Best Of Cyrillo

Page précédente

Ma première baise

Toctoc toc « je peux entrer man ? »

- attends que je finisse de me laver

- oh stp manuel j'ai une envie pressente et puis après tout t'es un homme comme moi...

 C'est Joseph mon pote qui toquait pour entrer dans les toilettes où je prenais un bain. Tout d'abord, je me pressente je suis manuel, black actif et passif très bien monté vivant sur Yaoundé au Cameroun.

 Donc voici Joseph qui entre et se dirige vers le trône. Mais que fait-il ? Il se décape complètement et... viens me rejoindre sous la douche.

 -- Mais Jo qu'est ce que tu fais ?

- Tu vois bien que je profite aussi de l'eau comme toi avec cette chaleur...

- tu aurais pu attendre que je finisse de toute façon. Dis je d'une voix tremblante et me retournant sur le coté le simple fais d'avoir un homme nu devant moi me faisait déjà bander. Encore qui Joseph avec cette paire de fesses hum... trop... et ces cuisses wouah.

Quel ne fut pas mon étonnement quand il se tourna devant moi sa grosse bite était la au garde vous devant moi bien tendue et vraiment énorme. Je voyais ce genre de bite uniquement dans les films pornos. Je ne sais plus trop pourquoi mes yeux se sont rivés dessus et je lui lancé bêtement.

- Tu bandes!..

- C'est normal il y' a un homme nu devant moi. Il m'expliqua que chaque fois qu'il voyait une personne nue homme ou femme il bandait. Et puis il me fit aussi remarquer :

- Toi aussi tu es dans le même bateau Manou.

Et ce fut tout. Il ne se passa rien jusqu'a ce j'eu fini et au moment de m'essuyer je sens qu'on me tâte la fesse droite je me tourne en sursaut et le temps de demander à Jo ce qu'il faisait je recevait en toute réponse un baisé sur la bouche. Je voulus me défendre, mais ses deux mains musclées me tenaient emprisonné. Je ne sais plus trop ce qui s'est passé dans ma tête, mais je me suis mis à lui rendre ses baisés. Faut dire que j'aimais. Moi qui n'avais jamais embrassé un homme !

 Voyant que j'entrais dans le jeu Jo me dit : suce-moi ! M'abaissant avec force vers le bas.

Ce que je fis. Il faut dire que la bite dans la bouche c'est plutôt doux et vraiment délicieux. Je devenais comme fou l'odeur m'enivrais. Jo pressant encore plus les doigts dans ma chevelure me fit comprendre qu'il aimait « tu as vraiment une bonne petite gueule de baise» Je continuais ce travail quand... Aie Un doigt venait de me perforer l'anus.

- Mais qu'est ce que tu fais Jo ?

- Attends tu vas aimer. Et sans un mot de plus il m'entraina dans la chambre me poussa sur le lit en levrette et se mit à me titiller l'anus avec sa langue. Oh quelle sensation divine ? Je découvrais un plaisir que je n'avais jamais connu. Latete dans l'oreiller je l'encourageais. il se leva un moment et revint très rapidement se remettre en place. Il mettait parfois un doigt ou deux jusqu'au moment où je sentis quelque chose de glacé sur ma rondelle.

 Je me retournai et je le vis qui s'enfilait une capote.

- Mais Jo qu'est-ce que...

- Fais moi confiance nounours tu vas kiffer.

 Mais je refusai. Et il se mit a me supplier avec un regard enfantin il me rassurait surtout que je prendrais mon pied. qu'i connaissait comment combler un homme et tout le trallalla qui vas avec, mais non je refusai. Pas question pour moi de me faire prendre par lui. Jamais. » Si tu veux une pipe tu l'auras, mais rien d'autre. »

- D'accord pas la peine d'en faire un drame amour. Viens. Il me porta dans ses bras comme un bébé me donna plusieurs baisés et me remit dans le lit sur le dos cette fois-ci. il descendit jusqu'à mon entrejambe et me tailla une pipe d'enfer.

- Aie Jo s'il te plait je vais jouir ah non oui je jouis... C'est bon Je t'aime

 Je venais de jouir dans sa bouche et il avala le tout. Le temps de reprendre mes esprits Jo était couché sur moi et essayait à nouveau de me prendre. Voulant protester il colla ses lèvres sur les miennes « laisse-toi faire amour ». Je décidai quand même d'essayai, mais en l'avertissant."si j'ai un peu mal j'arrête tout. » Il ne dit rien, mais souriait. Je me mis donc en levrette une fois de plus. Mon bel étalon commença donc à appuyer sur ma rondelle. Il avait enduit la capote de gel et entrait très doucement. Un moment sa queue à demi entrée, il se coucha sur moi en me soufflant à l'oreille. Merci Manou je t'aime. Il se releva et tout d'un coup s'enfonça brutalement jusqu'aux couilles. Ah douleur !

 Ce fut comme ci on m'avait fendu les entrailles en deux. Je criai ma douleur en voulant me retirer, mais Jo me prit les deux mains et les joignit sur mon dos j'étais son prisonnier heu sa prisonnière. Il attendit un petit moment et me relâcha les, mais.

- Laisses toi aller Manou l'essentiel est fais.

 Il commença à me limer petit à petit et bizaremmant j'aimais. Ma queue avait même repris du volume. Des petits han han s'échappaient de ma bouche et là il accéléra son mouvement. Oh c'était superbe ! Si superbe que je me vidai pour une deuxième fois dans la main de Jo qui me masturbait. Mais là je sentis un peu mal, car mon anus se resserra pendant que je jutais.

 Jo lui ne venait pas encore im labourait merde! J'étais au ciel. Je criais son nom l'encourageais.

 Il me retourna me mis les fesses sur un oreiller et me baisa encore et encore. Or j'avais mal je le lui fit comprendre. « Frappe-moi Manuel frappes moi stp bébé Frappes moi. » Je ne me fis pas prier je l'en voulais encore pour son geste de tout à l'heure quand il me pénétrait. Je lui assénai donc une bonne paire de gifles et ceci avec toute ma vigueur. « Oui Encore» Fit il réfugiant sa figure près de la mienne. Chuchotant dans mes oreilles « Je te violes bats toi pousses moi bébé. » Je le repoussai donc, mais il est vraiment très fort je me débattais en vain.

Et c'est dans cette lutte que mon bel amant finit par se vider en moi dans un cri de joie indescriptible. Il me serrait tellement fort que j'étouffais.   Il resta encore en moi et m'embrassa me caressa me disant qu'il m'aimait... Il se leva ensuite et se dirigea vers les toilettes pour jeter sa capote. Dès qu'il revint il blotti dans ses bras et nous nous endormîmes comme cela bien au chaud sous la couette.

Ce jour-là fut le début d'une aventure nouvelle pour moi. Jo est revenu plusieurs fois à la maison et on s'est baisé mutuellement, mais ça c'est une autre histoire. Baise

Cool Boy

ksoborice@yahoo.fr

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.