Best Of Cyrillo

Page précédente

Plan Lycra.

Plan Lycra

Je m’appelle Alain, j’ai 30ans, pas trop mal foutu et bien dans ma peau.

Depuis l’enfance j’ai toujours aimé regarder de jolies jambes gainées dans des collants.

Sans en être fétichiste, il est vrai que la vue de ces formes contenues dans un tissu moulant me fascinait.

Plus tard, sont apparus les premiers vêtements en Lycra ®  pour femme d’abord mais aussi pour hommes pour les vêtements de sport.

Le Lycra, pour ceux qui ne connaissent pas c’est une fibre qui peut être associée avec une ou plusieurs autres fibres naturelles ou synthétiques. Elle permet d’apporter une liberté de mouvement mais également un bon maintien (l ‘effet « moulant »).

Le lycra est surtout utilisé dans les sous-vêtements (collants, slip, etc.…) mais également dans les tenues de sport moulantes, permettant d’éviter les frottements, de tenir le muscle au chaud mais également d’égayer un peu tout çà avec des motifs sympas.

Certains sportifs (footballeurs, tennismen, rugbymen) le mettent maintenant sous leur short : Agassy avait lancé la mode avec un running court rose fluo ! Mais très vite le règlement lui a imposé un running de couleur blanche (snif !).

Je me suis vite aperçu que le lycra me faisait de l’effet lorsqu’il était porté par des hommes.

Passé les premiers émois sexuels, je me suis senti complètement Bi avec une envie de profiter du plaisir des 2 sexes.

Je me souviens que j’adorais voir des courses cyclistes uniquement pour deviner la virilité des athlètes à travers leur cuissard (le short cycliste… aussi appelé vulgairement « moule-burnes »).

En fait plus le temps passait et plus les tenues de sport des hommes devenaient colorées et brillantes. Le cuissard de grand papa avait certes la même forme mais était rêche et noir, les cuissards actuels sont brillants, doux, se déforment et retrouvent leur forme initiale.

La tenue devient même sexy car elle ne cache vraiment plus rien du sexe et des testicules de son propriétaire, sans parler des fesses.

Là j’ai commencé à  aimer le lycra comme tenue sexy, le fait de voir un mec en short cycliste où en collant de running (la même chose que le cuissard mais sans peau de chamois) me provoquait une érection instantanée.

J’adorais regarder les plis du lycra, le galbe des cuisses et des fesses, les formes bien mises en valeur, le détail du sexe sous le tissu. En fait, je trouve que cette matière met vraiment les formes en valeur et lisse les défauts tels les super-héros (qui portent des tenues en lycra !!!).

Lorsque j’ai essayé mon premier running, j’ai cru défaillir, l’enfiler est une sensation extraordinaire, mais le porter est un bonheur, une sensation d’être nu sans pour autant avoir trop de mouvement. Idéal pour le sport… et pour se montrer aussi (je suis pas mal monté : 18 épaisse mais surtout imposante au repos !!). Tous les sous-vêtements comportent du lycra pour éviter d’écraser nos bijoux de famille !

J’ai pensé être un peu anormal j’ai donc cherché sur minitel un mec qui avait le même trip pour voir…

Je n’ai pas été déçu, il m’a dit être branché lycra, avoir une belle collection que je pourrais essayer.

Arrivé chez lui, le mec était à craquer : 1m90 80kg, musclé, belle gueule, il m’attendait en cycliste avec une bosse très prometteuse et m’a proposé d’aller à l ‘étage faire un essayage.

Inutile de vous dire que je bandais déjà dur, il avait une collection extraordinaire, j’enfilais vite un bariolé et calais ma queue le long de ma cuisse gauche.

Arrivé en bas, ce fut extraordinaire, on a commencé à se « palper » réciproquement. Celui qui n’a jamais essayé de palper une fesse, un sexe ou un sein à travers le lycra manque une sensation géniale.

Faire rouler les testicules, passer sa main dans les fesses, le tout mis en valeur par un tissu très doux et moulant c’est le pied !

Le frottage est super excitant aussi : 2 lycras brillants et soyeux qui contiennent des queues bandées qui se frottent « Houa » !

Je me suis jeté à genoux et ai commencé à lui lécher le pacson, c’est génial, je passais ma langue dans les replis, embrassait, léchais, un truc de fou.

Très vite, on est tombé en 69, j’allais de sa rondelle à son pacson, je me suis allongé sur le dos et lui ai demandé de se mettre a genoux, le pacson sur ma bouche et j’ai léché pendant de longues minutes bien calé entre ses cuisses, puis il a voulu passer aux choses sérieuses, il était passif et c’est avec grand plaisir que je me suis attaqué à sa rondelle.

C’est toujours avec regrets que je retire le lycra mais bon la suite est souvent aussi géniale !!!

Il était très dilaté et –après avoir passé une capote- je l’ai pénétré d’un coup, lui à 4 pattes, moi en délire, bien excité par le lycra… Je le branlais en même temps, la queue était en rapport avec ce que j’avais vu sous le lycra (comme quoi çà sert !!!).

Vite il a jouit dans mes doigts et je me suis vidé….

On a remis çà très vite sans lycra, de façon plus classique, et on s’est séparé vidés au sens propre comme au figuré.

Hélas il a quitté la région et je n’ai jamais retrouvé de vrai amateur ici.

Si l’un d’entre vous est intéressé, vous pouvez me contacter, je suis dans le 06 près d'Antibes.

FANLYCRA06 naimarjean@hotmail.com

Suite ici

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.