Page précédente

Révélation

Je m'appelle Christian et j'ai aujourd'hui 34 ans Il est vrai que je n'ai pas toujours voulu faire face à mon homosexualité, que je cachais comme un mal honteux à tout mon entourage. Cela étant, il est d'autant plus difficile d'avoir des relations quand vous voulez cacher votre véritable nature.

Puis un soir, nous voilà invités, des amis et moi-même, chez Pascal, un voisin de mes amis (j'habitais à 10 kilomètres de leur village). Nous étions 5 à arriver dans son appartement : deux couples mariés, et moi, l'éternel célibataire ! La soirée se déroule à merveille. Des discussions animées et drôles qui prêtent toutes à boire un verre de plus. Tellement de verres que je ne me sentais pas de reprendre ma voiture, et c'est tout naturellement qu'au terme de la soirée (vers 3h00 du matin tout de même), que Pascal m'invite à rester dormir sur son canapé.

Nous raccompagnons donc les 4 autres invités et Pascal me propose un autre verre. Etant donné que je n'avais pas de route à faire, j'acceptais volontiers. Puis Pascal me dit que son canapé n'est pas très confortable et me propose de partager son lit, insistant sur le fait qu'il sait très bien que je suis un hétéro pur et dur et que je ne risque rien (et oui, avec des années de pratique, on arrive à bien cacher les choses.). Ce qui me laisse très grandement imaginer que lui même n'est pas très hétéro. Je lui réponds que je suis d'accord, tout en le laissant croire que je suis effectivement hétéro. Nous passons donc dans sa chambre. Il se couche avant moi, pendant que je passe dans la salle de bain.

De retour dans la chambre, il est sous les draps et rien ne laisse entrevoir que quoi que ce soit va se dérouler entre nous. Au moment où je soulève le drap pour me glisser à côté de lui, je découvre que son sexe est plutôt en forme. Il éteint vite la lumière. Je n'ai pas le temps de poser la tête sur l'oreiller que je me retrouve avec la langue de Pascal dans la bouche.

 

Il se glisse sur moi et non seulement je le laisse faire, mais surtout je le prend dans mes bras et cherche sa langue avec la mienne. Ma queue s'est subitement gonflée, et sort du slip que je ne tarde pas à enlever, pour le plus grand plaisir de Pascal. Nos bites sont l'une contre l'autre pendant que nous nous embrassons et nous caressons à en perdre haleine. Je le pousse sur le côté afin de me retrouver sur lui. Ma langue quitte la sienne pour descendre lentement le long de son coup, jusqu'à ses seins. La, je m'attarde sur ses tétons qui sont incroyablement érectiles.

 

Je continue mon chemin de langue jusqu'à son nombril. ses poils pubiens, noirs et drus comme j'aime me chatouille le menton. Pendant ce temps, je lui pince délicatement les tétons, ce qui lui retire des râles et gémissements. Pendant tout ce temps, Pascal frotte sa cuisse contre ma queue au bord de l'explosion. Décidément, je l'aime de plus en plus ce mec. Après avoir bien léché son ventre, ma bouche se dirige vers son gland, gros et bien décalotté, afin de le gratifier d'une fellation dont il gardera un souvenir mémorable.

Sa bite était très épaisse et très droite. A sa base, ses couilles étaient lourdes et rasées de frais, ce qui augmenta mon excitation. Je le suçais comme j'avais toujours rêvé de sucer. Et il ne s'en plaignis pas un seul instant. Je sentais qu'il était au bord de l'éjaculation.

Même si j'avais envie de goûter sa semence, je voulais absolument le sentir en moi avant. Je montais donc sur lui et m'asseyais sur son dard. Une brûlure vive fit vite place à un plaisir intense. Nous jouions tout les deux à faire des mouvements qui décupleraient notre mutuel plaisir. Nous avons fini dans un 69 qui ne dura que quelques instants, tant nous étions excités. Lui et moi n'en avons pas perdu une seul goutte. Son sperme était doux et salé, et je l'avalais comme j'aurais avalé de l'ambroisie. Je suis reparti au petit matin, le cour léger d'avoir passé une nuit de sexe intense, et avec l'intime conviction qu'une nouvelle vie commençait pour moi : une vie où l'homosexualité n'était plus une honte.

Borsalino

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.