Page précédente

Obligation de jouir

Il était tard ce soir-là. Je rentrais de réunion et fus pris d'une soudaine envie de pisser. La proximité d'une aire de repos allait me permettre de soulager ma vessie !

J'empruntais donc la voie d'accès à l'aire, me garai face à l'entrée des toilettes et fermai ma voiture à clé. Pris dans mes pensées, je n'avais pas remarqué les quelques voitures parquées aux alentours, trop préoccupé par cette envie pressante qui finissait par me tordre de douleur... Une fois dans les sanitaires, je remarquai qu'aucune cabine ne possédait de portes... La lumière était faible, mais je pus toutefois apercevoir à l'intérieur de l'une d'elles deux mecs visiblement peu gênés par mon intrusion : l'un d'eux taillait une pipe qui avait l'air magistrale à en croire les soupirs du second...

Bien que très attiré par cette scène, et brûlant d'envie d'y participer, je devais d'abord me libérer de la pisse qui commençait à bouillonner dans mes entrailles. Face à un urinoir, je déballai le matos et un jet de pisse commença à sortir de mon méat. C'est alors qu'un jeune mec s'approcha et se planta à mes côtés pour admirer ce spectacle. Face à la durée de la scène (j'avais l'impression que j'en avais pour des heures à déverser des litres de pisse...), le mec s'approcha encore plus, s'agenouilla et approcha sa tête de ma queue. Puis il ouvrit la bouche et lapa comme un chien la pisse qui coulait de mon sexe, qui durcissait devant un spectacle aussi excitant.

Je n'avais jamais participé à des séances crades auparavant, mais je commençai à imaginer des trucs bien dégueulasses avec ce mec qui était capable de boire ma pisse abondante à genou dans les chiotes de l'autoroute !
Comme toutes les bonnes choses ont une fin, le jet de pisse sortant de ma bite désormais fièrement dressée cessa. Le type avait quelques restes sur le visage et son tee-shirt portait également quelques traces liquides !

Il s'empressa de me nettoyer jusqu'à la dernière goutte avant de poursuivre par une fellation qui ne tarda pas à faire monter en moi la jouissance. Mais souhaitant garder le meilleur pour la fin, je le relevai afin de lui signifier que la partie n'était pas terminée...

A cet instant, les 2 mecs du début nous avaient rejoints. Ils étaient quasiment nus ; leurs mains peu timides parcouraient nos corps et bien entendu nos bites ne restèrent pas longtemps sans activité. Cette séance de masturbation collective était bien gentille, mais moi, une fois chauffé, je n'allais pas m'en tenir à quelques ébats d'adolescents. Je fis donc pivoter le jeune buveur de pisse et fis comprendre à l'un des mecs que son petit cul lui était offert. Quant au deuxième larron, je l'encourageai à me pomper la bite avec pour consigne d'y adjoindre celle (bien épaisse...) de ma petite chienne assoiffée.

Avec 2 queues dans la bouche, celui-là avait de quoi faire pour un petit moment. Celui qui allait et venait avec fougue dans le trou du jeune gars était également bien occupé. Je prenais mon pied grave à l'idée que j'étais l'initiateur de ce spectacle qui pouvait dégénérer vers des scènes bien plus hards, en d'autres lieux !

Mais j'avais envie de saloperies... J'ordonnai à chacun de se retirer de son poste : j'obligeai le jeune mec à se dépoiler entièrement et alignai les 2 premiers partenaires face à cette jeune chienne. Je leur ordonnai ensuite de lui pisser dessus. Ils ne tardèrent pas à laisser échapper de leurs queues tendues le liquide jaunâtre que le jeune homme prenait plaisir à voir couler le long de son torse légèrement velu aux muscles bien dessinés. Une fois ce premier acte achevé, alors que l'excitation était à son comble (à la fois parce que chacun prenait son pied mais aussi par le stress d'être repéré dans cette tenue à cet endroit !) j'ordonnai aux deux pisseurs de se branler sur le mec couvert de pisse. Celui-ci était en sueur de s'être astiqué la tige avec violence. Moi, un doigt dans le cul de chaque masturbateur, je forçai le passage de leur intimité dans le but d'y enfourner mes mains entières...

Rapidement, ces deux salopes, excitées comme des chiennes, eurent l'anus complètement dilaté : mes mains entrèrent assez facilement dans leurs entrailles, preuve qu'ils n'en étaient pas à leur coup d'essai. J'allais et venais dans leur cul bien ferme pendant qu'ils se masturbaient devant le jeune mâle obsédé. Ils lui envoyèrent leur foutre à la gueule, ce dernier léchant avec férocité le liquide abondant de leurs queues.

Maintenant à 4 pattes, les 2 enculés prenaient plaisir à sentir mes mains enfouies dans leur trou du cul : je demandai au jeune de monter sur leur dos et de se branler, ce qu'il fit frénétiquement laissant venir rapidement son sperme épais et en grosse quantité sur le dos et dans les cheveux des 2 autres. Quel pied ! Quelle scène bizarre mais terriblement excitante nous venions de vivre là !

Il ne manquait plus que le maître à faire jouir... Ordre fut donné de se mettre à 4 pattes et de me sucer. Tous les 3 prirent la position imposée : leurs langues vinrent ensemble lécher mon gland ; 3 mains s'assurèrent que le mouvement proposé à mon sexe avait de quoi me contenter. Bien sûr que j'étais largement contenté par l'action de mes beaux esclaves. Du reste, je ne tardai pas à lâcher la semence que je leur avais réservée depuis le début... Mes petits mignons méritaient bien une petite récompense pour bons et loyaux services.

Après un orgasme bien mérité, ma bite se trouva aussi nette qu'en entrant dans ce bordel autoroutier : les langues de mes partenaires avaient englouti toute substance indigne de mon boxer, si bien que je pus me rhabiller sans souci. J'admirai une nouvelle fois le spectacle qui s'offrait à mes yeux : 3 mecs à poil à genoux devant moi, les queues toujours tendues par l'effet de la scène vécue conjointement... Rien qu'en y pensant, j'ai le dard qui explose ! Je vais devoir vous quitter bien rapidement pour aller me soulager... Qui vient avec moi ?

kim

digital.doc@wanadoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.