Best Of Cyrillo

Page précédente

Salope d’un soir

Voici une histoire vraie de l’été dernier.

C’était la fin d’apres midi au mois d’aout . Il faisait chaud et moite dans mon appartement parisien.

Sur un chat internet je discutais avec un mec de 50 ans.  Il me branchais. Ma rondelle frétillait. Je savais que je ne pourrais finir la soirée sans avoir reçu l’assaut d’un mâle.
 On se donne rendez vous pour huit heure à son domicile.  Il se dit dominant et à la recherche d’une bonne salope.

J’aime me préparer pour un homme. Je prends un bain, me fais un lavement. Enfile des bas …il aimait ça et moi aussi. Je porte un rosebud, pas gros mais suffisamment lourd pour que je le sente à chaque pas.

Arrivé devant chez lui, je l’appelle au téléphone, sa porte est ouverte. Je rentre. Il fais sombre ,juste une lumière douce dans le salon. Il referme la porte et m’interdit de parler. Il se met derriere moi  et je sens son souffle.
Il es plus grand que moi et  bedonnant.
Je me désappe. Il me palpe les fesses. Tres vite il découvre le  rosebud. Il devient fou. Ça l’excite à fond. Il le retire et me le fais lécher. C’est la premiere fois que je je suce la mouille  de ma chatte. Il me traite de salope
il se serre contre mes fesses et place son sexe sur ma raie. Il frotte énergétiquement son chibre en me faisant pencher en avant. Ses mains son posées sur mes hanches.
Je n’ai toujours pas vu son visage. Je sens ses cuisses puissantes. Son sexe durçit tres vite.
 Il m’emmène dans sa chambre et me fait allonger sur le ventre . il attache mes mains aux barreaux du lit en fer forgé. Ça ne faisait pas mal mais je n’étais plus maitre de mon sort.

Il était barbu, cheveux poivre-sel…expérimenté juste dominant pas sadique. Ma croupe était offerte. Les jambes écartées.  Il place un coussin sous mon bassin. Mes fesses surelevées.
Il parle de ma vulve . il me la travaille avec le rosebud. et me fesse chaque fois que ma rondelle se referme.
 Il veut mes sphincters souples et ouverts. Il enfonce un stylo : si je referme,  il me fesse.

Cela dure depuis plusieurs minutes. Je sens ma chatte toute mouillée. Je le supplie de me prendre. Il se place entre mes cuisses,  enfile une capote et passe à l’acte. son sexe est de taille moyenne mais bien dur. Le gland semble bien gonflé. 
Il s’allonge sur moi, Je sens son ventre qui oppresse  mes reins, son torse velu transpire.
J’étais sa femelle et je subissais ses assauts sans rien maitriser. Ma chatte devient completement ouverte. Il la pénètre sans resistance. les va et viens font monter la chaleur de  ma fente.
Le mec accelere le rythme,  son souffle devient plus saccadé. Mon homme ne pense plus à mon plaisir, je ne suis qu’un fourreau pour son sexe. Il prépare l’assaut final.
Il décharge dans un dernier coup de butoir.

Dans un sursaut de générosité, il embrasse mes fesses et me renfile le rosebud.
Il m’offre la possibilité de prendre une douche. Je m’y masturbe et me vide.

Je l’ai revu deux fois, chaque fois dans un trip différent.
Je souhaite à chacun de prendre du plaisir aussi intensément.

bellegaite3@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.