Best Of Cyrillo

Page précédente

J'en redemande...

Après cette première expérience avec un vrai actif bourrin et sans pitié, je suis rentré chez moi et j'ai eu mal au cul pendant 2 jour. J'adorais poser un doigt sur ma rondelle et sentir qu'elle avait servi contre mon gré, me souvenir de cette sensation d'être baisé de force et d'y prendre gout.

Je savais maintenant que j'allais m'employer à être une bonne salope à mâles. Je cherchais donc sur le net des actifs, non pas comme avant, de simples actifs, mais des mecs qui avaient envie d'une bouche et d'un cul à dispo, en précisant que je n'avais eu qu'une seule expérience de ce genre.

Les candidats serieux et motivés étaient rares et en général, les plans étaient très soft.
Lemec se contentait de poser sa main sur ma tête pendant que je sucais, ou de me tenir les hanches en me baisent gentiment. Rien de très hot.

Un soir d'été, je decidais d'aller trainer sur un lieu de drague. Les voitures tournaient, les mecs à l'intérieur semblaient du genre très pépère...

C'est alors que je vois passer un rebeu costaud, grand... Je décide de le suivre. Il se gare, et continue à pieds. J'en fais autant et lui emboite le pas. Il s'enfonce dans un petit bosquet, j'hésite à le suivre et entrainé par l'envie d'être utilisé par un mâle, je continues.

Quelques secondes après, je le vois. Il a sorti sa queue et est en train de se branler. Il me fait un signe de la tête. Il a un air très viril, macho, limite menacant. Je m'approche de lui et il me dit "je cherche une bonne bouche pour me pomper". Il voit une expression d'envie sur mon visage. C'est alors qu'il pose sa main sur ma nuque et me dit "allé vas y fais moi du bien". Je me penche en avant pour m'approcher de sa queue, il me dit "à genoux, vas y" en m'appuyant sur la nuque. Je perds l'équilibre et me retrouve à genoux devant cette grosse bite d'inconnu. Il frotte son gland sur mes levres, je sens qu'il a zappé la douche et cette odeur m'excite encore plus. Il appuie encore un peu plus et ma bouche s'ouvre pour laisser entrer cette queue que je vais devoir satisfaire. Je commenceà passer ma langue autour du gland en suivant les mouvements qu'il me force à faire avec sa main appuyée sur ma nuque, je l'entend gémir.

C'est alors que j'entends un bruit. Un mec a du nous voir entrer dans le bosquet et s'invite à la fête. Le mec sort de ma bouche, se penche à mon oreille et me dit "j'en ai assez vu, t'aimes la bite, tu viens avec moi. Suis moi.

Il monte dans sa voiture et j'en fait autant. Je le suis en voiture, on roule sur quelques kilomètres et on arrive sur le parking d'une cité du coin.

On se gare. Il s'approche et me dit, j'ai un coloc donc discret. Il est tard, son coloc doit dormir, pas de risque d'être surpris.

On arrive dans son appart, il m'entraine à la chambre, et me remet tout de suite dans la même position: à genoux devant sa queue, sa main sur ma nuque.

Il a un peu débandé pendant le trajet et il me dit "allé, fais moi durcir, régale toi".

Je prend alors sa queue en bouche et je suce avec gourmandise pour bien l'exciter et le faire bander, il m'attrape la tête fermement, une main de chaque côté et commence à faire de longs va et viens. J'ai du mal à avaler sa queue qui doit faire un bon 22 cm, mais il me dit à voix basse "allé suce bien, prend la à fond". Il me baise la bouche de toute la longueur de sa queue, reste au fond de ma gorge quelques secondes à chaque fois, ressort sa queue et replonge au fond de ma bouche qu'il baise comme un trou.

Il prend son pied à voir mes yeux se mouiller sous les assauts répétés de sa queue au fond de ma gorge. Je le regarde dans les yeux, avec un air d'obeissance et de soumission. Il a un sourire pervers, il aime ma bouche. Il me dit "ouais, vas y mouille bien ma queue quand tu suces, pompe bien, régale toi...". J'obeis et je salive sur sa queue pour le satisfaire. C'est alors qu'il se retire, se penche vers moi en me disant "ouvre la bouche" et me crache une bonne dose de salive dans la bouche. Il remet sa queue eu fond et dit "ha, voilà, ca c'est une bonne bouche de suceuse, bien mouillée comme j'aime".

Il continue ses mouvements, en accelerant le rythme. Il me baise la bouche encore 15 bonne minutes, puis je sens ses mains autour de ma tete se resserer, il va au fond de ma gorge et sans ressortir me dit "allé vas y avale, regale toi". J'essaie de reculer mais il me tient fermement. Je sens son sperme couler au fond de ma gorge, j'obeis, j'avale.

Il se retire, me fais sucer une derniere fois et disant "nettoie la bien".
Il me dit de ne pas bouger, qu'il revient. Je l'entends dans sa cuisine, il prend un verre pour se servir à boire. Il fait un peu de bruit. Et j'entends une porte s'ouvrir et un mec parler. Son coloc s'est reveillé.

Il parlent tous les deux, je m'approche de la porte de la chambre pour entendre:

- "Putain tu fais quoi c'est quoi ce bruit?"
- "Ha je t'ai reveillé, désolé."
- "Tu fais quoi là? Tu viens de rentrer?"
- "Oui."

A ce moment là, je fais du bruit et le coloc qui entend dit à mon baiseur "t'es pas seul, tu as ramené une meuf ici?"

Mon baiseur rigole et dit

- "Oui, enfin, de quoi s'amuser quoi..."
- "Comment ça?
- "J'ai trouvé quelqu'un qui adore sucer"
- "Ha ben amuse toi bien mec..."

Le coloc retourne dans sa chambre, mon baiseur va pisser et revient. Il s'approche et me dit "je t'avais dit de pas bouger, salope".

Je m'excuse et il dit "c'est pas grave, tu vas te faire pardonner". Et il sort sa queue et commence à la secouer en ajoutant "allé, à genoux". Me revoilà à genoux, en train de pomper une grosse queue de rebeu. Il bande à moitié, sa queue à un fort gout de sperme et de pisse. Il me dit "allé fais la grossir, bouffe la bien". J'obeis.

Quand il commence à bander dur, il m'attrape à nouveau la tete et fait des vas et viens encore plus profonds que la première fois. Je le regarde dans les yeux, mon regard réclame de la queue.

Soudain, la lumière du salon s'allume. La porte est à peine entr'ouverte mais je vois son coloc approcher. La porte s'ouvre, son coloc nous voit et lui dit:

- "putain mais t'en en train de te taper un mec"
- "non c'estpas un mec c'est une salope"
- "ouais mais quand même... je savais pas que t'étais pd"
- "arrete, je suis pas pd, je profite juste d'une bouche. Regarde comme elle aime ça"

Cette sensation d'etre surpris, une bite au fond de la bouche, m'excite enormement.
Le coloc rentre dans la chambre, s'asseoit sur le lit et discute avec son pote.
Il me mate en train de bouffer la queue de son coloc.
Mon baiseur tient fermement ma tête et regarde son coloc en lui disant:

- "Regarde, tu peux t'amuser comme tu veux avec une bouche comme ça... hummm"

Il enfonce sa queue au fond de ma gorge, ses couilles viennent s'ecraser sur mon menton.

Son coloc regarde la queue de mon baiseur s'enfoncer dans ma gorge et dit "ouais putain sacrée bouche, t'as l'air de kiffer..."

Me baiseur lui répond 'Oui grave! Tu devrais essayer"
Le gars est en train de se tripoter le paquet à travers son boxer. Il hésite, puis se leve et dit "ouais pourquoi pas".

Mon baiseur se retire, se penche vers moi en disant "allé maintenant tu vas sucer mon pote, montre lui que les p'tit pd aiment la queue" et il me crache à nouveau dans la bouche en disant à son coloc "c'est meilleur quand c'est bien mouillé".

Son pote a l'air d'halluciner. Il s'approche de moi, boxer baissé. Mon baiseur passe derriere moi, m'attrape la tete entre ses mains et me dit d'ouvrir la bouche. Je sens une nouvelle queue penetrer ma bouche. Elle est acre, gluante de mouille et sent la pisse.

Le mec est doux, il me penetre la bouche doucement, sans forcer.
C'est alors que mon baiseur lui dit "allé vas y baise lui la bouche" tout en me faisant faire des mouvements de va et viens sur la queue de son pote. Son pote gémit. Il se lache, attrape ma tete à son tour et fait des va et viens de plus en plus profond dans ma bouche. Le coloc dit à mon baiseur "putain c'est la première fois que je me fais pomper par un pd, c'est bon, elle aime ca cette salope..."

Une deuxième queue est en train d'abuser de ma bouche. Le coloc prend son pied, il me baise la bouche comme mon baiseur l'a fait juste avant lui.

Au bout de quelque sminutes de limage intensif, le coloc dit à mon baiseur "putain, je vais jouir".

Mon baiseur lui dit "vas y reste au fond il avale".

Je tente de me retirer mais mon baiseur attrape ma tete, pousse en avant pour enfoncer la queue de son coloc au maximum dans ma gorge et me dit sur un ton très autoritaire "si, j'ai dit que tu avalais, alors tu avales salope".

Une nouvelle fois je recois du sprme au fond de la gorge et j'avale sans broncher.

Les deux mecs se remettent de leux émotions, s'asseoient sur le lit et allument une clope en discutant.

Le coloc demande à mon baiseur:

- "Et t'as déjà baisé un mec, je veux dire enculé"
- "C'est moins cher qu'un pute et t'as pas de limite d'heure" lui répond mon baiseur avec un air vicieux.
- "ha ouais, tu baises des mecs?!"
- "oui quand j'ai très envie de me vider et de défoncer un trou"

Ils continuent à parler de cul, comme de vrais pervers. Au bout de quelques minutes, ils rebandent à moitié. Mon baiseur demande à son pote "t'as encore envie ?"

