Page précédente

< Epidode précédent <

Comment je suis devenu la « PUTE » de mon pote :

Suite à ma précédente histoire j'ai reçu quelques mails sympathique me disant que si il y avait une suite que je n'hésite pas à l'écrire donc, à ces mecs je leur dédicace la suite.
Petite parenthèse avant de vous la confier… je suis en train de l'écrire assis sur un Plug et la bite enfermer dans une cage de chasteté, vous allez comprendre pourquoi…

2 mois se sont écoulés après le départ de mon pote, pendant ce laps de temps je n'ai pas ressenti d'éprouvé le besoins de baiser une meuf, je me suis donc contenté de me branler en me trifouillant le cul avec mes doigts…puis un beau jour, c'était un vendredi soir on sonne à la porte, je vais ouvrir et là je me trouve face à mon pote… à le revoir j'en reste bouche bée et le fait entrée, vraiment surpris j'ai la tête chamboulé et balbutie un « salut »
- Et ben alors ? tu ne me dis pas bonjour ?

Je ne sais pas pourquoi mais comme par instinct comme si il ne m'avait jamais quitté je me suis vite remis dans ma condition de soumis et j'ai tout de suite adopté le comportement qu'il m'avait imposé par son dressage. Direct je me suis mit à genoux et commencer à le déchaussé mais il m'arrêta de suite en me disant d'un ton ferme mais pas furieux.
- Hep, hep, hep…. T'as oublié la 1ère règle mec ?....
En effet… j'avais squizé la 1ere règle, alors ni une ni deux j'enlève vite mon T-shirt et mon caleçon pour me retrouvé à poil devant lui et reprend les rites d'avant… je prends donc soins de le déchausser et de lui baisé les pieds avant de remonter sur son entre-jambes pour lui ouvrir sa braguette et sortir sa teub pour la lécher et la sucer…
- Hummm… je vois que tu n'as pratiquement presque rien oublié petite salope… suis moi…
Je le suis à 4 pattes, il enlève son pantalon et s'assoie dans le canapé…il écarte les jambes et en me tendant sa bite à moitié bander me dit :
- Allez… vas-y… fait moi bander tout ça…
Je me remis donc à le sucer comme il me l'avait appris.
- Hummm… Ouaiiii… c'est bon… tu suce toujours aussi bien p'tite salope…hummm… j'pense que ta chatte doit être également aussi bonne…t'ira te laver la chatte tout à l'heure ok ?
- Oui ok…
- Très bien…en attendant vas-y continu… bouffe moi bien la teub p'tite femelle…

Au bout de 10mn de pompage intensif il me largua sa purée dans la bouche.
- Hummm… ouai c'est ça… avale bien tout…bien… sers moi à boire et un p'tit truc à grignoté j'ai un peu la dalle… ensuite tu passe par la salle de bain te laver la chatte et me raser tes poils car j'vois que tu t'es laisser aller de c'coté…
Comme une petite femelle bien soumise à son mâle je lui sers à boire et à manger puis passe à la salle de bain pour exécuter son ordre.
Après une bonne ½ heure 3/4 d'heure je retourne le voir fraichement rasé et la chatte lavé.
- Hummm…ben voila… tu ressemble plus à une petite femelle maintenant… bon aller… j'vais m'pieuté… débarrasse et viens t'couché…
Allonger auprès de lui sa main viens me caresser le corps et me susurre à l'oreille.
- Hummm… j'aime quand t'es toute lisse…comme ça, j'ai pas l'impression d'avoir un mec à coté de moi mais une bonne petite meuf… tu m'refait triquer p'tite salope… tourne toi sur le coté, j'ai envie de te prendre la chatte…
Il crachat dans sa main pour lubrifié sa bite, trouva le chemin de ma rondelle et s'enfonça lentement dans mon trou.

