Page précédente

Épisode précédent

Mon plus grand plaisir -2

Ce soir en terminant mon travail, je vais dans un sauna, je veux voir comme c'est, Any joue au bowling et elle revient toujours vers 23 hrs, je vais revenir avant son retour.

Je me dépèche d' entrer pour ne pas me faire reconnaitre, un jeune gars me dis bonjour, tu veux une chambre régulière ou avec miroir? Je prend la première car je n' ai pas beaucoup d' argent, j' en ai pris un peu sur le bureau d' Any. Il me tend une serviette avec une clef, c' est au deuxième, je rencontre quelque hommes qui porte la serviette à la taille.

Des portes sont entrouvertes, des hommes sont allongés sur le lit, la chambre est petite, je met la serviette et ferme ma porte, il y a une pièce avec des rideaux, il y a trois douches avec un autre rideau de l' autre coté. À peine sous la douche, un homme ouvre le rideau pour me regarder, il part sans fermer le rideau, d' autre gars font la même chose.

 Un gars entre, je ne le regarde pas, il ouvre une douche, je le vois et je reste figé, c' est un noir et son pénis doit avoir trois fois la grosseur du mien, il se tourne vers moi pour se laver, l' eau coule sur mon torse sans que je me lave, je ne peux le lacher des yeux, il s' essuie et pars, je fais la même chose.

Je rencontre un gars en me promenant, il est nu, je comprend qu' on peu se promener nu, il y a une pièce avec une Télé, in film de sexe joue, sur le mur opposé, il y a deux marches recouvertent de cuir, un homme est à gegoux sur la première et il suce un gars assis sur la deuxième, je suis adosser au mur à les regarder quand je sens une main défaire ma serviette qui tombe sur le plancher, il m' examine et sans rien dire il part.

Je replace ma serviette et continue à visiter, j' arrive à une pièce avec la porte ouverte, il fait noir, aPrès quelque minutes mes yeux s' habituent, je vois une chaise en lanière de cuir suspendue au plafond, je m' installe dedans, ma tête tombe en arrière et mes deux jambes se retrouvent en l' air et très écartées, je touche à mes fesses et je comprend qu' elles sont aussi ouverte. Je retourne dans ma chambre.

Allongé sur le lit avec la porte ouverte, je me dis que je ne peux passer la soirée ici, je repars sans prendre la serviette, je vois un couloir très noir, j' entre et j' attend un peu, il y a des trous partout, en avancant je vois un pénis sortir du mur, je viens de comprendre, sans y penser je me place à genoux et embrasse son bout, je le sens bouger, alors je fais le tour de son gland avec ma langue avant de l' avaler au complet.

Je vois deux ombres qui me regarde, je ne m' en occupe pas et continu de bien le sucer, je sens qu' il va exploser, j' accélère mon mouvement, je l' entend se plaindre pendant qu'il m' emplit la bouche de son sperme, je réussie à tout avaler avant qu' il se retire. Je reprend une autre douche, j' ai deux chose dans mes pensées, en premier c' est qu'il n' y a pas beaucoup de jeune, ce sont presque tous des hommes de plus de cinquante ans, l' autre c' est la chaise dans la pièce qui m' attire.

C' est là que je me dirige sans attendre, je m' assis et ferme les yeux, si personne ne vient avant cinq minutes, je m' en vais. Je reste surpris quand la lumière s' allume, je vois la clartée à travers mes paupières, j' ouvre un peu pour voir le commis de l' entrée qui passe la moppe et me regarde en souriant, "J' ai presque terminé, en passant, très belle position" Je referme les yeux, Je l' entend partir.

Je pense au commis qui m' a vu, il a eu une bonne vue, cela me fait sourire, je fais un saut quand je sens des mains caresser mes cuisses, je n' ai pas le temps de penser que je sens un pénis sur mes lèvres, je sors ma langue pour toucher à ce gland que je commence à lècher avant de l' avaler lentement. Je sens une main me caresser et jouer avec mon anus.

Deux mains prennent mes seins pour les masser assez vigoureusement, ce n' est pas long que je sens pincer les bouts de mes seins, en même temps une langue joue avec mon anus, je m' entend me plaindre, je remonte le torse pour qu' il continue, il a compris que j' aime ca, il me pince pour me faire très mal, je me lamente encore plus fort.

Je sens la langue se promener quand je commence à recevoir des claques sur les fesses, Avoir de la douleur au deux bouts, me font crier, je suce encore plus vite, il décharge et j' avale tout. Il se retire et aussitot un autre pénis se colle sur ma bouche, je sors ma langue.

" Tu aime ca avoir de la douleur en sucant une queue?"
Oui beaucoup.
"Aimerais-tu te faire enculer?"
Non, SVP
 On respecte ton choix .

Ils y vont encore plus fort, je me vide complètement.
" Regarder les gars, il se vide sans avoir de bandage"  En même temps l' autre se vide aussi, j' avale tout, j' entrouve les yeux et je vois que la lumère est allumée.

" Si jamais tu as le gout de te faire enculer, reviens nous voir, cela sera un plaisir de te combler* Je les vois partir. Je me dépèche de prendre ma douche et ma Bus pour entrer à la maison avant qu' Any ne revienne.
Je suis surpris en voyant qu' elle est là avec sa soeur Fa. Elle ne dit rien et je me dépèche à me mettre nu au sous sol dans ma chambre.
" Qu'est-ce que tu attend pour monter?" je monte aussitot.
"Va nous faire du café." Je me dépèche et le rapporte assez vite, " Tu as finis assez tard, pour quel raison? " J' ai eu des problème avec la camion.
" Place toi à quatre pattes quand tu me parle."
à peine installé. je recois trois coup de ceinture qui me font crier, la douleur est atroce car j' ai les déja les fesses en feu, le quatrième coup claque sur ma cuisse, je comprend qu' elle a pris le bout de la boucle. Je n' ai pas le temps de penser que je recois un autre coup, la boucle claque directement sur mes testicules et mon pénis. J' en ai le souffle couper, je tombe sur le dos en pleurant comme un bébé en me tenant les boules. Je reprend mon souffle.

"J' ai passée la soirée avec Al, ton patron, et je sais que tu as terminé à 17 Hrs, va te mettre de la glace et tu vas me raconter ce que tu as fait ce soir. Si jamais tu me cache des choses, tu ne seras pas capable de marcher pendant une semaine."

Je sais qu' elle est sérieuse, je n'ose pas lui mentir, je lui raconte tout, sa soeur n' arrête pas de me poser des questions quand je ne donne pas assez de détail , je ne l' aime vraiment pas, mais je n' ai pas le choix de lui répondre.

" J' ai toujours eu raison, c' est une suceuse de bite et en plus il te vole"
Va te coucher, demain tu vas avoir ma facon de penser.

À suivre

ryc

ryc49@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.