Best Of Cyrillo

Page précédente

Service de Nuit.

Lors d'un déplacement en Italie pour un salon, j'ai passé une nuit bien particulière:

Apres une journée à courir un salon pour le boulot à Bologne, j'étais rentré tard à l'hôtel avec mes collègues de travail, et j'appréciais un moment seul dans ma chambre hôtel, les autres étant parti dormir.

J'avais très envie de sexe ce soir-là, mais bon, à une heure trente du mat, à Bologne, ce n'est pas facile facile... j'ai 24 ans, mignon, mince..., et amateur d'homme mûrs...

Je feuillette la brochure de la chambre qui vante les charmes de la ville mais en espérant, que parmi les adresses, je trouverai un sauna ou au moins un bar... mais rien de ce genre..

Je descends donc à la réception ou un homme mûr, très italien, mince, brun, élancé, à l'assurance qu'ont les gens à la réception des hôtels, et je lui demande s'il peut me renseigner sur un endroit gay dans la ville.. comme il ne porte pas d'alliance, je me sens rassuré, mais l'homme fait mine de ne pas comprendre. Alors je lui demande où je dois me rendre pour rencontrer des hommes qui aiment les hommes, s'il connaît un sauna en ville réservé uniquement aux hommes... l'homme me dit qu'à cette heure ci tout est fermé surtout un lundi soir... Mais que la chaîne 140 propose des films de ce genre si je veux...

je suis si excité que sitôt de retour dans ma chambre, je me déshabille entièrement pour visionner un petit bijou de film porno gay italien, tout en me caressant, histoire de me soulager un peu...

je suis soudain dérangé par le téléphone de la chambre qui se met à sonner et je décroche pour savoir qui c'est. L'homme de la réception. C'est lui. Il m'aborde et me demande de lui reformuler ce que je lui avais expliqué auparavant.

Je lui dis que je recherche des hommes pour me donner à eux... et l'homme me répond que si je veux je peux venir le retrouver à la réception pour en reparler.. Je suis d'accord et si excité en même temps, que je n'enfile pour tout vêtement, qu'un bas de jogging blanc très fluide et légèrement transparent, et un gros sweat, et je file à la réception...

L'homme est seul, les portes d'hôtel fermées à cette heure, et m'attends devant le guichet.

Son teint mat, son allure athlétique et la bosse qui transparaît sous son costume accentuent encore plus mon érection qui se voit de manière scandaleuse à travers mon pantalon.

l'homme me fait signe de le suivre et m'emmène dans un bureau au mobilier sobre.

Là sans plus de façon, il fait glisser son pantalon et dévoile une queue raide et déjà mouillée... ses couilles rasées sont une invitation, et je ne me fais pas prier. Je tombe à ses pieds et gobe l'engin avec délectation. Il appuie ses mains sur ma tête pour entrer au plus profond de ma gorge, et commence un va et vient si bon, que je m'abandonne totalement au contrôle de ses mains. Ma queue raide est désormais hors de mon jogging et je me masturbe lentement pour ne pas gicler sur les pompes de mon réceptionniste.

l'homme râle son plaisir et lâche soudain trois longs jets dans ma gorge et sur mon visage en se retirant. Je jouis dans mes mains et sur ses chaussures cirées.

Il me regarde avec condescendance, et m'ordonne de lécher ses pompes pour les nettoyer de mon jus.

Je ne me fais pas prier et astique du mieux que je peux. Mais l'homme déjà bande à nouveau, et me pousse violement au sol pour se rendre à une armoire qu'il ouvre pour en extraire une boîte de capotes et du gel.

Il me positionne alors debout devant le bureau, jambes écartées, mains appuyées sur le meuble, et commence à me doigter le trou dans le seul but de me dilater, et le résultat ne se fait pas attendre, je suis complètement ouvert et je mouille comme une chienne.

C'est si bon que je le laisse me travailler le trou avec un plaisir non dissimulé, car moi aussi je bande à nouveau !

Il s'approche alors et je sens sa lourde queue forcer mes résistances et pénétrer au plus profond de mon cul qui mouille en jouissance !

L'homme s'en donne à coeur joie, il me lime, me laboure, me défonce, fais de moi sa pute, sa chose. Je bande raide et il me branle tout en me travaillant, si bien qu'au bout de longues minutes de plaisir incessant, dans un râle, je lâche une fois de plus ma crème sur le bureau cette fois !!

L'homme me penche alors violement sur le bureau et me tenant par les cheveux, me frotte le visage au sperme qui s'y est étalé, et je sors la langue pour nettoyer... Mais il continue son travail et m'encule de plus en plus fort, de plus en plus vite, en haletant, et sans cacher son plaisir!! je suis aux anges!!

L'homme sur le point de jouir se retire, dégage mon dos de mon sweat et je sens de longues traînées de foutre chaud se poser lourdement sur mes reins et mon dos, jusque sur mes épaules!! c'est si bon!!!

L'homme se nettoie la queue en la frottant sur mes fesses, puis me relevant, me dit calmement, sûr de lui: "Monsieur a peut-être besoin d'un peignoir..." ce qu'il me donne, et me caressant une dernière fois le corps qu'il enveloppe dans le peignoir, il me rend mes vêtements et, lui-même rhabillé me raccompagne à ma chambre. Je l'embrasse pour le remercier pour cette partie de plaisir et le félicite pour son professionnalisme digne des services des plus grands hôtels.

Le lendemain, au check out, alors que je suis parmi mes collègues, le réceptionniste entouré lui aussi de ses collègues, me regarde en souriant d'un air entendu et me dit: "j'espère que Monsieur a passé un agréable séjour dans notre hôtel.."

Vous vous imaginez bien que oui!!!

Marc Antoine

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.