Le coloc répond que oui. Mon baiseur me dit "allé reviens sucer un peu".
Je me met à genoux, ils sont toujours assis sur le lit. Je plonge ma tête entre les cuisses du coloc pour prendre sa queue en bouche. Sa main se pose sur ma nuque et imprime un mouvement de va et viens. Il y prend gout, il utilise ma bouche comme son pote.

Mon baiseur s'eloigne un peu, ouvre une petite boite et sort des capotes.
Voyant ça je me redresse sur mes genoux et dit "je me fais pas baiser".

Mon baiseur répond "ha ouais? tu crois ça? tout à l'heure dehors je t'ai dit que je voulais me faire sucer, mais maintenant qu'on est deux, on a besoin de 2 trous pour s'amuser".

J'insiste, je lui répond "non sérieux j'ai pas envie de me faire baiser"

Mon baiseur prend un air méchant, m'envoie une giffle dans la gueule et me dit "tu vas donner ton cul salope, t'as pas le choix... Maintenant suce mon pote et ferme ta gueule"

Le coloc dit à mon baiseur "t'es sur, s'il a pas envie de se faire baiser on va pas le forcer"

Mon baiseur répond "bien sur que si, c'est ça les pd, il aiment la bite mais ils font les coincés du cul. Quand on va trainer son cul au bord de la route pour trouver une queue, on assume et on encaisse".

Mon baiseur me claque le cul quelques fois et me dit "allé cambre bien ton cul, salope".
Il me crache sur le trou, enfile une capote, pose son gland sur ma rondelle et dit à son pote "regarde ce qu'on fait aux minets qui aiment la bite de rebeu...".

Le coloc me tient la tete pour me faire sucer sa queue, mon baiseur m'attrape par les épaules et appuie son gland sur mon trou. Il force, ma rondelle finit par ceder et dans un cri de plaisir il s'enfonce en moi"


J’ai mal, sa queue a transpercé mon cul, mais impossible de crier, j’ai la queue de son coloc au fond de la gorge. Mon baiseur parle à son coloc :

"Regarde moi ce cul, regarde comme il encaisse bien." Puis il ajoute, avec un ton pervers et satisfait "hummm oui c'est un bon cul de salope ça... Vas y cambre bien ton cul, fais toi baiser comme une pute...". C'est en disant ces mots qu'il accelère le rythme, qu'il me defonce le cul de toute la longueur de sa queue, qu'il donne des grands coups de reins, profond, secs.

Je suis en train de me faire violer la bouche et le cul en même temps...
Le mec me claque le cul en me baisant. Puis au bout de quelques minutes son coloc lui dit "je vais pas tarder à jouir".

Mon baiseur lui dit "non, attend ne jouis pas". Puis il accelère le mouvement, me baise comme une brute. J'ai le cul en feu. Je le sens se contracter, taper quelques coups au fond de mon cul et jouir dans un grand râle.

Il se retire, et en enlevant la capote il dit "putain, son cul est aussi bon que sa bouche à cette salope... c'est ton tour".

Son coloc lui dit "non, j'ai pas envie de baiser un mec je suis pas pd"
Mon baiseur lui dit que c'est pas être pd, c'est juste defoncer un trou, qu'il va kiffer, qu'il lui a ouvert le passage.

Son coloc se laisse tenter. Les places sont inversées. Je me retrouve avec mon baiseur devant moi, sa bite gluante de sperme. Son coloc est derriere, en train de mettre une capote.

Mon baiseur se penche en avant, attrape mes fesses et ecarte bien pour laisse apparaitre mon trou. Il dit à son pote "vas y défonce là cette salope".

Contrairement à la première fois, le coloc n'y va pas en douceur. Je sens sa grosse queue s'enfoncer en moi, ce qui m'arrache un cri.

Mon baiseur me dit "ta gueule, suce" en me mettant sa queue à demi bandée au fond
de la gorge. Et il ajoute "et nettoie bien".

A nouveau je suis en train de me faire demonter le cul et d'offrir ma bouche à ces mecs.


Ils ont continué à me baiser une bonne partie de la nuit. Mon baiseur et revenu jouer dans mon cul après que son pote ait jouit en me baisant.

J'ai passé 4 heures chez eux à me faire baiser la bouche et le cul, jusqu'à ce qu'ils soient épuisés.

Je suis rentré chez moi, toujours avec cette sensation d'avoir été baisé par un train.

Je vennais de vivre ma 2eme expérience de baise sous la contrainte. comme la première fois, j'ai adoré sucer de force et me faire prendre le cul sans avoir mon mot à dire.

Si cette histoire (vécue) vous a plu, n'hésitez pas à me contacter.

D'autres suivront.

A très bientôt.

Hotlop

hotlop@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.