- Voila… c'est ça… ouvre toi bien…j'vais t'remplir la chatte…
Après avoir déchargé il laissa sa bite enfoncé dans mon cul et s'endormis comme ça.
Au petit matin je le réveillais comme il aimait l'être, c'est-à-dire avec sa bite dans ma bouche, je soulevai alors la couette et avala sa bite tâché de sperm séché de la veille. Après l'avoir fait jouir je suis allé préparer le petit déjeuner puis il m'annonça qu'il ne resterait pas tout le W.E et qu'il reprenait l'avion le soir.
- J'ai encore quelque truc administratif à réglé aujourd'hui, normalement j'en ai pas pour longtemps, je reviendrais dans l'après midi pour m'occuper de toi une dernière fois.
Vers 14h je reçois un sms « je rentre d'ici 1h, pendant ce temps t'as le temps de te lavé la chatte, tu m'attendras dans le salon à genoux, mains derrière le dos et les yeux bander ok ? » « Oui ok… »
Lorsqu'il est revenu j'étais dans la position ordonné mais il est arrivé avec un autre mec, ma présenter à lui comme sa meuf et lui dit :
- Vas-y teste là…
Le mec s'est approcher de moi, je l'ai entendu descendre sa braguette et baisser son pantalon puis d'une voix grave me dit :
- Ouvre la bouche salope…
Il me rentra direct sa bite à moitié raide mais déjà bien épaisse qui une fois bien gonflé me remplis la bouche.
- Mouai… pas mal… déjà elle suce bien… à voir sa chatte maintenant… mais au fait ! elle est saine c't'e chienne ?
- Oui, oui t'inquiète… elle est bonne à saillir sans problème…
- Ok c'est bon alors…
Puis s'adressant à moi :
- Aller… tourne toi salope… montre moi ta chatte et écarte la bien…

Me retournant je lui écarte bien mes fesses avec mes mains prêt à subir ses assauts. Sa bite tellement épaisse, pourtant bien baveuse de ma salive eu du mal à rentrée.
- Hum ! un peu serrer cette rondelle… va falloir faire un peu d'entrainement de ce coté là…
Il crachat 3-4 fois sur ma rondelle et me la lubrifia en y rentrant 1 ou 2 doigts.
- Aller… j'pense que t'es bonne à présent… écarte bien ta chatte…
Lentement il força le passage et parvint à rentrée son gland m'arrachant un cri de douleur. Lentement je sentis toute la longueur de sa bite coulissé dans mes entrailles puis bien calé au fond il commença à me limé la chatte, peu à peu je me détendis pour bien m'ouvrir et il me pilonna alors tel un bon bourrin… pendant ce temps mon pote me donna sa bite à sucer.
Après une bonne 10ene de mn d'enculage le mec fini par craché son jus dans ma chatte, lorsqu'il se retira j'eu l'impression que mon trou était grand ouvert et du foutre en sortais qui coula sur mes cuisses, en sortant sa bite de mon cul on entendit un « plop » comme si on avait débouché une bouteille mais qui fut aussitôt rebouché par la queue de mon pote et me refis une 2eme fois enfoutré. Les mecs s'étaient installés sur le canapé et j'eu l'autorisation d'enlever mon bandeaux et découvrit à qui j'avais eu à faire, la mon pote me dit :
- Aller… viens nous lavé la queue…
Je me suis alors approché d'eux et leur ai nettoyé leurs bites bavant de sperm. Puis mon pote dit au mec :
- Alors ? t'en pense quoi ?
- Ouai elle va faire l'affaire
- Bon ben ok alors ça marche il est à toi…
Puis s'adressant à moi :
- Tu te souviens qu'avant de partir je t'avais proposé de te recommander à quelqu'un ?
- Oui…
- Et bien je te présente Franck… ton nouveau maître…et désolé mec mais même si tu n'es pas d'accord je t'ai vendu pour 200€… tu va donc devoir l'écouter…
- Et ouai salope… comme dit ton pote maintenant va falloir bien m'écouter et être bien docile… d'ailleurs je vais te dresser en conséquence…t'as compris ?
- Heu… oui… (et en effet j'ai été dressé en conséquence et appris plus tard à être bien plus que docile…)
- Bon très bien… va nous chercher à boire…
Les boissons servis Franck m'ordonna de me mètre à ses pieds. Ils discutèrent tout les 2 sans se préoccupé de moi jusqu'au moment du départ de mon pote (enfin plutôt mon ex pote…) Franck lui proposa de l'emmener a l'aéroport et me dit :
- File moi tes clés… et à mon retour nous auront une petite discussion tous les 2…

