tee shirt et suis repartis à l’ endroit où je devais rester.
quelque MN a peine un autre mec vint vers moi pour se faire sucer suite à l'envoie de mon maître, on est donc allé a peu prêt au même endroit que le 1er mec, et me suis foutu direct à genoux.
j'ai baissé son jogging et pris sa bite dans ma bouche, contrairement à l'autre celui-ci ne disait rien, je n'entendais que des petit "humm humm"de plaisir, mais au bout d'un moment il m'a demandé de lui présenter mon cul.

je me suis donc relevé, me suis penché en avant en écartant les jeans déchirés afin de lui montrer mon trou, là il a craché sur ma rondelle et sur sa queue et me l'a présenté à l'entrée de mon trou en me l'enfonçant doucement, j'ai senti sa bite rentrer à fond avant qu'il ne me lime le fion, doucement d'abord puis de plus en plus vite.

je pense qu'il na pas voulu jouir trop vite car il s'arrêtait de temps en temps au fond de mon cul quelque instant avant de reprendre ses va et viens qui devenaient de plus en plus brutales, puis un mec est venu nous rejoindre, là mon enculeur me pris par les cheveux pour me relever la tête et l'autre a sorti sa bite pour me l'enfoncer direct dans ma bouche.

je me suis donc retrouvé avec une bite dans le cul et une autre dans la bouche, mon enculeur me limait de plus en plus vite en poussant des "han... han..." jusqu'a ce qu'il me largue sa purée dans mon cul.

Il resta un moment au fond de moi puis c'est retirer et est reparti me laissant avec le 2e que je suçais encore qui m'encula ensuite à son tour. Il n'eut pas trop de mal a rentré dû au foutre du 1er qui lui as servie de lubrifiant. Il me largua, lui aussi tous son jus dans mon trou avant de repartir.
J’ai été rejoindre mon poste lorsque mon maître vint à ma rencontre.
- enlève ton jean salope...

J’ai donc enlevé mon pantalon qu'il me confisqua pour repartir avec à sa voiture me laissant comme ça, cul nu en tee shirt et en basket (grande humiliation que de se retrouver ainsi...).

Les mecs se sont succédés ainsi, envoyer par mon maître afin de leur servir de vides couilles et de trou à bites. J’ai reçu du sperme sur la figure, mon tee shirt, et dans mon cul tout au long de cette nuit.
J’ai fait la pute pour une 15e de mecs avant que mon maître me ramène chez moi, avec pour consigne de me coucher sans me laver.

lope91

ericm91@voila.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.