Page précédente

Relations perverses

Je m'appelle Kévin je suis gay, je suis un beau mec grand fort brun aux yeux bleus, peu poilu !! Mon sexe ?? Il est magnifique mince et d'une longueur de 22 cm, j'en suis très fier !!!
Je travaille comme peintre en bâtiment et je dois dire que je rencontre des dizaines de mecs par mois aussi pervers les uns que les autres mais ce qui m'est arrivé cet été est de loin le truc le plus invraisemblable que j'ai pu vivre en 5 ans de métier !
c'était en plein mois de juillet il faisait une chaleur étouffante à l'intérieur de l'appart de mon client , un homme de 40 ans grand brun aux yeux noirs viril musclé et très poilu sans oublier sa vulgarité insolente !!

Il était beau et malgré tt son odeur de mâle m'excitait comme une femelle en chaleur, ses poils me faisait fantasmer le soir seul dans mon lit et son paquet énorme qu'il caressait sans cesse virilement me faisait baver de désir !!!
Un jour il prit une chaise et s'installa juste derrière moi pour surveiller mon travail soi-disant. Il été en jean, le torse nu et mouillé par la transpiration, il avait écarté ses belles cuisses musclées et avait mis ses bras poilus derrière son crâne dévoilant une touffe de poils noirs qui laissaient échappé une forte odeur de fauve en rut !

Je n'en pouvais plus et je me mis à bander comme un âne sous son regard amusé, il s'approcha de moi et se colla à mon corps chaud comme de la braise, il murmura à mes oreilles :"j'aime bien me taper de temps en temps de jeunes PD de ton genre "
Sa main glissa le long de mon corps et en quelques minutes je me retrouvais à poil devant lui. Il me tira vers le salon et s'allongea sur le canapé après avoir retirer son jean et son boxer blanc!!!
Il m'ordonna un strip-tease et se branla en voyant me déhancher dans tous les sens.
Puis je m'approchais de lui et il m'embrassait goulûment, mes doigts sont descendus le long de sa colonne vertébrale et se sont mis à le doigter les uns après les autres. Mon patron râlait de plaisir et il écarta soudainement les jambes en m'incitant à le sodomiser.

Je présentais mon gland à son trou puis je l'enfonçais lentement puis j'entamais de violents va et viens à sa demande.
Je lui léchais comme une chienne pendant la pénétration son beau torse poilu ensuite je passais ma langue sous ses bras léchant ses aisselles poilus et pleines de suer, j'étais le dominé en réalité et il me le faisait bien comprendre "c'est bien salope, allez lèche sale chienne ton maître !!"

J'éjaculais en gémissant de plaisir puis je déculais tout en le couvrant de baisers.
Après quelques minutes un mince filet de sperm s'écoulait de son anus bien ouvert.
"Qu’est- ce t'attends gros con !! Allez mets toi à genoux et récolte ton foutre de merde !!"
Je m'exécutais sans rien dire avec un large sourire au visage et je léchais la fente poilue de son cul rond et musclé, Quel plaisir !!!!!

Il se leva soudain et ...

kévin

www.togayx@caramail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.