Page précédente

Je t'offre un café.

Je me présente, loic 26a, salope de son état. Je tripe, sur devinez qui ? Les beaux rebeux.
j'adore me faire baiser comme une chienne. Je ne compte plus les kilomètres de queues, que je me suis pris dans ce sacré cul. Il en a vue, des bites. Je suis, en restant modeste, des plus consommables, 1.73 m 68 kg, brun, yeux bleues et assez fin de corps.

Un jour, je recroise mon ancien voisin, qui  me savait gay. Faut pas être devin, vu le défilé de mec, qu'il y avait à l'époque. Il me propose de venir boire un café chez lui, et comme je l'appréciais assez bien et que j'ai toujours assez fantasmé sur lui, j'accepte sa proposition.

On monte chez lui, et on boit notre café. Il s'appelle Hamed, 35 ans, imberbe du torse, muscle saillant, un corps magnifique, et quand je le regarde habillé de ce jean, qui lui moule les cuisses et le cul, laissant  deviner un engin au repos des plus méritoires, et de ce tee-shirt gris, ben moi je craque, je fond. C'est ce que j'appelle un beau mec viril, et quand on le regarde on a qu'une envie c'est qu'il nous prenne. On arrive chez lui, on boit notre café, assis dans le canapé, et on parle de la vie. Il me propose de me rouler un joint, et comme j'aime bien m'en fumer un, de temps en temps, je ne refuse pas. Le joint, faisant son effet sur moi, je suis totalement stone, affalé sur la canapé.

A ce moment là, Hamed profite de mon état, et envoie les mains sur mon corps. Je me laisse faire. En fait, au fond de moi, je n'ai qu'une envie c'est de lui appartenir. Puis il me prends ma main, et la pose sur sa bosse naissante. Moi quand, je vois une bite, je ne  peux refuser, et commence à la branler à travers le pantalon. Je commence à lui dégrafer, le pantalon. Le général est au garde à vous, et comme je l'espérais il est bien  gradé. Je le suce comme une chienne, à fond. Il a une bite, divine, qui mesure 21 cm, bien épaisse et veineuse, avec un gland décalotté bien rose. Je m'étouffe sur sa bite, il me maintient, ma tête bien au fond. Putain que j'adore çà, le sentir me tenir la tête.
Il prend le dessus sur moi, et me domine. Enfin un mec, qui n'a pas d'état d'âme, et qui pense à son plaisir. Je suis vraiment très chaud, et Hamed le sens et en profite. Ma bouche se transforme en trou et il me baise la bouche, je sens ses couilles ballottés et son gland venir buter contre mes amygdales.
Il se sert de ma bouche comme s'il baisait mon cul.

Il me déshabille, et je retrouve nu comme un ver devant mon adonis maure. Lui est toujours habillé et je commence à le déshabiller, je lui lève ce tee-shirt gris et je vois ce torse imberbe et je lui mange les tétons, et à sa réaction je vois qu'il aime ça. Ne pouvant plus tenir, je lui lève son jean, et là je vois sa bite dans toute sa splendeur, sur ce corps méditerranéen splendide. Ce membre de 21 cm est magnifique, dans cette toison obscure.

Le male rentre en action. Il appuie sur mes épaules, je comprends le message. Il me fout à ses pieds devant lui et m'enfourne sa bite dans la bouche et me baise la bouche, en faisant des grands mouvements de bassin. Il me maintient bien la tête, et me traite de pute, de  tireuse de jus, de lope. Je suis à ses pieds devant lui, et lui me domine de toute sa virilité. Je suis en extase, à ses pieds.

Puis il passe derrière moi, et enfin s'occupe de mon cul. Mon cul est lisse, rasé.  Il glisse un doigt, sans même l'humecter, tellement je mouille de ma chatte. Il crache dans ma raie, puis je sens deux doigts qui forcent l'entrée. Je tends ma croupe à mon adonis, il augmente ses vas et viens dans mon cul et je me sens chaud comme de la braise. Puis sans prévenir, il m'embroche comme une chienne et là, je sens toute la force du mâle méditerranéen dans mon cul.

Il me laboure comme une chienne, je suis son vide couille. Il s'agrippe à mes cheveux et fait du rodéo dans mon cul. Je sens sa jouissance montée, et je veux que çà dure encore. Il le comprend très bien. Il s'allonge sur le lit, et sa bite se dresse. Alors je l'enjambe et je viens m'enfoncer sur son sexe dur de plaisir. A ce moment là, c'est moi qui contrôle l'action et je prends mon pied, lui me laisse faire et me regarde m'amuser avec sa teub. Je le trouve vraiment craquant, et je me hasarde à me rapprocher de ses lèvres qui m'attirent.

Il me repousse une fois, mais je retente ma chance et là, il me bouffe la bouche, m'aspire la langue, me fouille à fond la bouche, et me bloque ma tête sur ses lèvres. Je le sens reprendre le contrôle et faire des mouvements de bassin. Il me bascule sur le coté et là, m'encule encore plus vigoureusement que la première fois. Ma chatte déguste. Je me branle frénétiquement, je le sens se retenir pour faire durer son plaisir encore plus longtemps. Mais le plaisir est immense et je le sens se contracter dans ma chatte et m'inonder l'intérieur. Cette sensation de chaleur me provoque ma jouissance immédiate. Il s'écroule sur moi, m'enfonçant, un peu plus son membre dur, dans mon trou dilaté et lubrifié.

Il me prends à ce moment là dans ces bras et me donne un baiser, et m'embrasse tendrement. Je l'enserre, et me cramponne à son corps tellement viril. 
On se lève du lit et on va prendre une douche ensemble, on s'amuse encore à prendre du plaisir.

On se reboit un café, bien chaud. Ah ce café, qu'est qu'il était bon. Je suis totalement fracassé par ce sport de fin de soirée.  Hamed voyant cela, m'ordonne gentiment  de rester manger un morceau avec lui, et de rester dormir. Ne sachant que répondre hormis le fait, que je n'ai aucun vêtement pour me changer, j'accepte la proposition. Puis je vais pouvoir rester encore une nuit avec lui et prendre du plaisir, lui appartenir encore une nuit. Qui sait. Moi quand je regarde ce bel adonis, je fond. En fait, je suis trop sentimental.

La soirée se passe gentiment, je le suce encore avant de manger, puis nous nous préparons à aller nous coucher. A ce moment là, son téléphone sonne. Je ne comprends pas ce qu'il raconte, car il parle en arabe. En raccrochant, il me dit que 4 potes à lui doivent passer, et que peut être ils resteront un moment pour fumer un joint.
En moi, je me dis que je risque d'avoir des surprises…

Mojito

petitbonhomme@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.