Page précédente

Mec marié

J'ai rencontré Greg, un mec marié de 31 ans sur internet. MSN nous a permis de parler un peu, surtout de sexe. Il était bi et n'avait eu qu'une toute petite expérience gay soft.

Avec nos web-cam on s'est mater un peu. Il était poilu, le crâne rasé, un belle gueule de mec. Je lui ai montré ma queue qui l'a fait bander. Il m'a montré rapidement la sienne aussi. Une très belle queue de bonne dimension et de belles grosses couilles poilues. Pendant plusieurs semaines on s'excitait en nous racontant ce que l'un ferait à l'autre. Visiblement il voulait être actif-passif. Je sais bien qu'il est amoureux de sa femme car tout ce passe bien au lit apparemment. Et puis les mecs mariés quittent rarement leurs épouses.

Malgré les km qui nos séparent on s'est débrouillé pour se rencontrer grâce à un petit mensonge. Il est arrivé à la maison vers 13h, il n'avait pas déjeuné. On a bu un coup mais très vite on en est venu à parler de sexe. Il était en survêtement blanc et portait un tee-shirt. Il m'a tripoté la braguette et m'a défait le jean. Je bandais déjà bien dur tout comme lui d'après la belle bosse qui se dessinait. Quand il a sorti ma queue, il m'a dit :
- Enfin je la vois en vrai !

Je lui ai dit qu'il pouvait la sucer. Il était timide mais très volontaire. Il m'a sucer avec fougue et envie tout en se touchant à travers son jogging. Je l'ai stoppé pour qu'on échange nos places. Je lui ai baissé son survêt', son boxer était tâché de mouille, je le lui ai retiré aussi. Sa bite était à l'aire libre enfin. Je l'ai pompé comme je le désirais depuis des semaines. Bien qu'il ne puisse pas se décalotter à fond j'ai glissé ma langue dans son prépuce pour lui caresser son gland luisant de mouille. Il aimait ça car il me maintenait la tête. Je l'ai encore sucé longtemps en faisant varier les mouvements. Sa verge, ses couilles que j'aspirais, son bout de bite que je tétai était un vrai bonheur. D'une main je lui caressai aussi le corps poilu qu'il avait. Il était tout à moi. Je lui embrassais le corps dés que je lâchais sa queue.

Puis nos queues se sont touchées et frottées l'une contre l'autre. Nos bites faisaient connaissance. Je les ai prises en main pour les branler ensemble. Il gémissait de plaisir. Mais j'ai repris assez vite ma pipe sur sa belle queue.

Assez vite, ma langue s'est aventuré vers son anus. Il a relevé les jambes vers lui pour me facilité l'accès. Son beau cul était tendu devant moi. Je voyais son trou poilu s'offrir à ma bouche. J'ai d'abord passé une langue baveuse sur sa raie odorante avant de lui manger le cul pendant de longues minutes. J'ai forcé sa rondelle avec un doigt puis deux. Je lui détendais le cul comme il faut pour qu'il accepte ma grosse queue. Mais avant ça je l'ai conduit dans ma chambre. On s'est couché sur le coté en 69. On s'est sucé en osmose. Mais il aimait que je m'attarde sur son petit trou. Il s'est mis sur le dos et m'a demandé de le baiser. Avec un peu de gel sur la queue et sur sa rondelle je pouvais commencer à l'enculer. D'abord mon gland l'a pénétré avec douceur. Puis petit à petit j'ai poussé ma verge gonflée jusqu'à la base. Il avait l'aie d'avoir un peu mal mais il ne disait rien. Après s'être habitué à ma queue, j'ai commencé à le limer. Tout doucement et amoureusement au début.

Puis avec plus de fougue. Pendant quelques minutes je l'ai baisé avec beaucoup d'amour. Il gémissait et semblait prendre son pied. Mais ensuite il a voulu jouer les actifs. Il m'a sucé toute la bite avec beaucoup de talent. Sa langue se promenait partout sur ma verge veinée et tendue. Puis il m'a léché le cul. Il se débrouillait très bien. J'envie sa femme. Enfin il m'a sodomisé. Sa bite est entrée en moi avec force et amour. Le temps de m'habitué et très vite il m'a limé le trou avec énergie. Il aimait me parler.

- Tu la sens ma grosse bite, pd.. Tiens prends la dans l'cul ! Tu sens mes couilles qui cognent contre tes fesses ?

Oh que oui je sentais ses burnes velues me taper le cul. Et j'aimais ça. Il baisait bien le salaud. Encore une fois j'envie sa femme. Elle a cet homme pour elle toute seule. Elle peut sucer et avoir cette queue quand elle veut. Il m'a baisé vraiment comme j'aime. Il sortait sa queue et l'a rentrait et me re-baisait comme si c'était la dernière fois qu'il enculait quelqu'un. J'avais du mal à croire qu'il aimait aussi les femmes. En tout cas en ce moment, il baisait un mec et c'était moi... quelle chance. Il a ressortit sa bite et l'a jointe à la mienne pour ne former qu'une seule et grosse bite. Il nous a branlé ensemble. Il a jouit très vite. Sa sperme a dégouliné sur ma bite qui n'a pas tardé à jouir aussi. Nos semences se sont mélangées, nos deux jus ne faisait qu'un. Il s'est effondré à mes cotés. On a somnolé un instant. Au réveil, je suis allé me nettoyer vite fait. Il m'a rejoint dans la salle de bain et je l'ai lavé minutieusement. Il bandait encore mais il devait repartir. 2h30 de route plus tard il était chez lui. Il m'a fait un coucou sur le net. Il était ravi de sa journée et sa femme n'avait rien vue et rien su. On a prévu de se revoir bientôt...

fredo

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes