Page précédente

Marin mariné

J’ai été appelé comme réserviste dans la marine et embarqué pour une mission de 3 mois sur un navire de guerre ou il y avait environ 400 mecs ; mais là n’est pas la question voici mon histoire, je me suis trouvé dans un espace de trois couchettes avec petites toilettes / w.c. / douche , me voila arrivé dans cet endroit ou 2 autres mecs comme moi réservistes s’étaient installés. Mecs d’une trentaine d’années, pas mal, brun, poilu 170 et 180 ; (belles bêtes)

Quant à moi je suis fétichiste des chaussettes ; après notre départ le soir ,chacun prenais place dans sa couchette prenant bien soin de mettre de côté ses affaires et surtout de mettre ses chaussettes dans ses chaussures pour éviter les odeurs ; un soir ou mes deux compères étaient parti faire du sport en salle de gym il avaient laissées leur chaussures militaire de la journée avec leur chaussettes noires et bleues nuit dans leurs chaussures ; seule dans les lieux je ne puis résister à l’envie de sniffer un peu , aussi je pris une première chaussette d’un des mecs et je la portais sur mon nez (la trique au max) je sniffais, le pieds (l’odeur aussi) je pris une deuxième de l’autre mec et me frottais le nez (l’odeur différente mais toujours aussi hard) ; je me frottais la bite , je mouillais un max , quel pied cela durais depuis un long moment quand soudain la porte s’ouvrit et surprise un des deux mecs revint de la salle de gym plutôt que prévu ;

Alors là , en plein délire il me regarda me dit « tu fait quoi avec ces chaussettes » rouge de honte « heu, heu je vais t’expliquer » - « il n’y à rien à expliquer remet ses chaussettes à leur place et casse toi » ; je me mis dans ma couchette et honteux je me mis à lire une revue ;

Pour le soir rien ne se passa, je trouvais étrange qu’il ne raconta pas à son pote se qu’il avait surpris enfin j’étais soulagé mais dubitatif ;

Le lendemain soir quand nous sommes revenus de la journée et que nous nous changions mon Peter (c’était le prénom de celui qui m’avait surpris) dit au son pote Eric : « savait tu que mous avions un chien dans la chambré » l’autre surpris à moitie répondit à bon et il sniff (ils avaient du en parler entre eux dans la journée) (il se connaissait bien dans le civil ils étaient commerciaux dans la même boite) ; tiens regard, Peter se leva me pris par le cou et me plongea le nez sur les pieds d’ERIC et dit d’un ton autoritaire sniff et suce les chaussettes de mon pote » ; la tête prise dans ses main je du longuement sniffer lécher et sucer les chaussettes noires d’Eric, bien humide chaudes et puantes à peine blanchâtre de sueur ; de son coté Peter enleva une chaussette de son pied la mis sur sa bite me retourna la tête et d’un coup il m’introduisit le tout dans la bouche avec ordre de le sucer il ne tarda pas à se vider les couilles le jus passa dans ma bouche à travers sa chaussette et je du nettoyer et avaler le tout ; malgré mes objections ; une gifle ne tarda pas de venir d’Eric pour me faire comprendre que je n’avait rien à dire ; et c’est comme ca que je suis devenu pendant 3 mois leur copine du moment ; j’ai toujours le goût et l’odeur de leur chaussettes dans le nez et la bouche ; je ne parle pas des giclées de sperme avalées ou prises dans mon cul, souvent avec interdiction de me vider de suite sous peine de punition ;

Mais cela n’ai pas fini car après notre stage la vie civil de retour je cru ne plus les revoir ; 6 mois plus tard je reçois un coup de fil « salut c’est Peter , tu te souvient » il me donna rendez vous dans une villa sur les collines de Toulon pour passer un WE ; je mi suis rendu , là, dès mon arrivé j’ai vu qu’il si préparais un truc, la porte se referma j’u droit à un salut puis une gifle et « déshabille toi connard », il m’a confisqué me fringue ma fait rentré dans le salon ou se trouvait Eric et 2 autres mecs du même style costar cravate ; « à genou connard rampe jusqu’à Eric pour lui dire bonjour ; arrivé vers lui il me tendit ses pieds et me dit ,lèche les chaussures « je léchais du mieux que je pouvais » je reçu 2 coups de pieds au cul par Peter « lèche mieux connard et enlève les chaussures pour sucer les chaussettes comme on te l’a apprit sur le bateau » je m’exécutais le 2 autres mecs riaient et d’un coup je fut poussé par Eric vers les pieds des 2 mecs je me suis retrouvé à sniffer lécher sucer 8 chaussettes plus puantes les unes que les autres ; ça été en plus de jouer le vide couille sur chaussettes des 4, un W E de sniff lèche et suce chaussettes ; pour toute boisson un cocktail de pisse ou des chaussettes trempées dedans mettaient donnés de sucer ; comme bouffe j’étais gave de sperme par devant et par derrière ;

Depuis je suis devenu à dispo quant ils le veulent pour leur donner du plaisir ou donner du plaisir à leur potes quant ils organisent des WE ; en faite je suis leur objet de plaisir ; ils on pensés me faire mettre un anneau sur la bite et les couilles pour attacher le tout afin que je ne bande pas trop pour ne pas jouir quand ils prennent leur pieds ; mais cela est une autre histoire ...

Marin

chooocolat@orange.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.