Durant son absence je me suis demander ce que je devais faire lorsqu'il rentrera, le déchausser et lui baisé les pieds comme je le faisais avec mon pote ou bien ne rien faire… ne sachant pas… lorsqu'il est revenu, entendant les clés rentrée dans la serrure je me suis mis à genoux, mains derrière le dos et attendu un ordre. Il ma regarder en me dévisageant avec un sourire moqueur.
Il a retiré son blouson enlever ses chaussures et partis s'assoir sur le canapé sans rien me dire. Ne sachant que faire j'ai attendu dans la même position puis d'un seul coup de sa voix grave et dure m'appela :
- Viens ici batard !!!…
Je me suis donc présenter devant lui et me mis à genoux.
- Bon écoute… je t'ai pas payé 200€ pour que tu te branle les couilles ok ? oublie tout ce que ton pote voulais de toi… maintenant c'est à moi que tu appartiens…donc tu feras ce que JE te dirais de faire sans bronché et m'obéira au doigt et à l'œil…c'est ok ?
- Oui…
- Bon… pour commencer voici les 1ere règle…tout d'abord lorsque tu dois me répondre tu m'appel maître ou monsieur et me vouvoie… lorsque tu te présente devant moi tu es non seulement à poil mais à genoux comme tu l'es en ce moment et tu te déplace toujours à 4 pattes comme un chien t'as compris ?
- Oui…

Là je reçois une baffe dans la gueule et me tirant l'oreille me dit.
- Qu'est-ce que je viens d'te dire ? on dit OUI QUI !!! ?
- Pardon… oui maître…
- Voila… c'est déjà mieux… mais t'inquiète tu va vite apprendre…maintenant va chercher un papier et un stylo et tu va noter c'que j'vais te dicté…
Je m'apprêtais à me relever pour aller chercher ce qu'il m'avait dit mais je reçu un coup de pieds dans les couilles ce qui me fit tordre de douleur.
- J'ai pas entendu ta réponse !!!…
- Oui… bien maître…
Je reviens en marchant à 4 pattes avec le papier et le stylo dans la bouche.
- Ok… note bien c'que j'vais te dire… se sera à apprendre par cœur car tu devras me le récité dès que je te le demanderais et attention ! à la moindre oublie se sera sanctionné par des coups de fouet ok ?
- Oui maître…
- Ok alors écrit… « Franck est mon seul maître à qui je doit respect, vénération, et obéissance. Je suis sa propriété absolue et son esclave, je ne suis qu'une salope, une chienne soumise, un clébard et une pute. Mon nom de baptême est « BATARD » et en tant que tel je ne dois être considérer que comme un être inferieur, une sous race, un vide couilles et un trou à bites. » ça y est ? t'as bien tout noté ?
- Oui maître…
- Très bien alors relis à haute voix…

