Best Of Cyrillo

Page précédente

Prof de fac

Salut,

moi c'est colas, je suis étudiant à la fac de Brest. Pour me situer un peu je suis blond 1,82m musclé sec, plutôt beau garçon... Il m'est arrivé une petite anecdote le mois dernier digne d'interêt:

dans ma messagerie mail figure toutes mes adresses professionnelles et personnelles et debut mai je me suis planté en envoyant un message des plus suggestifs à un plan cul que je devais voir le soir même, le message en question ayant été envoyé à mon directeur de département responsable de mon master...Je n'ai constaté l'erreur que le soir attendant des nouvelles de mon plan cul. L'angoisse est alors monté crescendo car c'est le genre de détails qui peut, bien sur, porter préjudice.

Je n'ai pas eu de retour de ce mail jusqu'au jour ou il a fallu allez faire signer des documents par ce prof: en sortant du laboratoire je suis passé vers 18h à son bureau, je ne vous fait pas de dessins quant à la gène que je pouvais ressentir. L'accueil fut des plus sec, comme à son habitude, c'est un homme de 35-40ans genre sportif bien viril l'air très sec et la voix rauque...donc impressionnant pour un étudiant, en rentrant dans le bureau il me demande de fermer la porte.

Il signe mes documents en faisant quelques remarques condescendantes comme d'hab...Puis surprenant il me demande si le stage se passe bien ect...me questionne sur mes projets d'avenirs et fini par me demander si tout va bien niveau sex...complètement estomaqué je passe au rouge vif en bredouillant que ça aussi ça va...c'est alors qu'il se lève de sa chaise et fait le tour de son bureau sans me regarder et se dirige vers la porte... je pense alors qu'il me raccompagne mais il la ferme à clef et me dit avec un grand sourire qu'on en a pas terminé...qu'il voulait quand même s'assurer que j'étais bien le petit minet cho que je prétendais être dans mon mail...J'avoue que sur le coup je me suis senti assez mal mais au bord de l'excitation...Il passe alors une main dans mon froc bagy cash et me tate la rondelle... je lui précise que je ne suis pas passif...

il me répond alors qu'il y a un début à tout et qu'en tant que responsable pédagogique il se doit d'enseigner de nouvelles choses aux étudiants...je ne le pensais pas si ironique! je suis rester au départ assez balo à me laisser faire sans prendre d'initiatives... ses doigts me tâtait le petit trou tandis que son autre main me pelotait la quequette à travers le pantalon... Je me motive alors à toucher l'animal et à ma grande surprise c'était un mec super bien fait...bien galbé...beau corps...je mouillais à mort ce qu'il a vite remarqué et m'a demandé promptement d'enlever mon froc et mon caleD...ce que j'exécutai bien sur...

il fit de la place sur son bureau et je me mis jambe écarter la rondelle offerte à 4 pattes sur le bureau...Il m'a alors léché le cul comme jamais on me l'avait fait en introduisant un doigt puis deux...je respirais hyper fort sous l'effet de l'excitation ce qui lui arracha les mots de la bouche "t'aime ça putain t'es réel un chaud du cul pour un actif..." ces mots bizarrement m'excitaient de plus en plus j'étais en trans...je descendis alors du bureau et lui enleva son pantalon et lui léchais la teub à travers le slip...visiblement ça lui faisait vraiment effet à en croire combien il mouillait et les râles qu'il laissait échapper.

De plus sa bite semblait être comme celles que j'aime épaisse et droite...je libère alors l'outil de convoitise de son carcans ce qui m'excita d'autant plus qu'elle était relativement longue, dans les 18cm et très épaisse... je m'active alors à lui sucer la bite du mieux que je sais le faire, en aspirant bien à fond pour faire gonfler son gland entre mes lèvres tout en le branlant...je le regarde dans les yeux en m^me temps et son excitation montante ponctuée de "putain ouai continue" me met hors de moi, je suce désormais à une cadence infernale...Jusqu'au moment ou il me demande d'arrêter sinon il va jouir...

Il me remet alors sur le bureau et recommence à me lécher le cul puis du petit trou, le long de la hampe qu'il lèche,il tire ma queue en arrière ( je ne suis monté que 17cm mais belle bite droite et assez épaisse) et me suce le gland...je sens sa langue qui me titille le gland et son nez au niveau de mon trou...un ptit courant d'air qui me fais l'effet d'une dilatation au poppers...Le doigtage qu'il m'inflige fini de me dilater et je sens alors une pression sur ma rosette et quelques chose d'assez conséquent forcer le passage...je ne peut étouffer un râle de douleur mélangé de bonheur...je lui tâte alors les couilles par en dessous...mais constate qu'il me prend sans préso, je proteste et il ressort d'un coup d'un seul pour aller enfiler un pitit chapeau...rassurer je me laisse totalement faire et il en profite en rerentrant d'un seul coup et jusqu'aux couilles...

Ce qui a pour effet, la douleur passée, de m'exciter à mort, c'est une sensation que je ne connaissais pas. il commence des aller retour de plus en plus accélérés et je sens ses grosses couilles razées me claquer les couilles et le périnée...Je deviens alors incontrôlable et c'est moi désormais qui ondule et m'active sur cette bite calibrée pour mon cul. J'en ai la tête qui tourne, jamais une situation ne m'avais autant excité...je me contracte alors et je joui sans même avoir touché ma pine. Il y a du sperme partout sur le bureau ce qui a pour effet de nous faire marrer...je me fait vite rappeler à l'ordre parce que lui n'a pas joui et toujours dans mon cul il me di qu'il a encore envi de le baiser...me faire traiter comme une lope m'excite à mort en fait, je me met alors debout en relubrifiant mon trou avec mon sperme...je me fais traiter de vrai salope...tout 2 debout il me lime contre le mur...extra excitant en me mordant le lobe de l'oreille et me branlant la queue. Pour un plan chaud c'est un plan chaud! On reste dans cette position au moins 10minutes ce qui est assez long je dois dire d'autant plus que je commence a avoir mal au cul...je le lui dit, il se retire et je m'allonge sur le dos, les jambes sur ses épaules et j'écarte au max mes fesses pour la dernière ligne droite...

Je constate donc qu'il est vraiment bien galbé et surtout très endurant...il me lime de plus en plus vite et profondément tout en me léchant la gueule et dans des coup de reins puissants tout en me mordant dans le cou il fini par jouir dans mon cul ce qui me fit également jouir très abondamment.... Il y reste quelques petites minutes le temps de reprendre ses esprits...moi aussi je suis peut etre ce qu'on appel au 7ème ciel...on est en sueur et les corps collants ajoutés au foutre je ne debande pas...On se relève il me dit en rigolant qu'en effet je suis un super chaud... En s'essuyant et se rhabillant il m'explique qu'il est marié et qu'il a déjà eu quelques relations homos quand il était étudiant...

Le mail que je lui avait envoyé par erreur fut une bonne surprise car il me trouvait mignon et très masculin...ça fait toujours plaisir...donc il me précise que ça lui dirait bien de réitérer l'expérience...Je suis entièrement ok ...je viens en même temps de découvrir que je pouvais être un bon passif et qu'en plus j'aime ça... Une bonne poignée de main pour se quitter je rentre chez moi en réalisant que je viens de me faire baiser par mon directeur de département et même si j'ai mal au cul je me branle encore en y repensant.

ça fait trois semaines de ça et demain j'ai rendez vous avec lui à ....19h lol pour faire un point sur mon année. à sa demande en plus et c'est parce que je suis super excité à l'idée de remettre ça que je vous ai raconté cette anecdote...

Peut être la suite demain soir ?

Colas

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.