Page précédente

Epidode précédent

Sauna 2

Après ma première expérience au sauna, j'avais décidé de revoir ce mec qui m'avait fait tant jouir. Nous avions donc échangé nos mails et nous avions échangé pendant deux semaines. Lui était réellement motivé pour me revoir mais il avouait avoir des exigences, il me voulait rasé (entièrement) et surtout il ne voulait pas que j'aille voir ailleurs. Moi je m'étais rendu compte que j'aimais être soumis et ce mec plus âgé que moi dégageait une telle virilité que je n'avais envie que d'une chose : être a lui et à ses ordres.

Nous avions donc convenu d'un rdv chez lui, je me souviens y aller en me demandant ce qu'il m'attendait dans la mesure où cette fois on serrait seul et chez lui Il m'ouvrit et m'invita dans le canapé et me proposa une vodka. Il me ramena un verre énorme il devait y avoir 25 cl. J'avalai une grande gorgée pour me donner du courage. La discussion portait sur notre première rencontre, il m'excitait à mort. Je me rappelle finir mon verre et lui dire "je suis à toi, fais moi ce que tu veux mais fais le vite". Il mit alors ses doigts dans ma bouche : "suce !" ordonnat'il. Visiblement satisfait il se leva du canapé ouvrit sa braguette, m'attrapa par les cheveux, sortit sa queue et l'engouffra dans ma bouche. Et pendant 5 bonnes minutes il me baisa la bouche avec violence. Ses mouvements de reins était tares rapide et très profond, j'étouffais presque mais j'étais content qu'il prenne son pied. Après ce rude moment il me déshabilla complètement et m'ordonna de me pencher face au mur, les fesses bien écartées. Il commença alors à me lécher entre les fesses, sa langue entrant en moi.

Je gémissais comme une chienne. Voyant que j'aimais çà il commença à s'exciter : "tu aimes çà ma petite chienne" "t'as pas finis de gueuler, crois moi !". Il se mit alors à me mettre une fessée ce qui me surpris énormément mais il n'attendit pas ma réaction et m'inséra un doigt ce qui me fit gémir d'extase. J'étais bloqué contre le mur avec ce mec qui d'une main me fessait et de l'autre me doigtais. J'étais en trans, j'avais le cul en feu et une gaule du tonnerre.

Lui était très heureux de ma réaction, il me chuchotait des trucs très hard à l'oreille. N'en pouvant plus je me retournai et ravala sa bite avec gourmandise, faisant attention a bien le faire comme il aimait, l'invitant même à me rattraper par les cheveux. Je le regardais pendant que je le suçais. Il me remit debout par les cheveux. "Tu es a moi maintenant, je vais faire de toi ma petite esclave" Il alla chercher alors une petite valise. Une fois ouverte, il sortit le classique capote et gel mais surtout deux paires de menottes. Il m'attacha alors les chevilles et les mains derrière le dos.

Il me remit alors a ces genoux me replanta sa bite au fond de ma gorge le temps de sortir la capote de son emballage. Il me remit debout, se mis dans mon dos, mis du gel sur sa bite et sur mon trou. Puis me pénétra avec force, ce qui me fit gueuler de plaisir. J'étais debout, attaché aux pieds et aux mains sa première main m'agrippait les cheveux et sa deuxième me mettait une claque bien ferme sur le cul régulièrement. Et pendant qu'il me baisait comme une chienne il me disait "vas y tu peux gueuler, mes voisins ont l'habitude" Et je gueulais je gueulais je gueulais.

Ce mec me baisait comme je l'avais toujours rêvé, j'étais à lui et il me baisait super bien, il prenait son pied et j'adorais cela. Il me mit à genoux puis allongé sur le sol s'appliquant à me donner des coups des reins très puissants. Il finit par jouir au bout de dix minutes, dans un long râle, se retira de moi, me remis une claque au cul et s'en alla dans la salle de bain, me laissant allongé sur le tapis totalement exténué mais satisfait. Il revient s'assis a coté de moi me caressa les fesses et me dis qu'il était très content de moi, que j'étais bel et bien a la hauteur. Je lui répondis que c'était super que je me sentais bien avec lui. Il me détacha. Je me précipitai dans le canapé afin de me reposer.
Il alla se chercher un verre et s'assis dans le canapé à coté de moi. "Maintenant tu es à moi" me redit-il "interdiction de te faire baiser par un autre si ce n'est pas avec moi". J'étais d'accord.
Ceci fut notre seconde rencontre et je m'en souviendrais toute ma vie (comme de la première) Je vous raconterais si vous avez envie la suite de notre aventure qui dura quand même quelque temps, et si tu te reconnais mon bel amant n'hésite pas à me donner de tes nouvelles

olivier1800

olivier1800@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.