Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode précédent

INITIATION RUSSE -3

C’est avec beaucoup de difficultés que je me réveille le lendemain !! Mes yeux clairs s’ouvrent l’un après l’autre.
Je me penche vers le téléphone.
La réception !
Oui bonjour pouvez vous me livrer un café et un croissant !
Oui, bien sur Mr Louvenin.
Et toi Eric, tu veux quoi? Eric? Eric?
Mr Louvenin ?
Oui!
Mr Lavergne est sorti de bonne heure ce matin !
Ahh !

Gliggggnnnggg

Entrez !!
Bonjour Monsieur, voici votre commande !
Merci !
Il y avait aussi du courrier pour Mr Lavergne à la réception, je me suis permis de vous le monter en même temps !
Oui Merci !

C’est avec surprise que je découvre cette lettre avec juste Eric Lavergne, chambre 41.
Après avoir bu mon café face à cette lettre et à me concentrer pour ne pas l’ouvrir, je me dirige vers la salle de bain, sur le miroir, un mot.
Eden, je suis parti pour la journée, reposes toi bien, remets toi bien surtout car ce soir il y a une soirée où nous sommes invités, c’est une soirée déguisée, prend moi un déguisement sympa ! A ce soir, Eric.
Un énorme sourire fait apparition sur mon visage, j’ai toujours aimé les soirées déguisées.
Je retire mon peignoir, ma regarde dans la glace : Oh mon dieu, cette tête !!! Pffff, Bon allez Eden, il y a du boulot. Je me rase de prés, en profite pour tondre les 3 poils que j’ai au pubis, matte mes fesses : J’ai vraiment un corps bizarre, en me caressant les fesses, le torse. Je me fais couler un bain. En me retournant pour mater mon cul je me dis : de dos on dirai vraiment une gonzesse. (Style Brent Corrigan)

Après mette enduit de crème à la noix de coco, mis un joli pantalon serré et un Tshirt à brettelle, je descend à la réception.
Bonjour, pouvez vous m’indiquer un magasin qui loue des déguisements SVP.
Oui, Party Time, Rue Traviosky.
Merci !

Arrivée dans ce magasin, je demande dans un anglais approximatif un déguisement sympa pour moi et pour Eric. Je repars avec une tenue de plombier pour Eric et pour moi, de danseur étoile, quel délire d’essayer cette tenue.

Je rentre dans ma chambre d’hôtel et sort ma tenue et celle d’Eric de son emballage.
Eden, c’est moi !! Eden ??
Oui je suis dans la chambre !
Tu fais quoi ?
Je viens de rentrer du magasin !
Alors tu m’as pris quoi ? Hannn t’abuses, c’est quoi ?
Ce soir tu seras un plombier.
Enorme, sympa, tu as bien choisi, et pour toi tu as pris quoi ?
Te fous pas de moi, mais il y avait pas grand-chose à ma taille !
Vas y !
Danseur étoile !
Il éclate de rire, danseur étoile ? Avec le collant blanc et tout et tout ?
Ben oui !
Eh beh ça promet cette soirée.

Eric commence à se déshabiller, il ôte son jean et son t shirt. Se retrouve en slip. Putain il envoie vraiment du rêve, ce petit slip blanc lui va à merveille, soutient bien son paquet et lui moule bien ses fesses musclés, ses abdos se dessinent lorsqu’il se penche pour prendre la tenue. Moi je pars dans la salle de bain pour me changer. Je me met nu, enfile le string blanc, le collant blanc, le haut blanc et les ballerines blanches. Je sors.
Je le regarde.
Alors ça donne quoi ?
J’ai mis du temps à répondre tellement j’étais subjuguer par cet homme magnifique en tenue de plombier. Cette chemise à carreaux qui sur n’importe quoi, aurai fait ridicule, lui dessine des pecs de dingue, ce jean levis délavé lui fait un cul de top model, cette grosse ceinture marron tenant une pince et un marteau, cette casquette lui fait ressortir son coté viril.
Whaouuuu, il te va trop bien, moi j’ai l’air ridicule à coté de toi !
Approche !! Ben nan ça va !!
C’est vrai ?
Il s’approche de moi et me fait tourner avec ses deux mains sur mes hanches. Je le regarde droit dans les yeux.
Il passe sa main dans mes cheveux et dit : tu as fait quoi avec tes cheveux ?
Rien, j’ai juste mis de la crème.
Ca te va bien, t’inquiètes !
Je suis canon ?
Oui, c’est très moulant, mais c’est sympa, tu aurais pris ça pour moi, je t’aurai tué mais sur toi, ça fait bien !
Merci !
Par contre le souci, c’est que j’ai loué une moto et j’ai peur que tu te salisses avec tout ce blanc !
Nan ça va aller, je ferai attention ! Je pourrai la conduire ?
Ca peut être drôle de voir un danseur conduire une grosse moto !
Rire collectif.

