Best Of Cyrillo

Page précédente


Séance de rééducation

Depuis quelque temps, je suis en consultation chez un masseur kinésithérapeute pour récupérer d'une blessure aux adducteurs. Les deux séances hebdomadaires sont longues, j'ai donc le temps de discuter avec Nicolas (mon masseur) du sport, des voitures, de mes tatouages.

Cette semaine, j'ai failli louper ma séance. Je me suis trouvé bloquer dans les embouteillages en revenant de la plage. Je n'ai pas eu le temps de passer chez moi pour prendre une douche et me changer.  Arrivé au cabinet, plein de sel et de sable, Nicolas m'a proposé de prendre une douche avant de commencer la séance.

Je me glisse sous la douche, me savonne, me rince, mais au moment de sortir, je me rends compte qu'il n'y a pas de serviette. J'appelle Nicolas. Il a dû se douter de la raison de mon appel car il arrive avec une serviette. Il la dépose sur le lavabo et repart aussitôt.

Mes fringues sont pleines de sable, je me rhabillerai en fin de séance. J'attache la serviette autour de ma taille et vais me coucher sur la table pour la séance.

Nicolas commence les manipulations tout en discutant. Après 20 minutes d'exercices, il commence les étirements et le massage de récupération.

Comme à chaque séance, je bande lorsque ces mains approches de mon entrejambe. En général, Nicolas ne s'aperçoit de rien, mais là sans mon shorty, la serviette se soulève. Nicolas continue son massage très professionnellement sans se soucier de mon état fébrile.

La séance est finie, il me dit de me rhabiller. De son bureau, il me demande mes disponibilités pour les semaines à venir et revient pour me donner le bristol sur lequel il a marqué les RDV au moment où je suis intégralement nu au milieu de la pièce.

Surpris, il s'excuse de me déranger, mais il ne bouge plus. Son regard bloque sur mon entrejambe. Je ne comprends pas ce qui se passe. Je suis normalement constitué. Ma bitte circoncise est de taille standard. Est-ce le fait que je sois intégralement rasé ou la présence du cockring qui l'interpelle.

J'enfile mon short de bain, mon tee-shirt et mes tongues. Arrivé devant lui, je lui demande s'il a vu un fantôme ou s'il y a un problème ?

Il répond tout simplement qu'il est surpris de me voir ainsi ! Je lui réponds que cela est fait à la demande de mes partenaires. Une fois de plus il est abasourdi !

Je dois passer prendre Léo à l'école, mais nous en parlerons à la prochaine séance s'il le souhaite.

Le mardi suivant, je suis allongé sur la table de massage pour ma première séance de la semaine. Les exercices se succèdent, les étirements puis le massage de récupération. La fin de séance est proche, je bande légèrement. Nicolas me demande si je recherche de nouveaux partenaires ? Ma réponse est directe : OUI !

Ces mains deviennent plus pesantes, son massage plus sensuel. Il me propose un massage plus libertin. Je suis ok et explique que j'en rêvais depuis longtemps. Je retire mon shorty, mon sexe est libre de bander et prend des proportions intéressantes.
Je reste allongé sur le dos, Nicolas reprend son massage. Ces mains massent l'intérieur de mes cuisses jusqu'au périné. Il reste quelques minutes à masser mon entrejambe, un doigt vient titiller le pourtour de mon anus avant de remonter masser mes couilles puis redescend sur le pourtour de mon anus sans jamais s'y introduire.

Nicolas s'applique à me faire bander sans toucher à ma bitte, le cokring fait son effet, je suis tendu au maximum. Quelques gouttes de précum commencent à perler. Nicolas commence à me branler lentement. Arrivé sur mon gland, il récupère le précum pour jouer avec mon méat et mon frein. Je suis au bord de l'explosion, il redescend vers la base de ma bitte.

Ne voulant pas me faire exploser, il recommence à jouer avec le pourtour de mon anus. Son index devient plus téméraire, il rentre et ressort. À chaque entrée, il parcourt un peu plus de chemin. En quelques minutes, son index est en moi complètement. Il recherche ma prostate pour jouer. Ce toucher me fait venir au bord de l'explosion. Il ressort son index, me masse les couilles. Je n'en peux plus, mon sexe est bandé au maximum, le cokring empêche le reflux de sang, mon gland est violet ! Il remonte une dernière fois le long de ma bitte et tire en arrière.

L'explosion est instantanée, un jet de sperme clair et liquide jaillit puis un deuxième puis un troisième, la quantité de sperme me paraît impressionnante par rapport à mes éjaculations quotidiennes.

Nicolas récupère le sperme parsemé sur mon corps au creux de sa main et commence à me branler. Ma bitte qui commençait à se rétracter, bande à nouveau ! Après quelques va-et-vient, le cokring bloque à nouveau le sang dans ma bitte, je bande au maximum. Nicolas use de mon sperme comme lubrifiant sur mon gland, mon frein et mon méat. Et ce qui devait arriver, arriva ! Une nouvelle éjaculation de sperme clair et liquide jaillit. La quantité est aussi importante. Je suis vidé et épuisé. Nicolas repose délicatement ma bitte sur mes abdominaux, se lave les mains et me propose de prendre une douche avant de partir.

Je me glisse sous la douche, me savonne. Le contact du savon sur ma bitte me fait à nouveau bander. Je me branle tranquillement. Mon esprit encore excité par la fin de séance, ordonne l'éjaculation, mon sperme jaillit et s'étale sur le mur en carrelage. Je me rince et sort me sécher. Je me rhabille.

Nicolas a l'air content de cette séance et me propose de poursuivre à la prochaine séance.

Mike

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.