Best Of Cyrillo

Page précédente

Pierre

Je m'appelle Pierre, j'ai 18 ans (presque 19), je suis en term S, je suis brun, aux yeux noisette, plutôt grand (1.85),à en juger ce que dit mon miroir j'ai un visage commun (ni beau ni moche). Par contre j'ai un corps pas mal, je pratique le hand-ball depuis 6 ans et le fait le d'aviron depuis 10ans.  Pour ce qui est de mon sexe je dirais qu'il n'est pas plus long qu'un autre, mais qu'il est épais.

Ce qui me pousse à écrire aujourd'hui, c'est que pour la première fois de ma vie, il s'est passé quelque chose, j'ai découvert ma sexualité. Jusque là j'étais plutôt asexué, je suis sorti avec quelques filles, mais sans goût pour elles, seulement pour faire comme pour les potes. Depuis longtemps je regarde mes potes sous la douche, en enviant leurs corps, en me disant si seulement je pourrais avoir leurs queues, leurs fesses. Avec le temps je me suis rendu compte que ce n'était pas un désir de ressemblance, mais un désir de les avoirs dans ma bouche.

Mais voilà, il y a quinze jours tout à changé et je dois le dire à quelqu'un, car même Antoine mon meilleur ami, n'est pas dans la confidence. Mardi un prof absent je rentre plutôt de cours, vers 15h, la voiture de mon beau-père est déjà là, il doit avoir fini ses visites plus tôt pour aller s'entraîner (il pratique aussi l'aviron, c'est là qu'il a rencontré ma mère).

 

Le rentre, mon au premier déposer mon sac, la porte de la salle de bain est entre ouverte, pascal est sous la douche, je recule un peu pour ne pas être vu et je le mate, ça fait longtemps, que je le connais maintenant, il est toujours aussi bien foutu, même avec ces 45 ans il est toujours au top physiquement, il a la virilité d'un latin, une belle queue, longue et large, entretenue et là sous là douche... je sens très vite mon sexe se gonfler. Sans déballer je me touche un peu, dans l'émotion du moment, je n'ai pas remarqué qu'il me regarde déjà. Sa queue commence à gonfler, je regarde son visage, il me sourie. "Antoine tu veux venir". 

 

Ces quatre mots me fige, mon coeur s'emballe, je ne peux plus bouger. Il sait pour moi, il m'a déjà chopé sur des sites de culs, il ne m'a jamais rien dit. Là il me propose de la rejoindre. Il sort de la douche sans en couper l'eau, vient me chercher, sa bite presque raide ballotte qu'une jambe à l'autre. Il pose mon sac par terre, enlève ma veste, mon t-shirt, ouvre ma ceinture et met mon pantalon au bas de mes pieds, il me regarde droit dans les yeux en me touchant la queue à travers le caleçon. Il passe sa main, me malaxe les couilles, je vais jouir s'il n'arrête pas tout de suite. Je fais un pat en arrière pour que sa main je sois plus en contact avec ma queue. Je me baisse enlève mes chaussure, chaussettes, mon jean et mon caleçon, je suis face à lui je lui dis "sous la bouche". nous y allons, il se met face à moi, me touche la bite, il me décalotte, il se baisse et me suce, dès la première bouchée, il met ma queue au plus profond de sa bouche. ça va très vite en quatre ou cinq va et vient je jouis dans sa bouche. Il avale. L'eau de la douche commence à se rafraîchir, il se relève coupe l'eau. "tu en veux plus", j'acquiesce.

 

Il me prend la main, nous traversons la pièce et allons dans ma chambre, nous sommes trempés, mais il ne fait pas froid. "t'a des capotes ?" j'en prends dans le tiroir de mon bureau, il les prend et me dit de m'installer sur le lit à quatre pattes, j'exécute. Il se place derrière moi, il me touche la rondelle, c'est étrangement bon, il me met un doigt, puis deux, ça fait un peu mal, mais c'est bon, je commence à prendre mon pied et ma queue se gonfle comme jamais. Il enfile une capote, crache dans sa main, lubrifie sa queue et tout comme il avait engloutis ma queue sous la douche, il me pénètre d'un coup. Putain, c'est hard, mais c'est génial, il me lime bien, je sens sa grosse queue en moi, quelle sensation !

ça dure bien dix minutes, il me retourne et me masturbe tout en me défonçant. Il finit par jouir en moi. Nous restons face à face quelques instants, il se retire et pose sa queue sur moi, nous restons comme ça encore quelques minutes, le temps de faire redescendre l'émotion, la pression, mon coeur a repris son rythme normal, nous ne parlons toujours pas. Il se lève, "je vais prendre une douche froide", il sort de la pièce, va dans la salle de bain et ferme la porte.

Je vais récupérer mes affaires dans le couloir et m'enferme dans ma chambre. Depuis ce jour, je ne le regarde plus dans les yeux et il ferme la porte de la salle de bain, mais je sais qu'il y aura bien un moment où nous remettons ça. Depuis je suis homosexuel et je pense que je vais le dire bientôt à tout le monde.

Pierrot_ten

p.temonar@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.