Page précédente

médecine du travail

Comme chaque année je dois aller à la visite de la médecine du travail.

L'année passée, j'ai été reçu par une conne.
je te raconte comment ca s'est passé.
Elle n'a pas pu prendre ma tentions parce que le machin ne faisait pas le tour de mon bras.
Ca m'a fait rire. Alors elle s'est foutue en colère me disant que mes muscles étaient trop développés et que j'aurai a souffrir en devenant vieux.
Que personne n'aimait cela et que ce n'était que de la gonflette.
Bref une sale conne. Cette année, si c'est encore elle, je vais m'arranger pour bander comme un porc en arrivant devant elle, juste pour la faire chier, cette morue.

J'arrive dans le local et je la vois en train de trier des papiers. Je me dis:
-cette salope de gouine, je vais la choquer.

J'entre dans la cabine et je me fous entièrement nu, alors que je sais qu'on doit garder le slip. Je me masse bien la teub un moment. Elle se met à prendre de bonnes proportions. Quand je suis bien en érection, je quitte la cabine pour me présenter devant elle, triomphant.

Et je me trouve devant un médecin-homme. Il a la bouche ouverte en regardant mon allure. Je présente mes excuses en essayant de lui expliquer. Il n'écoute visiblement pas. Il me dit de m'allonger sur la table et commence à m'occulter. Il est visiblement intéressé par ma pine raide.
Elle repose de tout son poids sur mes abdos. Il l soulève et dit:

-beau morceau !

Je laisse faire, il tire sur la peau et mon gland est lisse, tendu et une goute de pré foutre sort au bout. Il me dit

Vous êtes culturiste monsieur ?

Je dis
-oui monsieur

Il soupèse mes couilles en me demandant de tousser. Je tousse. Il me dit de me lever. Il dit

-je dois regarder votre prostate
- Ah bon ?
- Oui, oui, penchez vous en avant.

Je me penche et je sens qu'il me fout un doigt dans le cul. Humm j'aime ça.

J'écarte mes fesses avec mes deux mains.

Avec son autre main il me masse la bite raide. Il fait un va et vient dans mon cul.

- je ne sens pas votre prostate monsieur
- ah bon, allez un peu plus au fond, à droite, au fond du couloir

Il sort son doigt et va vers une petit table, je vois qu'il enduit sa main avec du gel. Il revient et m'enfile trois doigts dans le fion, sans aucune précaution. Je lâche un gémissement de satisfaction. Il reprend ma pine avec son autre main et continue son va et vient.

 

- ca y est je la sens, vous la sentez aussi ?
- oui monsieur, je sens vos doigts dans mon cul.
- ca va , ca fait pas mal?
- non, non.
- ok

Il ressort ses doigts et me dit de me mettre face à lui.
je suis nu et ma pine raide touche sa blouse de médecin. Il dit

- monsieur, je suis médecin. Mais je suis tout de même un homme. Vous permettez que je suce votre queue ?

Je dis :
-faites votre métier monsieur, si il faut que vous suciez mon sexe, faite-le

il s'accroupi, ouvre sa bouche et englouti ma pine chaude. Il suce bien ce salopard de toubib. Il me masse les couilles en me suçant la queue, il tire dessus comme un malade. Je grogne de plaisir.

- ouai vas y doc, fait moi jouir, tu suce bien putain de doc.

Il me dit de me taire à cause de ses collègues qui sont juste à côté. Il masse mes pecs puissants tout en me suçant la queue. Je sens que je vais larguer ma purée de burnes.

Il se lève et descend son fute, relève sa blouse et me dit:

- encule-moi beau mec, je veux te sentir au fond de moi. Ramone-moi le fion avec ta pine d'ours.

Il se tourne et me présente son anus. Je m'enfile dedans et je le baise. Mes couilles tapent contre ses fesses. Il dit

- ouai je suis ta salope, encule moi, pine moi, je te veux, je suis ta pute, défonce moi la rondelle, casse moi l'pot. vide toi en moi je veux ton jus de mâle en rut, donne moi ta sauce de couilles ! jouiuiiiis sale pd de merde, jouis dans mon fion ouvert

je lui ai fait la totale et je suis ressorti de là en le laissant avec sur le visage, le sourire niai du mec heureux de s'être enfin pris une bonne grosse pine de vrai mâle dans le cul. Je reviendrai l'année prochaine.

Pascal

sport852753@aol.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.