Best Of Cyrillo

Page précédente

Florian, mon petit Mozart (1)

Je passe – seul – trois semaines en vacances dans une station thermale. Comme je le fais régulièrement, je suis allé à la terrasse d’un hôtel de qualité pour boire un verre. Ce jour-là, un merveilleux gars est au service que je n’avais pas encore vu ; cheveux blonds comme permanentés – mais ils ne le sont pas du tout, ayant pu mieux m’en rendre compte plus tard -, yeux clairs et un sourire à faire craquer je crois n’importe qui. Le garçon – qui a le doux prénom de Florian - parle bien le français et, rapidement, j’apprends qu’il vient de Vienne ; il fait son service avec un soin remarquable. Florian doit avoir une trentaine d’années et il y a quelques mois qu’il est dans cette station thermale. J’ai bu ma boisson et je suis reparti avec le sourire de Florian à qui j’ai promis de revenir ; il me dit s’en réjouir. Florian est un de ces êtres fascinant par sa présence, sa manière d’être et son physique en apparence merveilleux, bien qu’il soit difficile de le décrire dans les moindres détails…

Le lendemain après-midi, je vais à la piscine du nouveau centre thermal ; il fait un temps dégueulasse – ce qui fait que les baigneurs sont tous dans la piscine intérieure - et vraiment j’ai dû faire un grand effort pour y aller. En regardant autour de moi, mon regard croise celui de… Florian qui était avec un autre gars un peu plus âgé. Florian me fait un petit signe de salut avec un sourire ravageur… Je ne voulais rien provoquer, bien évidemment… mais ce n’était pas l’envie qui m’en manquait… Le temps s’étant quelque peu amélioré, je suis allé dans le bassin extérieur et quelques instants plus tard, Florian sort également, seul… J’organise une timide approche, comme lui du reste. Discussion entre les deux la plus banale qu’il soit. J’apprends que le gars qui était avec lui est son frère aîné venu quelques jours pour lui rendre visite depuis l’Autriche. Florian est célibataire, comme son frère, et il a beaucoup de difficultés à lier un contact avec quelqu’un.

Evidemment, j’observe bien Florian et j’admets volontiers qu’il est beau, même très beau, un peu enveloppé ce qui a son charme… Notre conversation se termine car il doit aller prendre son service du soir. Nous espérons l’un et l’autre se revoir au restaurant, par exemple. J’attends encore un peu et vais me doucher. Les cellules ne sont pas entièrement fermées et il est donc possible de voir qui est en face de soi ou un peu de côté… En passant devant une des cellules, je vois un gars entièrement nu, Florian… Spontanément, je m’arrête pour lui dire un petit coucou et, surtout, pour« mieux le mater » car il était face à moi. J’ai alors pu très rapidement admirer son anatomie surtout pas décevante ; lui m’a fait un super sourire en mettant bien en évidence son sexe… qui donnait l’impression d’avoir été très récemment en action… On s’est juste dit qu’on se voyait très vite à la sortie du centre thermal, prudence oblige…A l’extérieur, nous ne savions pas trop quoi dire… Florian était tout rouge – il n’en était que plus beau encore - … et il s’excuse d’avoir eu une telle attitude mais il espérait beaucoup me rencontrer dans sa nudité complète ; il ne me cache pas qu’il a également fantasmé sur moi… Il m’avoue très rapidement qu’il se doute qu’il est homo, mais il n’en n’est pas toujours absolument certain…

Comme il doit vraiment aller travailler, je lui ai proposé de se revoir pour en parler plus longuement. Il m’a laissé son numéro de portable ce qui me permettra de l’appeler durant la nuit, ainsi on ne se fera pas déranger… A partir de minuit, il était atteignable. Ce beau Florian que sait-il de moi ? Songe-t-il que je suis homo ? Cela se voit-il vraiment ?

Merci de vos commentaires.

Amorediamore

amorediamore@bluewin.ch

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.