En m'entendant relire à haute voix ce que je venais d'écrire je me suis sentis rougir par cet humiliation et compris à ce moment là que mon destin avec lui ne m'appartenais plus. La soirée se passa tranquillement, il resta dormir à la maison et me baisa pratiquement toute la nuit tout en étant obliger de lui dire à chaque fois que sa bite était bonne, que j'aimais ça, qu'il était en train de faire de moi sa chienne et sa pute, que j' en voulais encore, que je n'étais bonne qu'a me faire défoncé la chatte etc.… . Le lendemain matin (dimanche) il me réveilla brutalement.
- Va prépare le p'tit déj Batard…
- Oui maître…
J'allais pour me lever mais il me dit :
- Non attend… suce moi la bite avant…j'adore me faire piper le matin au réveille…
Incroyable… même après m'avoir baisé 2/3 fois dans la nuit il en avait encore envie, j'ai donc dû me plier à ses exigences et le suça lorsqu'il m'ordonna de m'empaler sur sa queue, ma chatte bien lubrifier par son foutre de la nuit rentra sans problème.
- Aller… vas-y… défonce toi bien ton trou à bites ma salope…
Après avoir joui dans mon cul il m'ordonna de rester sur sa bite et quelques instants plus tard je sentis un liquide me remplir, il était en train de me pisser dedans…
- Hummm… bon aller… maintenant va te vider la chatte et préparer le p'tit déj…
- Oui maître...

Après avoir déjeuné je m'affairais à débarrasser la table et faire la vaisselle lorsqu'il m'appela arrêtant toute affaire cessante, affin d'apprendre une nouvelle règle.
- Hey ! batard… viens aux pieds tout de suite…
- Oui maître…
- dorénavant, tu mangeras après moi... ça veux dire que lorsque je mange tu dois être soit allongé à mes pieds comme un bon clébard ou bien entre mes cuisses avec ma bite dans ta gueule et dans ce cas tu me serviras de table, sache que si je bande dans ta p'tite gueule de pute t'as pas intérêt à la recracher au risque de faire tombé mon assiette sinon crois moi ton cul va en souffrir… t'as compris ?
- oui maître…
- bon… récite moi ta dicté…
- heu… excuser moi maître… je suis vraiment désolé mais je n'ai pas eu le temps de l'apprendre…
Intelligemment il se rangea à ma réponse et me donna 5mn pour l'apprendre. Les 5mn fut courte, je ne pu donc réciter mot pour mot ce qu'il m'avait dicté et mon cul en souffrit de 50 coups de ceinturon en répétant ses mots à chaque coups.
- (claque) je suis une pute…
- (claque) je suis une chienne…
- (claque) je suis une salope désobéissante…
- (claque) je m'appel batard…
- (claque) je suis une sous merde et un être inferieure…
- (claque) je dois apprendre ma dicté par cœur…
- (claque) je doit respect à mon maître…
- (claque) je ne suis qu'une putain et un trou à bites…
Etc.… etc.… tant est si bien qu'à la fin de la journée lorsqu'il me demanda de récité ma leçon je n'avais oublié aucun mots.

On ne vie pas ensemble, il ne vient que les W.E et pendant tous ces moments je dois être à sa disposition en tant que simple larbin, esclave et son trou à bite. A force d'être corrigé j'ai appris à être docile comme il le veut, devenu un bon clébard je lui lèche les pieds pendant qu'il mange ou alors entre ses cuisses sa bite dans ma bouche il se sert de mon dos en guise de table, quelque fois il pose son assiette pour me baiser la bouche et me faire avalé son foutre avant de recommencer à manger puis me laisse manger à mon tour, de temps en temps il passe un soir de la semaine pour se vidanger les couilles, c'est rare mais ça arrive.
Puis… est venu le jour où il ma annoncer que ma bite (qu'il ne considérait comme un clito) ne devait plus servir qu'a piser et que je devrais apprendre à jouir uniquement de la chatte (comme une bonne femelle) et que pour cela je devais subir un entrainement, il ma alors dit :
- Branle toi… et prend bien ton pied car c'est la dernière fois…
Assis sur le canapé il me regarda me branler et juter par terre.
- Bien… maintenant tu bouffe ton foutre et tu va te lavé ton clito…
- Oui maître…

