Page précédente

Rêve

Je veux que l'on fasse ça où tu veux ! Que l'on s'embrasse, que nos langues fusionnent.
Que nos mains se promènent sur nos corps, les miennes sur ton corps et les tiennes sur mon corps, que tu me déshabilles, que je te déshabille tout doucement. Que je me retrouve en string et toi en boxer hyper moulant !
Ensuite, tout en s'embrassant tu me couche et tu viens sur moi, je sens le poids de ton corps, tes bras qui s'enfonce dans le lit et donc qui font apparaître de très beaux muscles, bien proportionnés et bien dessinés. Je sens aussi ton sexe tout dur à travers ton boxer, il est au niveau de mon pubis et tu bouge pour m'exciter.
Je passe mes mains sous ton boxer au niveau de tes fesses, belles, sculptées par le sport ! Je t'enlève ton boxer avec délicatesse et je sens ton sexe taper sur mon pubis.

Tu enlèves mon string avec fougue ! Nos deux corps bougent l'un contre l'autre. Tu te relèves après deux minutes, tu te mets au niveau de mon visage, ton sexe force le passage de ma bouche, il y arrive. Et là, tu commence à faire une série de va-et-vient. Ma langue caresse ton sexe sur toute sa longueur pour finir sur ton gland gorgé de sang, durcit par l'excitation, humidifier par ta sueur. Tu ressors de ma bouche, ton sexe est luisant, il est mouillé de ma salive. Doucement, tu descends le long de mon ventre, là, tu prends mes jambes au-dessus de tes épaules et tu présentes ton sexe devant mon plus intime orifice. Tu colles ton gland mais tu ne le rentres pas, tu fais durer le suspense au maximum.
Ensuite, tu rentres ton gland, uniquement ton gland ! Tu le ressors puis le rentre à nouveau, tu fais ce petit manège plusieurs fois, et au moment où je m'y attends le moins, tu me pénètres violement mais avec une certaine douceur, tout en m'embrassant. Là, tu faits des va-et-vient, tu sais que tu me possède, que quoique je dise tu continuera. Après quelques va-et-vient rapides, tu ralentis, puis tu sors, et tu rentres à nouveau, tu recommences tes coups de butoir de manière profonde et rapide. Puis, enfin, tu sors, présentant ton sexe devant ma bouche qui ne s'ouvre pas, tu force le passage pour la seconde fois et là je sens ta semence m'envahir la bouche, ma langue la recueille jusqu'à la dernière goutte.

Tu sors, t'allonges sur moi, de manière heureuse, tu es rompu. Mais fière de toi.
On reste comme cela à se caresser mutuellement.
Puis tu m'emmènes ; pour nous asseoir sur un canapé, de là nous sommes toujours nus, j'ai les lèvres qui collent grâce à ta semence. Je m’essuie les lèvres avec ma langue. Nous nous échangeons des regards qui veulent tout dire.

Je me rapproche de toi, tu es assis, je me mets à genoux devant toi et je commence à prendre ton sexe en bouche. Là, je sens qu'il gonfle encore sous les effets de mes massages linguales.
Tu pousses de petits soupirs de plaisir, tu mets tes mains, une sur ma tête pour que je garde un bon rythme de sussions, l'autre sur une de mes joues pour sentir ton sexe, ton gland dans ma boche. Tu dis avec tes râles de jouissance que tu aimes, et que tu vas jouir, je ne me retire pas, je reste et reçois de nouveau une giclée puissante de ton sperme épais et chaud tout au fond de ma bouche. !!!

Fin

Clem
sclem38@wanadoo.fr

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes