Page précédente

Une putain de salope trouvée par hasard.

Je savais qu'il y avait des salopes mais celle-ci vaut le détour...
De retour de vacance après 2h30 de route je me suis arrêté sur une aire d'autoroute afin d'assouvir une envie de pisser. Il était environ 19h30-20h, il n'y avait qu'une seule voiture de garer avec un mec a l'intérieur, malgré la nuit tombante il portait des lunettes de soleil et son dossier incliné, peut-être dormait-il... mais bref... je me suis dirigé vers les chiottes et suis allé pisser dans un urinoir.
Apres m'avoir secoué la bite des dernières gouttes de pisse j'ai pris la direction de la sortie lorsque j'ai entre-aperçu dans une cabine a moitié ouverte un mec a genoux et complètement a poil.

Je me suis approché et ouvert la cabine pour voir si je ne rêvais pas.
Et bien en effet le mec étais bien a genoux, a poil, complètement rasé, la tête baissée, les mains derrières le dos et portait une cage de chasteté.
Un peu étonné tout de même je l'ai regardé comme ça sans rien dire mais il ne bronchait pas.

Rien qu'a voir cette petite salope nu dans cette position ma fais triquer, je me suis donc approché d'elle et sorti ma bite pour la lui mettre sous son nez.
Sans rien dire elle a ouvert sa bouche et s'est jetée sur mon chibre comme une chienne pour me sucer goulument.

Putain ! Elle avait une bonne bouche bien chaude et me fit bander en un rien de temps, je la pris par les cheveux pour lui baiser la gueule.
Ne m'ayant pas vidé les couilles pendant 15 jours la salope a su me tirer le jus en peu de temps et je lui ai déchargé mon foutre en pleine bouche, elle n'a pas avalé mais tout en continuant à me vider, mon sperme qu'elle avait recueillis, dégoulina le long de sa bouche. Je me suis retiré de sa gueule pour me rhabiller et elle a recraché le reste.

Je suis ressorti des chiottes comme j'étais venu. Le mec dans sa voiture était toujours là, il avait par contre changé de position, son dossier étais remonté a la verticale et il était en train de fumer a sa fenêtre, avec toujours ses lunettes de soleil. Je ne me suis pas vraiment posé de question et me suis octroyé une pose cigarette dehors.

Apres avoir fini ma clope je suis remonté dans ma voiture pour repartir car il me restait encore des KM à faire mais une voiture est arrivée sur le parking.
Un jeune mec en est descendu, le style de mec un peu racaille, (habillé en jogging blanc et une casquette sur la tête), il s'es dirigé ver les chiottes.
Assez curieux de nature J'ai coupé mon moteur et attendu pour voir s'il avait lui aussi vu la salope.
Apparemment oui car au bout d'une 10ene de MN il n'était pas ressorti.
Je suis donc ressorti de ma voiture, allumer une autre clope et me suis diriger vers les chiottes.
Je suis rentré tout doucement pour ne pas me faire remarquer et là j'ai entendu :
- mouai... vas-y salope... prend bien mon zob dans ta gueule connasse...t'aime bien la bite hein ma salope...aller vas-y... pompe moi bien le dard sale chienne...hummmm...ouaiiiii....
Je suis resté là sans rien dire et recommençais a bander.

- tourne toi salope, j'vais t'enculer...ho putain ! C'est quoi ce truc ? Mais ma salope t'es une vraie chienne à c'que vois...
Une question se posait, ce truc ? Quel truc ?
- t'as l'cul bien ouvert p'tite pute... han..han..Tiens prend bien ma bite dans ton fion batard...ouai....

Apparemment la salope en prenait plein le fion car je l'entendais couiner comme une petite femelle. Le mec fini par jouir, n'ayant pas le temps de retourner à ma voiture je me suis caché derrière la façade et l'ai vu repartir.
Excité par ce que je venais d'entendre je suis retourné voir la salope, elle avait repris sa position initiale, a genoux, tête baissée, ses mains toujours derrière le dos, son menton et son torse maculé de mon précédent foutre, je me suis approché d'elle baisser mon futé et lui dis.
- ok..Vas-y salope suce...

Comme la 1ere fois, sans rien dire elle ouvrit sa bouche, prit ma bite et me suça.
Ayant testé sa bouche j'ai aussi voulu tester son cul.
- tourne toi salope... j'ai envie de te bourré le fion...

Elle se tourna et m'aperçu a ma grande surprise qu'elle était menotté et avait un plug dans son cul, c'était ça le truc dont le mec avait parlé... son foutre encore frais coulait également le long de son dos.

Vraiment trop excité, je lui ai perforé le cul en lui laissant son plug, la sensation de mon gland frottant contre son plug fut un pur délice que je ne pu retenir ma jouissance et lui remplie ses intestin de mon jus.
Mes couilles bien vidée je suis reparti et ai repris ma route.

master91

franck22000-master@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.