Page précédente

Un beau « party »

Séléna Carmen chante à la radio. Dans sa voiture, Paul accélère au son de cette voix chaude. Il a toujours été  un admirateur de cette chanteuse. Il la suit depuis le début de sa carrière lorsqu'elle n'avait que 18 ans. Son ami, José, qui l'accompagne, s'amuse de le voir conduire à la vitesse d'une vieille chanson en plein centre-ville.  Au même moment, Carlos entre dans le métro en entendant cette chanson, dans son baladeur. Cela le fait rêver à son pays natal, le Venezuela.  C'est pour cette raison, qu'il est un fan incontesté de Séléna.

À quelques kilomètres de Montréal, David écoute dans sa voiture la dernière cassette de Séléna: "Hagamos el Amor". Il ne peut pas s'imaginer que sa vedette les a quitté depuis un an. Durant le trajet ces chansons l'accompagnent sans arrêt.  De lors côté, René regarde des magazines qui retracent la vie de Séléna Carmen: sa carrière, ses amours et sa mort. Il la lit un reportage spécial à haute voix à Paolo qui conduit la voiture. Ils sont presque rendus à Montréal quand René ferme sa revue. Tous se rendent la résidence de Michel où se tient la réunion pour souligner le dixième anniversaire de la mort de Séléna.  Michel s'est occupé de tout : bouffe, musique, magazines, diaporama et vidéos.  Tout en préparant la réunion, il écoute sans arrêt les disques de Séléna.

Quand tout le monde est arrivé à sa maison, on prend un santé pour cette réunion. Sur le patio, on fait les présentations des nouveaux visages, et aussitôt, la discussion commence sur les nouveautés, autant littéraires que musicaux, de Séléna. Durant cet l'après-midi ensoleillé, les six amis s'échangent des souvenirs en buvant du Don Perignon, la boisson préférée de leur chanteuse.

Tandis que les plus mordus regardent des photographies dans la maison, José et Paolo se font bronzer nu au soleil. José qui est dans la cinquantaine, examine le beau corps de Paolo. Ce jeune de 20 ans a un corps très athlétique, la sueur glisse dans chaque ondulation de ses muscles, sa poitrine  bien dessinée est digne des plus grands sculpteurs. Il ferme les yeux et s'imagine dans les bras de cet athlète. Ses mains tâtent son dos jusqu'à ses fesses dodues puis elles se dirigent vers cette queue en érection. Il la caresse dans son triangle doré avec ses mains et sa bouche. Il adore le goût de cette queue  et sentir cette peau chaude. Il ne peut s'arrêter, tandis que sa victime se trémousse sur sa chaise longue. Paolo gémit de plaisirs sous toutes ses caresses. José sent le désir le pénétrer, son corps a tellement chaud qu'il a impression de fondre sur Paolo.  Son rêve les transporte dans le désert où il voit son adonis dans le sable brûlant.  Le soleil lui cuit la peau.  Au moment où il va éjaculer, une main frappe sur son épaule pour le réveiller car le repas va être servi bientôt.   Sans bouger, il regarde Paolo s'éloigner en direction de la maison, mais son désir demeure en voyant sa démarche faire dandiner ses belles fesses. Paolo remarque ce regard, et avant d'entrer dans la maison, il prend  le boyau d'arrosage pour se rafraîchir. Il s'arrose à partir de ses épaules. L'eau est chaude au début puis elle se refroidit; cela fait figer tous les muscles. Il prend une serviette de plage sur le rebord du patio pour s'essuyer très sensuellement.  Paolo aime bien cette sensation de désir de la part d'une autre personne.  À ce même moment,  Paul prend des photos de la scène à son insu.  Il veut immortaliser ce corps sur pellicule, Avec son zoom, il peut capter toutes les parties intimes de Paolo. Plus tard, il pourra fantasmer sur ces belles images avec son compagnon  José.    
Durant le repas, le vin coule à flot autant que les paroles. Séléna chante des mélodies plus douces. C'est ses premières chansons. La nourriture es bonne, le vin est délicieux et l'atmosphère réserve des surprises.

On prend le digestif dans le salon, en écoutant toujours la voix grave de Séléna Carmen. David esquisse quelques pas de danse, entraîné par le rythme et sous l'effet de l'alcool, il s'avance vers le centre du groupe. La musique se transforme en tempo plus disco, et chacun tape des mains en cadence avec le rythme. Cela encourage David à continuer à danser. Il s'enivre de musique. Dans le tourbillon du disco, il enlève sa chemise blanche et la fait tournoyer au bout de ses bras. Il se voit sur une scène comme sa chanteuse préférée.  Ses amis sont les spectateurs. Il retire sa ceinture de son pantalon et fouette l'air au son de la musique. David détache son pantalon et il tombe à ses pieds. D'un coup, il le tire dans un coin du son salon. L'atmosphère est très chaude dans la pièce, David n'a pas un corps d'athlète mais il a la grâce d'un danseur. Ses courbes et ses longues jambes s'animent harmonieusement. Dans le meilleur de la chanson, David enlève son slip pour être totalement nu. Ses amis peuvent admirer son corps complètement bronzé. Il est enveloppé seulement par la musique, David danse en se caressant  vigoureusement. Paul attrape sa caméra et prends de magnifiques photos de ce danseur.

Les spotlights du salon font ressortir les courbes du corps de David et on distingue à peine quelques gouttes de sueur. David s'approche de Michel en lui offrant son sexe. La musique devient une chanson plus typique du Venezuela. Ce dernier, enivré de plaisir, prend cette queue et la caresse avec ses mains. Paolo arrive nu dans le dos de David, pour le caresser également. Ses mains se dirigent vers son triangle châtain. David sent sur ses fesses la queue en érection de Paolo. Pendant ce temps, Michel se déshabille. Paul prend des photographies de ce trio infernal, il ne sait pas à qui appartient cette main ou ce sexe qu'il voit dans sa caméra mais il sait que ses photos seront fantastiques.  Soudain le trio éclate et se dirige vers les autres.

René enlève son T-shirt pendant que David détache son jean.  Il le fait glisser tout le long de ses jambes, pour apercevoir une grosse queue en érection.  David l'empoigne à deux mains, René est tellement excité qu'il jouit immédiatement. Paul photographie ces deux mains qui entourent ce volcan en éruption. Cette photo aura beaucoup de symbolisme.

José se masturbe en regardant Paolo danser devant lui. Il danse tout en se caressant.  Son fantasme de cet après midi devient réalité, il a pour lui ce beau corps.  José attire son fantasme et suce ce sexe tant désiré. Sa langue tourne autour de ce membre pour en retirer toute la sève. Paolo continu à se mouvoir au son de la chanson et au rythme de la fellation. Paul capte avec son appareil tout le mouvement de va et vient de ce couple érotique.

Puis Michel se dirige vers le plus jeune du groupe. Carlos, à demi nu, est excité par tous ses corps nus qu'il voit. L'hôte s'agenouille devant lui et lui suce pour commencer une orteil. Aussitôt, Paul attrape cette scène. Puis les mains de Michel remontent sur ses jambes musclées vers son sexe. Carlos sent monter en lui une chaleur insupportable. Il en déchire son T-shirt pour être complètement nu, le plus vite possible. Pendant que Michel caresse cette queue avec sa bouche, ses mains effleurent la poitrine velue de Carlos.
À la fin de la soirée, Paul réalise qu'il a jouit quatre fois en prenant seulement des photos de cette réunion.

Danyel

cabanas22000@yahoo.ca

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes