Best Of Cyrillo

Page précédente

Le Manoir du Sexe (1) - LEO ET DARRYL

Cette histoire met en scène Léo et Darryl, personnages de la Série Télé : CHARMED.

Tous les faits décrits dans cette histoire sont purement fictifs.

Ils ne mettent en aucun doute la sexualité des protagonistes.

Cette histoire reste un pur fantasme.

LE SIDA TUE ENCORE ET TOUJOURS, ALORS S’IL VOUS PLAIT PROTEGER VOUS !!!

Que de chamboulements dans le Manoir des sœurs Halliwell : Une trêve démoniaque s’était installée depuis que Phoebe, Piper et Paige avaient réussi à vaincre une multitude de démons. Les trois sœurs ont donc décidé de prendre quinze jours de vacances bien mérités. Léo se proposa de rester au manoir afin de le garder et de les prévenir en cas de problèmes quelconques. Léo vit, par la fenêtre, les filles et son fils partirent en vacance pendant que lui restai au Manoir. Cette situation le réjoui car il avait à sa disposition cette immense demeure pour lui tout seul. Depuis sa séparation avec Piper, la sexualité de Léo avait quelque peu changé. Il avait eu plusieurs aventures avec certains de ses protégés. C’est ce qui s’appelle joindre l’utile à l’agréable. Léo avait pris goût aux joies du sexe entre hommes. Il était devenu gay et se sentait plus épanouit.

 

Mais aujourd’hui l’heure n’était pas au souvenir, Léo avait quartier libre et comptai bien en profiter. Léo se dirigea vers la salle de bains, il voulut prendre une douche avant de faire quoi que ce soit. Il ferma la porta à clé et commença à se déshabiller. Il déboutonna sa chemise d’un bleu océan, laissant apparaître son magnifique torse musclé par des heures de sports en tout genre : natation, musculation, footing… Il se mit dos au mur face au miroir et passa sa main sur ses pectoraux proéminents, il commença à pincer ses tétons qui les fit durcirent. Il descendit ensuite sur ses abdos saillant, imberbe de tous poils. Il enleva sa ceinture qu’il envoya à l’autre bout de la pièce.  Il  dégrafa son jean et le fit descendre, d’un coup de pied il fit de même qu’avec la ceinture et l’envoya à l’autre bout de la salle de bains. Ce fut alors un moment magique le beau Léo au corps sculptural se retrouva avec un splendide boxer noir qui lui moulait à la perfection son cul ferme et sa queue qui montrait déjà des signes d’excitation. Léo enleva son boxer laissant surgir de cette « prison » une belle queue longue de 20 cm et circoncise. Il ouvrit la porte de la douche, entra et la referma. Léo ouvrit les robinets, l’eau jaillit et vint s’écraser sur son corps musclé. Il porta sa main à sa queue et entreprit de se branler. Il empoigna sa queue et commença de long va et vient, il pensait à toutes ses aventures avec ses protégés.

 

Léo est un beau mec de 27 ans, cheveux blond, yeux bleus, un corps de rêve. Il pouvait sans problème draguer et attirer dans ses filets n’importe quels mecs. Il se souvenait de Ricky un de ses protégés, qui s’était fait attaquer par un démon. Ricky était un beau jeune homme de 19 ans, cheveux blond, musclé secs. Lui et Léo avaient passé de bons moments, voir même d’excellents moments. Tout en pensant à ses exploits sexuels, Léo accéléras ses vas et vient et sentit la jouissance montée en lui. Il laissa éjecter sa purée contre le mur de la douche.  Un peu de sperme était resté sur sa main, il porta donc ses doits a sa bouche et se délecta de son jus qu’il appréciait à son plus haut point.  Après sa jouissance,  il termina vite de se doucher car quelqu’un sonnait à la porte.

-              C’est pas possible, y’a pas moyen d’être tranquille même en vacances.

 

Léo sortit de la douche, noua une serviette de bains autour de sa taille et descendit ouvrir. Il était toujours un peu trempé et de fines gouttes d’eau perlaient encore sur son torse. Quand il ouvrit la porte sa surprise fut grande :

-              Salut Darryl, comment ça va ?

-              Ca va bien, je te dérange, tu étais sous la douche ?

-              Ouais j’en profite car les filles sont parties en vacances. Mais vas-y entre.

 

L’inspecteur Morris entra et Léo l’invita à s’asseoir dans le salon

-              Tu veux boire un café ?

-              Oui merci

 

Léo alla dans la cuisine, il n’en croyait pas ses yeux, le mec le plus sexy de la ville et dans le salon. Ils se connaissaient depuis longtemps. Léo avait toujours eu un faible pour Darryl, mais jamais il ne lui avait jamais manifesté son désir, mais aujourd’hui…

 

Quand Léo revint dans le salon Darryl était en train de regarder par la fenêtre.

