Best Of Cyrillo

Page précédente

Olivier

Nous avions donc entamé une relation tres sexe et tres intense avec ce mec. Il me considérait comme ca chose, sa petite lope, et cela m'excitait profondément, j'avais la vingtaine et les hormones en feu. Lorsqu'il me contactait et exigeait ma présence chez lui, je feignais volontairement une certaine réticence afin qu'il soit encore un peu plus ferme avec moi, je passais la journée a bander et a m'imaginer ce qu'il allait se passer.
Il était d'une virilité incroyable et vraiment bien monté ...

j'avais de la chance et lui était content de pouvoir profiter d'un petit jeune quand il le souhaitait. Surtout que j'étais bien obéissant et ouvert à ces délires les plus coquins. Il m'avait rapidement fait tourner à un autre, assez fier de me montrer et de raconter nos exploits. il avait beaucoup d'expérience et savait le montrer. Après m'avoir briefer et m'expliquait ce qu'il attendait de moi, il m'avait convoqué à une partouze dans le centre de Paris. J'avais donc rdv chez lui ou nous attendait un pote a lui. nous avions pris un taxi direction le lieu de rendez vous. quand j'y repense, le chauffeur a du halluciner, nous étions à l'arrière, moi bien évidemment entre les deux et je subissais déjà quelques provocations comme une main sur mon entre jambes et autre doigt dans la bouche. le chauffeur ne disait rien mais avait l'air de trouver obscène qu'un jeune se fasse autant chahuter par deux mecs plus âgés.

On arriva donc dans un appartement assez classe. nous entrions donc ou était deja présent une dizaine de personnes. tout le monde nous regardait. c'était marrant car je n'était visiblement pas le seul dans ma situation. des mecs de mon âge, tous pas mal et d'autres plus âgés. Mon mec m'avait prévenu que cela allait être chaud, je devais être parfaitement épilé pour ne pas lui faire honte, porté un slip blanc, et attendre que la soirée commence.

Progressivement, les gens arrivaient, une vingtaine au total. Il m'indiqua le coin du salon ou deux canapés étaient en angle. il m'indiqua que c'était le moment de me dessaper et de m'installer a coté des autres. nous étions tous avec notre slip blanc. l'un des mecs assis a coté de moi, la vingtaine également, comment ca à m'embrasser langoureusement, une bonne pelle bien profonde. Les autres nous regardaient, parfois avec un verre à la main et discutait. Nous avions la gaule et cela se voyait bien.
Et puis l'orgie débuta, progressivement ils arrivaient les uns apres les autres, mais chacun avec son mec de départ. le mien, tres excité de me voir avec l'autre en trainde nous tripoter, arriva avec le mec de l'autre. ils se connaissaient bien et ca se voyait. "Pas mal ta petite pute !" lui dit il. "j'ai bien envie de me taper son ptit cul de chienne". Apres un sale hochement de la tete de mon mec l'autre m'attrapa par les cheveux et me mis à genoux, il sorta juste sa bite de sa braguette. je m'empressa de la prendre dans ma bouche pour ne pas "faire honte" à mon mec.

"Pompe le bien" me dit mon homme, "Tu vas en prendre plein, crois moi".
je sucais cette belle bite avec gourmandise, essayant d'en prendre le plus possible. Je ne voyais pas tres bien ce qu'il se passit autour de moi mais les bruits ne trompaient pas, la soirée allait être super chaude.
L'autre jeune, qui avait visiblement envoie de la bite de son mec m'incita à partager, nous retrouvions donc a le sucer à deux, lui alternant de bouche en bouche pour son plus grand plaisir.
Puis mon mec me repris par la tete et me colla la sienne en pleine bouche, comme il le faisait si bien.
Il s'assis sur le canapé et m'attrapa les bras avec force, j'avais presque mal tellement il me tenait solidement.
Pendant que je le pompait vigouresment, je senti mon slip se baisser et une langue me parcourir la rondelle, Adorant cela, je gemissais de plaisir. J'étais totalement bloquer entre deux mecs, comme dans mes reves les plus sexe.

Puis il me releva et m'emmena dans la chambre accompagné de quatre mecs + le jeune du début.
C'est alors queje remarquait qu'ils avaient tous un slip noir, symbole visiblement de leurs cotés actifs et dominateurs.
L'autre jeune était tres excité et me chuchotta à l'oreille que les quatre souhaitait nous voir en 69. je me mis donc sur lui, m'apllicant bien a lui faire avaler ma tige pendant que je m'occupais de lui. Les autres nous regrdait en se masturbant.