En revenant il m'ordonna de rester debout mains derrière le dos, il sorti de son sac une cage de chasteté et emprisonna ma bite dedans puis me fit me retourné et penché en avant et m'introduisis un Plug dans le cul.
- Voila… dorénavant tu porteras cette cage en permanence et conservera un Plug dans ta chatte… celui là est de petit format le temps que ta chatte s'y habitue ensuite je t'en ferais porter un de plus en plus gros à chaque fois affin que tes muscles annaux soit bien détendu et s'ouvre bien lorsque qu'une bite doit te féconder… et ouai batard… il est temps pour toi de devenir une vraie bonne petite putain car j'ai déjà quelques client qui attendent…tu as quelques chose à redire à ça ?
- Non monsieur…
- Et pourquoi tu n'a rien à redire ?
- Parce que je suis votre propriété monsieur… parce que je vous dois respect et obéissance monsieur… Parce qu'en tant que batard je ne suis qu'un être inferieure et appris par votre dressage que je ne suis qu'un trou à bites et doit fière d'être une petite putain à mâle maître… j'obéirais à vos ordres maître et me laisserais baiser par qui vous voudrez maître…
Depuis ce jour mon cul ne subit plus de coup de fouet ou de ceinturon car bien qu'ayant au départ été la pute de mon pote je suis maintenant devenu une vraie petite putain à mâle de mon maître Franck bien obéissante, je porte ma cage de chasteté en permanence, mon clito étant habitué à être emprisonner, ce qui me sert de bite ne bande plus et ne me sert plus qu'a pisser, j'arrive maintenant à jouir rien qu'en me faisant défoncé la chatte et ce qui est curieux c'est que lorsque j'éjacule à travers ma cage ma bite reste molle, c'est comme si j'étais en train de pisser mais c'est du sperm qui s'écoule.

Je reste sains niveaux VIH car mon maître Franck ne me fait saillir que par des mecs qui sont sains eux aussi… ce sont souvent des mecs hétéro qui sont tenté de baisé un mec/femelle ou bien des Bi marié qui aime baiser no kpote en étant sûr de ne rien chopé.
Un jour un client lui a demandé affin de réaliser son fantasme qu'avant de me baiser il aimerait me voir porter une couche bébé remplis de pisse, comme il payais un bon prix mon maître à accepter, il ma donc dès le matin enfilé une couche et me fit boire pour que je pisse dedans plusieurs fois dans la journée ce qui rendait la couche de plus en plus lourde, j'avais à la longue l'impression d'avoir un truc énorme entre les cuisses, lorsque le client est arrivé (que je devais attendre sur le lit avec mon pouce dans la bouche) il a tâter la couche et constatant qu'elle étais bien remplie de pisse me dit :
- Ho ! le vilain garçon… on dirait qu'il a fait un gros pipi hein ?…
- Oui monsieur…
- C'est pas bien ça…ça mérite une fesser…
Il me fit alors mettre à patte sur le lit, m'enleva la couche et me la plaça sous le nez… là il a commencé à me claquer le cul en me disant :
- Voila qui va te faire comprendre qu'il faut devenir propre et ne plus pisser dans ta culotte…
Après une 10ene de claque sur le cul il retira le Plug que j'avais dans ma chatte et m'encula, malgré mes efforts pour me retenir avec mes bras, sous ses coups de butoir qui étais parfois violent ma figure se plaquais contre la couche complètement imbiber de ma pisse, sentant sa jouissance arrivé il me demanda de me retourner, d'ouvrir la bouche et se branla en éjaculant sur ma langue, il enfourna ensuite sa bite dans ma bouche en me disant :
- Vas-y salope… suce et nettoie moi ça…

Puis il se rhabilla et repartis…

Cette histoire est écrite sous le contrôle de mon maître Franck affin que, pour ceux qui mon demander la suite de ma descente aux « enfer » s'aperçoivent ce que je suis maintenant devenu… un mec macho rendu mec/femelle/batard qui doit subir certaines humiliation et faire la pute pour son mac.

tépu

rick.lope@yahoo.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.