-              Tiens voilà ton café.

-              Merci Léo. Les filles sont parties en vacances ?

-              Oui il semble y avoir une trêve démoniaque ces temps ci. Elles ont décidé de partir se reposer.

 

Léo ne tenait plus, le plus beau flic de San Francisco était devant lui, sa queue repris toute sa vigueur. Il bandait comme un taureau. Il essayait de se cacher, de peur que Darryl ne voie dans quel état il mettait Léo.  Ce dernier remarqua que Morris lui aussi bandait, une belle bosse se dessinait dans son pantalon. En plus de ça il ne pouvait  décrocher son regard de Léo. Morris ne serait-il donc pas insensible au charme de Léo ? Quand Darryl eut terminé son café, Léo se leva pour lui proposer un autre café. Mais il arriva, (ce que Léo voulait ?), ce qui devait arriver : La serviette tomba. Darryl pu voir son ami dans toute sa splendeur. Léo bandait dur comme fer.

-              Oh excuse-moi Darryl. Dis Léo d’un ton innocent

-              Ca ne fait rien, la vue ne me déplait pas du tout. Lui répondit Darryl avec un sourire jusqu’au oreilles.

 

Sur ces mots, Léo compris que son inspecteur au corps de dieu grec n’était pas insensible à son physique. Il était comme sur un nuage, mais le biper de Darryl le tira de cet état d’euphorie totale.

-              Je dois y aller, je dois me rendre au poste.

-              Tu n’as qu’à revenir ce soir.

-              Merci pour l’invitation, je viendrais vers 20h30 ? Ca va ?

-              Parfait à ce soir. Conclut Léo.

 

Darryl n’eut pas franchi le pas de la porte qu’il se tourna, revint sur ses pas et dit à Léo :

-              Au fait Léo…

 

Darryl ne finit pas sa phrase, il prit Léo par la nuque se colla contre lui et lui donna un baiser torride. Leurs langues se mêlèrent et leurs queues reprirent toute leur force. Darryl se retira et lui dit :

-              … merci pour le spectacle. J’espère que ce sera plus chaud ce soir.

 

Léo ne sut pas quoi répondre et Darryl sortit de la maison. Léo suivit Darryl du regard et le vit monter dans sa voiture. Il n’en revenait pas, il avait encore la sensation des lèvres de Morris sur sa bouche lui roulant une pelle du tonnerre. Il ferma la porte d’entrée et réalisa que son phantasme allait se réaliser ce soir à 20h30. Il monta dans sa chambre et choisi les vêtements les plus sexy pour l’occasion. Un jean moulant, un boxer noir, un débardeur moulant blanc et une chemise bleue. Léo ne tenait pas en place toute la journée, il faisait les cent pas les minutes lui paressaient des heures. Quand la grande horloge de l’entrée sonna huit heures, la tension monta d’un cran.

-              Ah j’oubliais l’élément important. Se dit-il.

 

D’un revers de main, il mit en route la chaîne hi-fi, une musique romantique remplit alors la maison

-              Parfait.

 

Soudain quelqu’un sonna à la porte, Léo alla vite ouvrir. Darryl se tenait devant lui, il l’invita à entrer. Darryl est un beau mec métis de  28 ans, il a les cheveux bruns, coupés très court. Des yeux de braise, une bouche sensuel, des bras développés des jambes musclées, mais surtout un torse très développé par des heures de sports. Il a le physique d’un athlète accompli : Musculation, Kick-boxing. Ces sports ont considérablement augmenté sa masse musculaire, c’est ce qui faisait craquer notre beau Léo. Il le fit entrer dans le salon et asseoir sur le canapé. Léo dit à Darryl :

-              Maintenant beau brun tu es à moi, entièrement

-              Humm vas-y Léo fais de moi ce que tu veux. Je vais tout faire pour te satisfaire.

 

Léo ne pus se retenir plus longtemps, il sauta sur Darryl et lui roula une  pelle monumentale. Sa langue alla pétrir celle de Morris avec passion. Il enleva sa chemise et entrepris de déboutonner celle de Darryl. Léo commença à pincer les tétons du torse de son ami. Il se libera de son étreinte, après quelques minutes de baiser intense, et lui dit :

-              Tu es super bien foutu, voyons voir si c’est partout pareil.

 

Il descendit sur le pantalon de son ami, qu’il vira rapidement. Darryl se retrouva avec un magnifique boxer noir moulant, qui ne mentait pas sur son état d’excitation. Mais Léo s’arrêta net et dit à Darryl :

-              Lève toi on va aller dans ma chambre, ce sera beaucoup mieux que de faire ça dans le salon.