Tout a coup, l'un des mecs sorti une valise de sous le lit, d'ou il sorti une corde, des capotes, du lubrifiant, des godes, et une laisse en chaine.
on m'attrapa à plusieurs, m'installa la chaine autour du cou, on recommenca à me bouffer le cul pendant qu'un inconnu me tenait solidement en laisse, a quatre pattes, la tete au sol. Je gémissais de plus en plus fort, sa langue rentrait presque en moi et il adorait cela. Puis j'entendis dans la chambre mon mec: "Vas y Hervé, montre lui à cette chienne" j'ai juste eu le temps d'apercevoir qu'il était en train de se faire pomper par l'autre jeune. Celui qui me tenait en laisse me promena alors vers un autre, tendis la laisse à un autre inconnu, enfila une capote et me pénétra avec vigueur. Il avait une grosse bite et n'avait visiblement pas l'habitude d'y aller en douceur.

je commençai donc à gueuler si fort que celui qui me tenait en laisse me mis plusieurs doigts dans la bouche. Ils me faisaient mal au début ces brutes mais le plaisir pris rapidement le dessus. Il me sodomisait tres tres profondément et mes hurlements ne faisait que l'exciter. Celui qui me tenait en laisse se gaussait tout en étouffant mes cris. J'entendais les cris des autres dans le salon, je n'étais pas le seul à en prendre plein le cul au meme moment en tout cas j'étais vraiment esclave et j'adorais cela, je savais bien que vu mon age je faisais des trucs de malades mais je voyais enfin que j'étais loin d'etre le seul à aimer être dominer par quelqu'un. Sincèrement, si un film de cul avait été tourner ce soir la, il aurait été surement ranger dans la catégorie super hard.

Le mec finis par sortir de moi, retira sa capote et explosa sur mon dos.
J'étais exténué, déja. on me ramena alors à mon mec en laisse. "regarde" me dit il, je vis alors l'autre allonger sur le lit, deux bites lui parcourant le cul et la bouche avec violence. Il en prenait pour son grade. Il s'empalait sur l'un pendant qu'un mec debout lui baisait la bouche.
Mon mec alors me claqua une petite fessée, puis m'allongea sur le bureau et se mis à son tour à me baiser, me tenant fermement les cuisses. Puis il me retourna me collant debout et pencher à l'aide d'une clef de bras. J'étais totalement offert, les jambes bien écartées et une gaule de malade. deux autres mecs arriva alors du salon, la bite bien dressée. Mon mec maintena alors sa clef de bras et donna son accord aux deux autres. c'était vraiment hallucinant, j'entendais les gemissements des autres, j'aurrai voulu voir ca.
Puis je me fis alterner par les deux mecs, en levrette, totalement coincé sur ce bureau. les deux mecs rentraient et sortaient comme bon leurs semblaient, s'appliquant bien à se retirer sans douceur. mon mec faisait des commentaires pendant qu'il me tenait et que ses deux potes abusait de moi.

ils y allaient comme des brutes, des grands de coups de rein et les cris ne faisaient que les exciter, ne faisait que les rendre plus viriles. et pourtant je gueulais vraiment fort. j'avais deux bites qui me ravageait bouche et rondelle, l'un me baisait les mains solidement par les hanches, l'autre me tenait en laisse pendant que je le suçais et mon mec me tenant fermement.
celui que je suçais pris plaisir à me la coller au fond de la gorge au moment ou il éjacula, je sentais les flots de sperme me parcourir la gorge, alors que j'étais étouffé.

L'autre fini son affaire à peu près de la même manière, terminant par des coups réellement violents en m'insultant de sale pute pendant qu'il se vidait.
J'étais exténué, humilié, abusé. je n'arrivait plus a me lever, mon corps était bloqué tellement cela avait été long et hard, mon mec tres content de moi me caressait la tête: "tu as vraiment assuré tu sais, je suis tres content de toi" "regarde toi, comment tu te sens hein ?" je ne pouvais répondre totalement exténué par ce qui venait de se passer, mes jambes tremblaient j'avais peur de m'écrouler.
"Va faire une pause" me dit il. j'alla donc prendre un verre dans le salon.
Le spectacle était magnifique, j'avais beau en avoir pris plein, on ne pouvait pas rester mou devant cela. ca baisait dans tous les sens, un mec qui était je pense tout juste majeur était ligoté comme un saucisson et réellement abusé par un quinquagénaire qui prenait bien soin à regarder fièrement ses potes pendant qu'il le baisait.
il avait l'air de prendre un pied fou ce petit jeune, il hurlait mais en redemandait.

sur les canapés trois jeunes en slip blanc taillait des bonnes pipes à des mecs qui discutait de choses et d'autres. d'autres s'embrassaient.
Mon mec arriva alors vers moi: "tu en penses quoi ? ca te plait ?" je répondis que oui et lui demanda comment j'avais été: "tu as été parfait je te l'ai deja dit, mes potes sont tres contents, arrête de jouer , j'ai toujours su que tu n'étais qu'une lopette " j'étais content de moi, content qu'il soit satisfait, mais c'était mérité je n'avais jamais pris autant pour mon grade.

Je vous raconterais après la fin de la nuit qui n'était vraiment pas finis pour moi ni pour les autres, mais j'avoue que je n'ai pas le courage de finir aujourd'hui

olivier1800

olivier1800@hotmail.fr

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.