Page précédente

Précédant N5 : http://www.cyrillo.biz/histoire/on-encule.html
Précédant N4 : http://www.cyrillo.biz/histoire/enterrement-vie-hetero.html

reveil bandant

[...] (Nous sommes en juillet)
Le lendemain matin de notre petite sauterie, nous dormions. Enfin, Fabien et moi dormions. Henri, le rebeu passif au physique d'ultra-actif avait déjà de grosse envie. D'ailleurs il n'hésita pas à nous réveiller à coup de langue sur la bite. En effet, il nous suça alors qu'on était encore dans les bras de Morphée. On se réveille, et comme tout mecs qui se réveille le matin, on a une gaule bien forte et bien raide. Henri n'as pas peur aux yeux, il prend les deux bites dans sa bouche. Puis il passe d'une bite à une autre et y mets beaucoup d'entrain, au réveil c'est assez déconcertant, mais pas désagréable.

Mais comme le matin un mec bande par réflexe, peu de chance d'éjaculer, donc l'exercice d'Henri dure une heure complète sans qu'il se décourage.
Après une heure, me voilà bien réveillé et surtout encore plein d'envie. Cette fois-ci j'ai envie d'inverser les rôles.

- Les gars, vous avez pas envie d'inverser vos rôles habituels ?
- Pas tellement, me répondent-ils de concert
- Allez les gars soyez sport un peu, faîtes moi plaisir
- Tu veux quoi exactement ? me demande Fabien, alors que Henri nous suces toujours
- Que je puisse profiter de la bite d'Henri et de ton cul
- Rien que ça, me répond Henri, mais j'ai pas envie d'être actif moi
- Et moi j'ai pas envie de me faire enculer, répond Fabien
- Disons que vous avez pas le choix, comme ça pas de problème de conscience pour vous
- Ok, me répondent-ils

Henri cesse de nous sucer. Je prend sa bite dans ma bouche, sa belle bite (25 cm sur 6cm), elle est brulante. Henri a l'air d'apprécier ça. Je le suce avec toute l'envie que j'ai en moi, je passe des coups de langue sur son gland, lui lèche son pieux, j'essaye d'absorber ses couilles, je les fait rouler dans ma bouche. Je regarde Henri avec un regard de soumis gourmand. Pour parfaire mon état de passif, Fabien s'introduit en moi, sans préliminaire, sans demander mon avis ... c'est ça qu'est bon. Je me retrouve pris en sandwich à 10h du mat'.

Mais j'ai d'autre projet que d'être pris en sandwich, je vais me faire les fesses de Fabien, son magnifique boule de compét'.
Je lâche la grosse bite d'Henri, et vais comprendre à Fab' de prendre ma place, à lui d'être pris entre deux mecs. Il accepte.
Me voilà devant les sublimes fesses de Fabien, musclé à souhait, je prépare le terrain en y mettant un doigt, puis un second avec du mal. Cela se voit qu'il c'est jamais fais enculer. Je continue à le doigter. Je lui prépare bien l'anus, je mets du gel sur celui-ci. J'enfile une capote puis place mon gland à l'entrée de son joli cul. Je commence à pénétrer doucement, très doucement, centimètres par centimètres. Il pousse des cris femelles tout en suçant Henri. Je continue toujours délicatement. Arrivé au bout, je commence lentement mes vas-et-vients pour pas trop le brusquer. Cette douce lenteur me fais prendre beaucoup de plaisir, je bande encore plus fort. Je commence à accélérer le rythme dans ses fesses. Ses cris deviennent plus aigus alors qu'il suce toujours Henri. D'ailleurs Henri a l'air vraiment d'apprécié de se faire sucer, et fais durer le plaisir avec Fabien. J'enchaine phase d'accélération puis de ralentissement dans le cul de Fabien sans aller au fond pour autant. Après plusieurs phase, je vois Henri se raidir et éjaculer avec un grand plaisir dans la bouche de Fabien. Fabien avale tout. Henri s'écarte un peu. Il reste que Fabien et moi. Je continue d'enchainer vas-et-viens rapide et vas-et-viens lent dans ses jolies fesses. Je commence à me déchainer dans son cul, il cri de plaisir comme jamais. Je continue ce rythme quelques longues minutes, puis la sève monte rapidement. Je continue encore un peu, puis je me raidit à mon tour, je largue la sauce dans la capote dans les fesses de Fabien.
Je suis vider (dans tous les sens du terme).
Malheureusement pour moi (ou pas), Henri avait toujours quelques envies et son passage de passif à actif lui donne des idées. Alors que je suis debout entrain d'essayer de retrouver mes vêtements, il se place derrière moi, et place son gourdin sur la raie des fesses. Il me fait comprendre que je vais connaître son sexe vraiment en profondeur, j'ai peur.
Il me place sur le lit, me mets un puis deux doigts dans le cul histoire de le préparer à recevoir son outils (25cm sur 6cm je vous le rappelle). Ni une ni deux, il mets sa verge dans le cul, c'est si soudain que je reste muet. Il pénètre jusqu'au fond, et commence les vas-et-viens assez rapide. C'est vraiment trop bon, trop excitant, je crois que j'ai jamais eu autant mal aux fesses. Je cris comme une femelle. Pour me faire taire, Fabien arrive et mets sa bite dans ma bouche, me revoilà pris en sandwich, je suis vraiment aux anges. Pendant ce temps là, Henri me défonce le cul à un rythme effréné. Il pousse des cris mâles hyper excitant, et il continue ses vas-et-viens.
Je sens que Fabien se raidir, il chope ma tête et l’empale entièrement sur sa bite, j'ai le nez sur son pubis, et me gicle dans ma bouche de grosse dose de foutre que je m'efforce d'avaler, mais il y a en trop pour moi. Fabien m'emballe pour en récupérer une partie ce cochon. La situation est trop excitante, je lâche encore quelques petits jets de sperme sur le lit. Cette scène à encore plus excité Henri qui accélère encore le rythme. Mais cette fois-ci je sens qu'il va tout lâcher. Il se raidit, lance un ultime cris roque, sort sa bite dans mon cul, enlève sa capote et me gicle de grosses quantités de sperme brulant sur le dos. Je dégouline de sperme.
J'ai mal au cul, je suis épuiser, vraiment épuiser, l'après-midi commence seulement et j'ai déjà envie de dormir. Je crois que j'ai fais du sport pour le reste de l'année, et pourtant ... J'espère recroiser ces deux-là, surtout Henri, le rebeu passif au putain de physique d'actif hyper-viril qui à l'air d'avoir pris beaucoup de plaisir à être actif.

À bientôt pour des histoires bandantes !!
Dites moi ce que vous en pensez !!

Nicolas

 iam-gay-bi@live.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.