-              Comme tu veux !

 

Darryl se leva et prit Léo dans ses bras, grâce à ses pouvoirs d’êtres de Lumière il se retrouva vite dans sa chambre. Léo n’en pouvant plus, il se déshabilla complètement et se retrouva totalement nu devant Darryl. Ce dernier dévisageait avec délice le corps convoité de son ami. Il ne se fit pas prier et tomba à genoux devant Léo et prit sa queue entre les mains. Il commença par poser un simple baiser sur son gland ensuite, il ouvrit la bouche et entrepris de le sucer. Darryl arriva à engloutir la queue entière de son ami. Il commença de lents vas et vient tout en donnant quelques coups de langue. Léo quant à lui poussait quelques soupirs de jouissance absolue. Darryl était vraiment en train de lui tailler la meilleure pipe qu’on ne lui a jamais faite. Sa respiration haletante était ponctuée de « c’est bon », « vas y »… De temps en temps Darryl se retirait, donnait quelques coups de langues sur cette magnifique queue qu’il avait devant lui et il se remit  à la pomper ardemment.

 

Soudain Léo lui dit

-              Oh ! Du calme Darryl, tu vas me faire jouir trop tôt, j’ai envie de profiter de ton cul.

 

Darryl se retira, se releva et lui répondit :

-              Comme tu veux !

 

Darryl vira rapidement son caleçon, et se mit à quatre pattes. Son cul était alors à la merci de la grosse queue de Léo...

-              Attend moi là, je vais chercher des préservatifs. Je ne voudrais prendre aucun risque.

-              Tu as raison mon beau Léo, mais dépêche-toi, j’ai envie de sentir ta queue explorer mon cul.

 

Léo alla dans la salle de bain et revint dans la chambre avec une boite de préservatifs. Il en prit un, déchira l’emballage et le déroula le long de sa queue. Une la capote mise en place, Léo alla se placer derrière Darryl ; Afin de le mettre en condition, il commença par lui mettre un doigt, puis deux, puis trois. Cette préparation commençait à faire de l’effet à Darryl. Mais cette préparation ne dura pas longtemps, Léo enfourna sa queue dans le cul de son ami, d’un coup sec. Ce dernier poussa un cri de douleur, ce qui excita encore plus Léo qui se mit  à lui ramoner le cul. Darryl laissa la place à des cris de plaisir absolu. Léo se retirait de temps à autre et assénait quelques claques sur les fesses de son ami. Ce petit jeu excitait beaucoup Léo qui prenait un malin plaisir à le « corriger », il reprenait aussitôt sa pénétration. Lorsqu’il sentit la sève montée, il se retira, enleva sa capote et dit à Darryl :

-              Allez vas-y finis moi j’ai envie de jouir dans ta bouche. Ce serait de bête de gâcher tout ce sperme

 

Darryl ne se fit pas prier, Léo enleva sa capote et son ami continua à lui astiquer sa belle bite. Il ne fallut pas longtemps pour que Léo lâche 6 jets puissants de sperme. Darryl manqua de s’étouffer mais il ne perdit pas une seule goutte de ce divin nectar. Il se releva et alla rouler un patin à son ami, lui faisant goûter ainsi à son propre sperme.

-              Tu as été génial. Dit Léo

-              Ce n’est rien, si on ne peu plus se rendre service entre amis. Lui répondit Darryl en souriant

 

Nos deux amants allèrent se coucher ensemble sur le lit.

-              Maintenant c’est à moi de te pomper le dard, je ne peux pas te laisser dans cet état Darryl.

 

Léo se jeta sur la queue de son ami qu’il se mit à sucer avec délice. Ses mouvements se firent de plus en plus rapide. Darryl lui laissait exprimer son extase par des gémissements de plaisir. De temps à autre Léo se retirait, donnait quelques coups de langue sur les couilles de son ami et reprenait sa fellation. Après quelques minutes de pipe minutieuse Darryl laissa exploser 6 grands jets de sperme bien chaud, Léo se régala de cette semence qu’il partagea avec son partenaire par un baiser torride.

 

Cette fois ci nos deux apollons se couchèrent ensemble Darryl enlaça Léo de, avec ses bras musclés. Léo lui dit :

-              Tu as été génial, je te remercie d’avoir réaliser un de mes plus vieux fantasme.

-              C’est normal Léo

 

Sur ces quelques mots Léo et Darryl s’endormirent. Est-ce que ce simple acte sexuel donnera lieuà une grande histoire d’amour ? Ou bien nos deux amis vont en rester là ? Vous le saurez dans la suite de leurs aventures…sexuelles

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.