Page précédente

Plan bi et puis non .....

 

Moi c'est Abdel, 29 ans, 1m80 pour 72 kg plutôt bien fait et amateur de bonnes expériences.

J'ai rencontré un mec sur un plan drague de st Aygulf dans le var alors que j'y étais pour quelques jours de vacances. Il s'appelle Fabien, plutôt bogoss surtout bien fait. Dans les 1m80/85 bruns aux yeux clairs, typé italien, il me dit qu'il cherche un mec pour un plan avec sa copine.
Il me montre une photo et il forme un joli couple.

On marche un peu pour en discuter, le deal c'est qu'à aucun moment, il ne faut que je le touche et il ne me touchera pas non plus.

Vu sa copine je me dis que j'aurai de quoi me faire plaisir, mais de le voir là en débardeur et short, aussi mignon, j'ai refusé et j'ai préféré chercher un mec plus "ouvert".

Je suis resté une trentaine de minutes à me balader et j'ai décidé de partir en boîte.

Une voiture se rapproche de moi et me fait des appels de phare, je me gare, c'était lui.

Il est revenu sur sa décision, et veut bien essayer; mais avant de le faire avec sa copine, juste voir si je peux l'exciter en le touchant.
On rejoint ma chambre d'hôtel dans le centre de St raphaël, sous les regards suspicieux du mec à l'accueil et de l'agent de sécurité.

On monte, je dis à Fabien de se mettre à l'aise pendant que je prends ma douche. Je reviens juste avec une serviette et je le vois sous les draps, peut être nu ...

Je m'approche, retire ma serviette et le rejoints sous les draps. Je peux voir ses pecs et abdos dessinés mais je ne descends pas trop le drap, il a l'air super gêné et pas excité.

Je me décide à l'embrasser, il détourne le visage.

Je ne sais pas trop quoi faire, je lui caresse les pecs, les abdos; je prends sa main et la pose sur mon torse.

Il caresse timidement, je lui ai alors dit que je le laissais faire car je ne savais pas ce qu'il voulait.

Fabien a souri et ensuite rit en me disant qu'il ne savait pas non plus, que sa copine l'attendait et qu'il ferait mieux de partir plutôt que de me faire perdre mon temps.

J'ai acquiescé, je n'allais pas le forcer même si j'en avais envie.

Il s'est levé, j'ai pu le voir nu, des fesses musclées et un sexe assez long circoncis, avec très peu de poil.

J'ai alors sifflé et dit dommage.
Il s'est reposé sur le lit sans remettre le drap et m'a demandé de faire ce que je voulais et qu'il me dirait quand arrêter.

Je me suis retiré des draps et me suis allongé sur lui, j'ai posé mes lèvres sur les siennes en attendant son accord et il a cherché ma langue, on s'est embrassé un long moment et j'ai senti sous mon ventre sa queue qui grossissait pour atteindre un bon 21 cm très large.

Je suis descendu sur ses pecs, ses abdos en léchant toutes les parties et j'ai gobé sa queue lui enlevant un râle. Je l'ai sucé un long moment, il retira ma tête et m'allongea sur le dos, il me rendit la pareil en s'attardant sur mes couilles, ce qui lançait en moi des rafales de plaisir.

Il descendit sous les couilles et me lécha le cul en me demandant si ça me plaisait, il s'arrêta brusquement et me demanda 5 min.

Il partir dans la salle de bains et revint quelques instants après, j'étais toujours en érection, lui avait débandé mais son sexe reprenait des proportions.

Il se posa sur le ventre et cambre ses fesses, je les ai caressées et ensuite embrassées. J'ai écarté pour voir un petit trou qui me semblait tout à fait vierge, j'ay ai posé la langue et il râla de plus en plus fort quand j'enfonçais la langue.

J'ai posé un doigt en attendant de voir s'il allait m'arrêter. Il n'en fit rien.
J'ai enfoncé ce doigt et j'ai vu un signe de douleur sur son visage mais sa main prit la mienne pour que je continues.

J'ai commencé un léger va et vient, et il me murmura à l'oreille "essayes, essayes vraiment"

J'ai retourne ce corps si beau et je lui ai levé les jambes, le temps d'installer la capote sur mon sexe je me trouvais le gland sur son trou, il m'a embrassé et a dirigé ma queue.

Je me suis enfoncé, j'ai mis presque 15 min à rentrer ma queue pour ne pas le brusquer et je suis resté immobile un petit moment avant de commencer à le limer.

Il avait l'air d'apprécier mais au bout de dix minutes, il me demanda de faire une pause.

Il retira ma capote et me suça longuement, il se branlait avec force.

On est ensuite allé sous la douche, l'eau avait l'air de le destresser.

J'approchais mon gland de son petit trou, l'entrée fut plus rapide et le ve et vient aussi.

Il gémissait de plus en plus fort, et dirigea ensuite la danse. Il claquait ses fesses de plus en plus fort. J'ai senti mon jus pmontait de plus en plus vite, je me sui retiré.
Il s'est retourné et on a joui l'un contre l'autre et malgré la douche j'ai pu sentir la chaleur de son sperme.
On s'est ensuite nettoyé et on s'est posé sur le lit, exténué de notre journée et de cette partie de sexe.

Quand j'ai ouvert les yeux, il n'était plus là, mais il y avait un plateau de petit déj posé sur le lit, je pris une tasse de café et suis allé sur le balcon, après avoir enfilé mon boxer pour cacher ma trique matinale.
Fabien était sur le balcon, une tasse de café à la main. Il m'a embrassé et m'a pris la main en me proposant de nous recoucher un petit moment; ce qu'on a fait bien sûr....

Je n'ai jamais rencontré sa copine mais j'ai pu profiter de lui quasiment chaque jour de mon petit séjour sur la côte.

Et le hasard fait bien les choses, Fabien vit à Roissy et moi sur Paris alors on remet ça dès que possible.

Abdel

funkytrik@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.