Nous sortons dehors, la moto est devant.
Alors Eden tu vas monter devant moi, ok ?
Oui !
Il s’assoie sur la moto et moi je me dirige vers devant lui, j’écarte ma jambe gauche, qu’il retient de sa main.
Je m’assoie devant lui.
Il me prend par les hanches pour bien me caller entre ses cuisses. Pour atteindre le guidon, je suis obligé de me pencher en avant. Il se rapproche un peu plus de moi en me prenant par le haut de mes cuisses.
Ca va, tu es bien installé ?
Euhh oui, ça me parait bien.
Il se penche en avant au dessus de moi et prend mes mains dans ses mains, les dirigent vers le guidon.
Là, c’est accélérateur, là le frein, avec ce pied tu passes les vitesses.
Ok.
C’est avec plusieurs calages et freinages d’urgence fais par Eric que nous commençons enfin à avancer.
Je commence à prendre confiance en moi et débute quelques petites accélérations mais dans la limite du raisonnable pour un débutant.
Alors ça te plait ?
Oui, merci d’avoir tenu ta promesse.
Lors d’un freinage un peu brusque, mes fesses se soulèvent et retombent sur Eric, si bien que je me retrouve jambes écartées sur ses jambes avec une cambrure impressionnante.
Je rêve ou tu as un string ?
Ben c’était avec le déguisement !
Nan, fais voir ?
Il prend le haut de mon collant et l’écarte légèrement.
Eh beh Eden, tu es incroyable toi !
Pourquoi ?
Ben tu arrives à mettre ses trucs là ?
Ca va c’est pas désagréable !
Ah oui ? Bref.
Il me remet en place le collant en le levant bien haut si bien qu’il rentre dans mes fesses et il me recale devant son entrejambe.
Allez go, il prend le guidon et commence à accélérer un peu plus si bien que moi dessous, j’étais complètement soumis à lui, cambré sur le réservoir, le cul en l’air avec ce string et ce collant moulant mes fesses bombées, sentant sa ceinture sur mon cul, sa respiration ventrale dans mon dos et ses bras m’enroulant de leur musculature.
Voilà, on est arrivé, attend je descend !
Je commence à lever ma jambe gauche quand je sens sa main sur mon cul.
Attend je vais t’aider.
Faudrait pas que tu restes coincé dans cette position !
C’est vrai qu’avec un pied au sol et le genou sur le siége, je crois que mon cul était bien ouvert.
T’imagines Eden !!! Que ta copine soit comme ça sur ta moto !
J’espère que tu serais tenté.
A quoi ?
Il s’approche de moi et me prend par les hanches.
Tu arrives derrière elle et hop hop. En me tenant fermement, il mimait des coups de reins derrière moi si bien que mes bras faiblissent et me retrouve vraiment soumis à ses coups de butoirs fictifs.
Allez go, on va être en retard. Dit il en me mettant une petite claque sur les fesses.

Je le suivais vers l’entrée et j’ai bien vu qu’il remettait en place sa queue. Je pense que d’avoir mimer cette position la fait bander.

A suivre

Dawson

juwall@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.