Best Of Cyrillo

Page précédente

Sacré Boulot

L'annonce dit:  "Cherche ouvrier non qualifié pour travail très physique." comme je cherche un petit boulot pour septembre je note le numéro de tél et j'appelle.
Un homme me répond. Il me donne rendez vous dans le 11ième demain à 13h30. Je me sape le mieux possible, costar cravate pour faire bonne impression. J'arrive devant l'immeuble. Je vois le nom de sa société sur une plaque en bronze. C'est au troisième. Je prends l'ascenseur. Arrivé devant la porte je m'assure que ma cravate est bien en place et je sonne. Une femme genre un peu pincée m'ouvre. Elle doit avoir la quarantaine.

"Bonjour, c'est pour l'annonce, j'ai rendez vous."
"Bien monsieur, entrez"

Elle me conduit dans une salle d'attente vide. Je m'assois et elle me dit que le patron va me recevoir. Il y a une porte sur laquelle est écrit le nom du parton. J'attends. Dix minutes passent et la porte s'ouvre. Un grand type dans la quarantaine me dit d'entrer dans le bureau. Il a l'air décidé, c'est le genre de mec qui sait ce qu'il veut. Il s'assied derrière son bureau et me fait signe de m'asseoir.

"Quel âge avez vous?"
"28 ans"
" ok, le boulot que je vous propose est très physique, , vous avez l'air sportif. "
"Oui monsieur"
"quel sport pratiquez vous ?"
 " Bodybuilding, natation, et sport de combat"
" très bien, mettez vous torse nu"

La phrase est tombée de ses lèvres de telle façon que je dois m'exécuter. Je me lève,  pose ma veste, ôte ma cravate, déboutonne ma chemise. Il regarde mon torse. Mes pecs sont volumineux et mes abdos carrelés, ma taille fine. Il dit :
"très bien, Ôtez votre pantalon que je voie vos cuisses, le boulot que vous aurez a fournir demande des cuisses solides"

Je défais ma ceinture et déboutonne mon fute, je le baisse jusque sur mes chevilles. Il dit :
"tournez vous"

Je me tourne. J'entends qu'il se lève. Il viens derrière moi et sans me prévenir il me tâte les épaules, puis il tâte mes bras, je durci mes biceps pour l'impressionner. J'entends qu'il s'accroupi et je sens ses mains sur mes cuisses.

 "Ouai, c'est du solide"
"monsieur, puis je savoir ce que vous attendez de moi ? Quel travail devrais-je faire?"

Il dit

"j'aimerai d'abord voir si vous avez de la force, c'est très beau tout ces muscles, mais êtes vous fort ?"

Je souris, en général tous les gens pensent que le bodybuilding est de la gonflette et qu'on n'a pas de force.

Il dit

" je pèse 110 kg, soulevez moi"

Je m'approche de lui et le prends par la taille et le soulève sans difficulté. C'est alors que je me rends compte que son sexe est dur, il est plaqué contre mes abdos; je le sens très bien, il a un gros bout dur.

Il dit :
"Gardez moi comme ça dans vos bras et marchez dans le bureau."

 Je marche, il pose ses mains sur mes épaules. Je sens toujours sa queue raide contre moi.
Que va t il faire ? Je suis certain que je l'émeus et que son érection n'est pas dure à sa secrétaire pincée. C'est mon corps musclé qui l'excite. Je fais semblant de rien.

Il dit
"reposez moi par terre"

je le repose. Il dit :

"le boulot que je vous propose demande de vous que vous sachiez contrôler vos émotions quoi qu'il arrive."

Je me mets à penser qu'il veut que je sois videur dans une boîte de nuit. Mais il poursuit :

" êtes vous capable de vous maîtriser dans n'importe quel situation et de ne pas frapper si vous vous sentez agressé ?"

Je dis :
" pas de problème"

il dit :
"ok, on va voir"

et là, il fait un truc incroyable; il me passe tendrement sa main sur le torse et descends sur mes abdos et mets sa main dans mon slip et se saisit de ma queue.

Je ne bronche pas, je me maîtrise...

Il malaxe ma teub. Il malaxe mes couilles, je me maîtrise. Je ne dis rien, je ne bronche pas. Il baisse mon slip, me regarde droit dans les yeux, se baisse, ouvre sa bouche et enfile ma pine dans sa bouche. Je frissonne, il a la bouche brûlante; il me caresse les pecs en me titillant les tétons, je commence à bander dans sa gueule. Il sort ma bite de sa bouche et dit

"ok, on peut vous faire n'importe quoi, vous rester maître de vous, c'est bien, je vous engage"

Il se relève et se dirige vers son bureau. Il sort un contrat et me le propose à lire. Je suis nu, il me dit de m'asseoir et de lire. Je lis:

Je soussigné........... Entre en fonction dans la société de Monsieur ..... Ce jour du ...... pour une durée indéterminée. Mon travail consistera à rester dans le bureau du dit Monsieur .... Et de me laisser faire quand celui-ci aura envie de me sucer le sexe et de se faire enculer. J'aurai aussi à me mettre nu devant lui à n'importe quel moment de la journée et devrai aussi faire des heures supplémentaires pour accompagner Monsieur.... chez lui et le satisfaire sexuellement, qu'il soit seul ou en compagnie de ses amis. Je devrais être à mon travail du lundi  au jeudi, tous ces jours de 11h du matin à 15 h. Les heures supplémentaires seront payées le double du salaire normal. Qui sera, lui, de à 3500 euros par mois. Le .... Fait à Paris. Signature: .........

Il m'a tendu un stylo, j'ai signé et j'ai commencé mon nouveau travail immédiatement, il s'est mis nu et m'a tendu son cul en écartant ses fesses avec ses deux mains pour que j'y enfile ma pine raide, je l'ai ramoné, il couinait comme une bête. Ensuite il a voulu me sucer la pine, elle n'était plus très propre mais ça lui plaisait.
Je me suis laissé faire. Soudain on a frappé à la porte, j'ai sursauté. Il a sorti ma queue de sa bouche et a dit :
"entrez"

Sa secrétaire est entrée, s'est assise et nous a regardé faire tout en se titillant le clito. Soudain j'ai senti que mes couilles allaient cracher ma lave bouillante. Je lui ai dit :
"Parton, je vais jouir"

il a grommelé :
"jouis moi dans la gueule"

J'ai tous largué dans sa bouche et il a tout avalé. Une vraie salope ce mec et sa secrétaire soupirait en se masturbant toujours.

Il a voulu que je le suce, je me suis penché et j'ai pompé sa queue, pendant se temps il me caressait les biceps et les épaules en disant :
"hum t'es trop beau mec, j'aime tes muscles puissants et ton sexe turgescent, hum c'est bon, tu suces bien hum continue hum tes bras sont magnifiques hummmm "

il a mis trente seconde a jouir. Quand j'ai senti qu'il venait, j'ai sorti sa pine de ma bouche et il m'a jouis sur le torse. J'en avais plein les pecs, il a tout léché goulûment.

J'ai bossé pour lui tout le mois de septembre et le mois d'octobre. Puis il m'a demandé de lui trouver un remplaçant. Alors, je cherche un gars musclé qui se laisserait tout faire comme moi pour ce boulot.... très physique.

Ecrivez moi

pascal l'exhibe

lpmuscle7a@aol.Com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.