Best Of Cyrillo

Page précédente

Quel Cinéma !

Putain que j'ai envie qu'un mec me touche le corps.
Je suis au cinéma, je n'y suis encore jamais venu, je ne sais pas si c'est un ciné où ça drague ou pas ; et je bande comme un porc en mâtant le film de cul qui passe sur l'écran.

Un jeune mec vient s'asseoir à côté de moi.
Il regarde mon torse musclé et mes tétons qui pointent sous mon lycra.
Il risque une main timide sur ma cuisse, je laisse faire.
Il monte jusqu'à mon téton gauche et se met à me le pincer doucement ; ça me rend fou, je frissonne de partout, je suis comme si j'ai trop bu de champagne.

Je renverse la tête en arrière
Il masse pecks puissants.
Il se penche vers mon visage et dis mec, suis-moi il se lève et se tire au fond de la salle je le rejoins il y a au moins 10 garçons qui se roulent des pelles et se masturbent là derrière dans l'ombre. J'entends des soupirs et des bruits de succion.

Je le trouve. Il me tire contre lui et me fou sa langue dans la bouche.
Il me bave dans la gueule en me pinçant le téton droit.
Je me laisse faire comme une salope.
Je joue le passif.
Je sens des mains qui commencent à me tâter de partout.
Mon fute tombe sur mes chevilles.
Mon lycra s'envole, je ne sais pas où.
Je suis nu et des mains me fouillent le corps.
J'en ai une qui insiste lourdement dans ma marge anale.
Une main me tire les couilles, une autre me masse les pecks, une autre me caresse les lèvres, une autre me branle la bite.
Je suis heureux, je mouille du gland.
Un gars se baisse et enfile ma queue dans sa gueule et me pompe à fond en faisant du bruit.
Une bite raide et chaude s'enfonce dans mon anus moite.
Une langue me lave les dents.
Un flacon arrive à mon nez, je snife. Je m'envole.
Mon cul est brulant.
Mon cœur bat.
Ma queue est en feu.
Ma bouche est pleine d'envie de lèvres, de bites et de trous du cul ouverts.
Je veux sucer une pine.
Je me baisse et j'en prends une au hasard.
Elle est turgescente. Je la sens veineuse. Je pompe, j'aspire le jus de couille.

Soudain la lumière s'allume.
On est tous nus, dans des positions cochonnes.
Un vieux monsieur qui doit mesure dans les un mètre trente, en costard cravates, s'approche de nous l'air furibond.
— messieurs, ce n'est pas bien du tout ce que vous faites là. Vous devriez avoir honte.
nous répondons tous ne cœur :
— oui monsieur nous avons honte
— bon... j'espère que je ne vous y reprendrai plus
— non monsieur disons-nous d'une seule voix alors le vieux monsieur nous tourne le dos s'en vas en sautillant.

Nous voyons alors qu'il a un gros trou à son pantalon et qu'on voit son cul.
Le plus moche d'entre nous se précipite sur lui et l'encule sauvagement.
Le vieux ne s'aperçoit de rien et sort son tricot en sifflotant un air des années 20.
Une pine me rentre dans le fion avec une rare violence et je la sens me bourrer bien dur.
Une main me prend la queue et me la branle sans ménagement tandis que d'autres mains d'homme me caressent les muscles.

La lumière s'éteint et nous continuons nos ébats dans la pénombre de ce fond de cinéma qui sent le sperme et la lavande.
J'aime sentir des mains me caresser et entendre des soupirs d'admiration sortir des bouches avides de ma beauté masculine.
Je bande à m'en faire péter la peau du gland.
Je prends un visage au hasard et je fous ma langue dans la bouche ouverte du garçon qui gémit de plaisir en me massant les biceps.
Je sens ma jute qui bouillonne dans mes couilles, elle monte en moi, dans ma colonne de viande dure et chaude, je la retiens.
Mais je n'en peux plus, je crache ma purée à longs jets brulants et poisseux.
Plusieurs mecs se jettent sur la sauce de burne et la lèche à même le sol.
Je pose mon pied droit sur la tête d'un garçon nu qui lèche mon foutre.
Le vieux monsieur se fait enculer, les lumières s'allument et je sors du cinéma tout nu.

Dans la rue les hommes sortent leurs queues et se branlent sur mon passage, même les mouches se branlent en me voyant.
Je suis si beau, si musclé, si désirââââââbleuuuu !
Et voilà si mon histoire t'a plus écris-moi et on verra ce qu'on pourra faire tous les deux a plus,

Pascal

sport852852@aol.com

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.